Diode à vide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Double diode 5Y3
Diode, à chauffage direct

La diode à vide est le premier tube électronique faisant office de diode. Elle a été utilisée au début du XXe siècle, mais a rapidement été concurrencée par l'Audion de Lee De Forest, qui a fait l'objet de longs procès en priorité d'invention.

Historique[modifier | modifier le code]

Schéma d'une diode de Fleming

Dans le cadre de recherches sur un système de détection des ondes hertziennes, John Fleming conçoit en 1903[N 1],[N 2] la première valve détectrice. Ce détecteur d'ondes radio est très bien accueilli à un moment où le radioconducteur, aussi appelé cohéreur, inventé par Édouard Branly était pratiquement la seule solution pour la détection de ces ondes[1]. C'est une application directe de l'effet Edison découvert en 1880.

Le physicien William Eccles donne le nom de diode à ce dispositif[2].

Description[modifier | modifier le code]

La diode à vide est un tube électronique qui se compose de :

le tout est enfermé dans une ampoule en verre dans lequel un vide très poussé a été effectué ; lorsque la cathode est chauffée, elle émet des électrons qui peuvent être captés par l'anode chargée positivement par rapport à la cathode. Le courant maximum pouvant traverser la diode dépend de la nature de la cathode et de sa température.

Applications[modifier | modifier le code]

Outre la fonction de détection, la diode a permis le redressement du courant alternatif, surtout à l'aide de différents gaz ou de diode à vapeur de mercure.

Au XXIe siècle, l'usage de la diode à vide ou à gaz est restreint à des cas particuliers, tel que les amplificateurs à lampes utilisés par les audiophiles. Ces diodes sont également très recherchées pour la réparation des anciens postes de radio.

Schéma[modifier | modifier le code]

Chauffage du filament.
  • 5R4 Double diode à vide
  • 5U4 Double diode à vide
  • 5Y3 Double diode à vide
  • 6AL5 Double diode à vide
  • 6AU4 Diode à vide 6AU4GTA[N 3]
  • EB91 Double diode à vide
  • EZ80 Double diode à vide
  • EZ81 Double diode à vide
  • GZ32 Double diode à vide
  • GZ34 Double diode à vide
  • GZ37 Double diode à vide

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sungook Hong, Wireless: From Marconi's Black-box to the Audion, MIT Press, (ISBN 0-262-08298-5), « Transforming an Effect into an Artifact: The Thermionic Valve », p. 119
  2. Bernard Machard, Histoire de la lampe radio, Nîmes, Lacour, (EAN 2000198593399), p. 6

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Brevet déposé le 16 novembre 1904.
  2. Le brevet est accordé le 21 septembre 1905.
  3. Le suffixe GTA indique une forme différente de l'ampoule de verre.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul, Berché, Pratique et théorie de la TSF, Publication et éditions françaises de TSF et Radiovision, Paris, 1934.
  • L., Caudillat, Lexique officiel des lampes radio, Société des Éditions de Radio, Paris, 1963.
  • Bernard, Machard, Histoire de la lampe radio, Lacour, Nimes, 1989.
  • Germain Dutheil, Guide des tubes BF, Publitronic Elektor, 1999.
  • Francis Ibre, Tubes audio anciens et récents, Publitronic Elektor, 2007 (ISBN 978-2-86661-155-2).
  • Francis Ibre, Audio tubes : caractéristiques & utilisation, Publitronic Elektor, 2007 (ISBN 978-286661-174-3).

Articles connexes[modifier | modifier le code]