Riccardo Giacconi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant  un physicien image illustrant italien
image illustrant une personnalité image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un physicien italien et une personnalité américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Riccardo Giacconi
RiccardoGiacconi.jpg

Riccardo Giacconi

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (84 ans)
GênesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Domicile
États-Unis (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Nombre d'Erdős
8Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Prix Nobel de physique ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
National Medal of Science
NASA Exceptional Scientific Achievement Medal (en)
Médaille Elliott Cresson (en)
Prix Helen B. Warner pour l'astronomie ()
Henry Norris Russell Lectureship ()
Médaille d'or de la Royal Astronomical Society ()
Prix Nobel de physique ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Riccardo Giacconi (né le à Gênes, Italie) est un physicien italien et américain. Il est surtout connu pour ses travaux dans le domaine de l'astronomie des rayons X. Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de physique de 2002[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Riccardo Giacconi est l'initiateur de l'astronomie des rayons X en permettant la découverte de la première source astrophysique de rayons X, Scorpius X-1, en 1962.

Il fut également directeur de l'Observatoire européen austral de 1993 à 1999.

Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de physique de 2002 (l'autre moitié a été remise à Masatoshi Koshiba et à Raymond Davis Jr.) « pour des contributions pionnières à l'astrophysique, lesquelles ont mené à la découverte de sources de rayons X cosmiques[1] ».

L'astéroïde (3371) Giacconi est nommé en son honneur.

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for pioneering contributions to astrophysics, which have led to the discovery of cosmic X-ray sources » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 2002 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 30 juin 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]