Alexandre Mikhaïlovitch Prokhorov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prokhorov.
Alexandre Mikhaïlovitch Prokhorov
Aleksandr Prokhorov.jpg

Alexandre Mikhaïlovitch Prokhorov

Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
université d'État de Saint-Pétersbourg
faculté de physique de l'université d'État de Saint-Pétersbourg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Parti politique
Membre de
Palmarès
Distinctions
prix Nobel de physique ()
prix Nobel de physique ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Liste détaillée
prix national d'URSS
Médaille Lomonossov
Médaille du Courage
Médaille de Vétéran du Travail (en)
ordre de la Guerre patriotique de 1re classe (d)
Ordre du Mérite pour la Patrie - 2e classe (d)
héros du travail socialiste
ordre de Lénine
médaille pour la victoire face à l'Allemagne dans la grande guerre patriotique de 1941-1945 (en)
médaille commémorative du 850e anniversaire de Moscou (en)
Prix Lénine ()
prix Nobel de physique ()
prix Nobel de physique ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Alexandre Mikhaïlovitch Prokhorov (en russe : Александр Михайлович Прохоров), né le et décédé le , est un physicien soviétique/russe. Il est colauréat avec Nikolaï Bassov d'une moitié du prix Nobel de physique de 1964[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît à Atherton en Australie de parents russes émigrés. Ses parents retournent en Union soviétique en 1923. En juin 1941 il s'engage dans l'armée soviétique. Il est blessé deux fois et après sa seconde blessure il est démobilisé en 1944.

Prokhorov est professeur à l'Institut de physique et de technologie de Moscou et à l'université d'État de Moscou.

Il est colauréat avec Nikolaï Bassov d'une moitié du prix Nobel de physique de 1964 (l'autre moitié a été remise à Charles Townes) « pour des travaux fondamentaux en électronique quantique, ce qui a mené à la construction d'oscillateurs et d'amplificateurs basés sur le principe du maser-laser[1] ».

En 1969 il devient l'éditeur en chef de la Grande Encyclopédie soviétique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for fundamental work in the field of quantum electronics, which has led to the construction of oscillators and amplifiers based on the maser-laser principle » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1964 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 17 juin 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]