Leon Lederman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lederman.
Leon Lederman en mai 2007.

Leon Max Lederman (13 juillet 1922 à New York) est un physicien américain. Lui, Melvin Schwartz et Jack Steinberger sont colauréats du prix Nobel de physique de 1988 pour leurs travaux sur les neutrinos[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie au City College de New York jusqu'en 1943, puis rejoint l'armée américaine. Après la Seconde Guerre mondiale, en 1946, il reprend ses études à l'Université Columbia où il soutient sa thèse de doctorat en 1951. Il devient professeur en 1958, puis dirige le laboratoire de l'Université Columbia de 1961 à 1978.

Il travaille avec ses collègues Melvin Schwartz et Jack Steinberger sur une méthode de détection des neutrinos, qui leur vaudra le prix Nobel de physique en 1988 « pour la méthode du faisceau de neutrinos et la démonstration de la structure en doublet des leptons grâce à la découverte du neutrino muonique[1] ». En 1977, il découvre le quark bottom. En 1979, il est nommé directeur du Fermilab, puis rejoint l'université de Chicago en 1989. Il crée en 1995 un centre éducatif scientifique au Fermilab.

Lederman a reçu la National Medal of Science en 1965, le prix Wolf de physique en 1982 et le Enrico Fermi Award en 1992.

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for the neutrino beam method and the demonstration of the doublet structure of the leptons through the discovery of the muon neutrino » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1988 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 25 juin 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Autobiographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)