Willis Eugene Lamb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lamb.

Willis Eugene Lamb, Junior ( à Los Angeles - à Tucson, Arizona, États-Unis[1]) est un physicien américain. Il a reçu la moitié du prix Nobel de physique de 1955 (l'autre moitié a été remise à Polykarp Kusch pour avoir déterminé le moment magnétique de l'électron avec une très grande précision) « pour ses découvertes concernant la structure fine du spectre de l'hydrogène[2] » (voir décalage de Lamb).

Biographie[modifier | modifier le code]

Lamb est né à Los Angeles en Californie. Il soutient son doctorat en physique en 1938 à l'université de Californie à Berkeley sur les propriétés électroniques des noyaux, sous la direction de Robert Oppenheimer[3]. Dans les années 1947, avec Robert Retherford (en), il fait de nombreuses découvertes sur la structure fine de l'atome d'hydrogène : le déplacement de Lamb des raies spectrales.

Ensuite, il travaille dans de nombreux domaine de la physique quantique : théorie du champ nucléaire, éjection des électrons par les atomes métastables, interactions quadripolaires dans les molécules, etc

Après avoir enseigné successivement à Stanford, à Oxford, à Yale et en Arizona, Lamb, membre de l'Académie des sciences américaine, prend sa retraite en 2002.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/physique-1/d/le-prix-nobel-willis-lamb-est-decede_15587/ Futura Sciences 21 mai 2008, décès de Willis Lamb
  2. (en) « for his discoveries concerning the fine structure of the hydrogen spectrum » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1955 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 16 juin 2010
  3. Lori Stiles, « Willis E. Lamb Jr., 1955 Nobel Laureate in Physics, Dies at 94 », sur uanews.org, The University of Arizona News, (consulté le 27 septembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]