David J. Gross

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gross.
David J. Gross
Description de cette image, également commentée ci-après
David J. Gross
Naissance (78 ans)
Washington (États-Unis)
Domicile États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Domaines Physique
Institutions Université de Californie
Université Harvard
Université de Princeton
Renommé pour Liberté asymptotique
Distinctions Prix Nobel de physique (2004)
Médaille Dirac (1988)

David Jonathan Gross, né le à Washington; est un physicien américain travaillant, en 2010, principalement en théorie des cordes. Il a partagé en 2004 le prix Nobel de physique avec ses deux anciens étudiants Frank Wilczek et David Politzer pour leur découverte commune de la liberté asymptotique dans la chromodynamique quantique[1], théorie qu'ils ont également introduite.

Il est également coinventeur de la théorie des cordes hétérotique en compagnie de Jeffrey Harvey (en), Emil Martinec (en) et Ryan Rohm (en).

Biographie[modifier | modifier le code]

Gross a reçu son baccalauréat universitaire et le master à l'université hébraïque de Jérusalem, Israël, en 1962. Il a reçu son doctorat en physique à l'université de Californie, Berkeley en 1966 sous la direction de Geoffrey Chew puis il devient professeur à l'université de Princeton, poste qu'il a occupé jusqu'en 1997.

En 1973, Gross, avec son premier étudiant, Frank Wilczek, à l'université de Princeton, a découvert la liberté asymptotique pour expliquer le confinement de quarks. Elle a été découverte indépendamment par David Politzer. Les trois sont co-lauréats du prestigieux prix Sakurai en 1986, puis du prix Nobel de physique de 2004 « pour leur découverte de la liberté asymptotique dans la théorie de l'interaction forte[1] ».

Gross, avec Jeff Harvey, Emil Martinec et Ryan Rohm, a aussi créé la théorie des cordes hétérotique.

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for the discovery of asymptotic freedom in the theory of the strong interaction » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 2004 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 30 juin 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]