Burton Richter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richter.

Burton Richter ( à New York à Palo Alto en Californie)[1],[2] est un physicien américain.

Samuel Ting et lui sont colauréats du prix Nobel de physique de 1976 « pour leurs travaux pionniers qui ont mené à la découverte d'une nouvelle particule élémentaire lourde[3] ». Il s'agit du méson psi qui apporta la preuve de l'existence du quark charm.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avec plusieurs scientifiques (James Hansen, Ken Caldeira, Tom Wigley et Kerry Emanuel), Burton Richter a pris position pour un développement massif de l'énergie nucléaire pour contrer le changement climatique[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2012, Burton Richter est récompensé du Prix Enrico Fermi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Nobel Prize-winning Stanford physicist Burton Richter dies at 87 », sur stanford.edu, (consulté le 19 juillet 2018).
  2. (en) « Burton Richter (1931–2018) : Physicist who helped to discover the first particle containing a charm quark », Nature, vol. 560,‎ , p. 554 (DOI 10.1038/d41586-018-06036-6).
  3. (en) « for their pioneering work in the discovery of a heavy elementary particle of a new kind » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1976 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 20 juin 2010
  4. Stéphane FOucart, « Pourra-t-on se passer du nucléaire ? », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]