Alekseï Abrikossov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abrikosov.
Alekseï Abrikossov
Abrikosov in a lecture crop.jpg

Alekseï Abrikossov en 2006.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
Palo AltoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Russe, Américain (à partir de ), SoviétiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Père
Alexei Ivanovich Abrikosov (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Université d'État de Moscou, université d'État de l'Utah, université de l'Illinois à Urbana-Champaign, National Research Technological University (en), Institute for Physical Problems (en), université de Loughborough, Institut de physique et de technologie de Moscou, université d'État de Nijni Novgorod, Landau Institute for Theoretical Physics (en) (-), Institute for High Pressure Physics (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaines
Membre de
Directeur de thèse
Nombre d'Erdős
6Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Alexeï Alexeïevitch Abrikossov, né le 25 juin 1928 à Moscou (RSFSR) et mort le à Palo Alto (Californie)[1], est un physicien soviétique puis russe naturalisé américain[2].

Il est colauréat avec Vitaly Ginzburg et Anthony Leggett du prix Nobel de physique de 2003[3]. Il descend de la fameuse famille Abrikossov.

Biographie[modifier | modifier le code]

À sa sortie du lycée en 1943, Alekseï Abrikossov entame des études en physique, qu'il poursuit au département de physique de l’Université d'État de Moscou jusqu'au Master, puis à l’Institut des problèmes physiques de Moscou, où il mène son travail de doctorat jusqu'en 1951 sous la direction de Lev Landau[4]. Il travaille ensuite dans plusieurs organismes scientifiques soviétiques, d’abord à l’Institut Landau pour la physique théorique, et aussi à l’Institut de l’acier et des alliages de Moscou (1976-1991). Pour ses recherches, Abrikossov reçoit en 1966 le prix Lénine.

Il est colauréat avec Vitaly Ginzburg et Anthony Leggett du prix Nobel de physique en 2003 « pour des contributions pionnières à la théorie des supraconducteurs et des superfluides[3] ».

Il est membre de l’Académie des sciences de Russie, membre de la National Academy of Sciences et membre étranger de la Royal Society of London.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) TASS, « Nobel laureate in physics Aleksei Abrikosov dies », sur Russia Beyond The Headlines, Russia Beyond The Headlines, (consulté le 30 mars 2017).
  2. Il indique lui-même : « In 1999 I became a naturalized US citizen », dans la biographie qu'il a rédigée sur le site du prix Nobel
  3. a et b (en) « for pioneering contributions to the theory of superconductors and superfluids » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 2003 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 30 juin 2010
  4. (en) « Alexei A. Abrikosov - Biographical » (consulté le 1er avril 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]