Médaille IEEE Edison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La médaille IEEE Edison est décernée par l'Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) « pour une carrière de réalisations méritoires dans la science, le génie électrique électrique ou les arts électriques ». C'est la médaille la plus ancienne et la plus convoitée dans ce domaine de l'ingénierie aux États-Unis[1]. Le prix consiste en une médaille d'or, une réplique en bronze, une petite réplique en or, un certificat et une rétribution. La médaille Edison ne peut être décerné qu'à une personne

La médaille Edison, nommé d'après l'inventeur et entrepreneur Thomas Edison, a été créée le 11 février 1904 par un groupe d'amis et associés d'Edison. Quatre ans plus tard, le American Institute of Electrical Engineers (AIEE) a conclu un accord avec le groupe pour présenter la médaille comme sa plus haute récompense. La première médaille a été décernée en 1909 à Elihu Thomson. Les autres récipiendaires de la médaille Edison comprennent George Westinghouse, Alexander Graham Bell, Nikola Tesla, Michael I. Pupin, Robert A. Millikan (prix Nobel 1923) et Vannevar Bush[2]. Une liste complète et faisant autorité est publiée par l'IEEE en ligne[3].

Après la fusion de l'AIEE et de l'Institute of Radio Engineers (en) (IRE), en 1963, pour former l'IEEE, il est décidé que la médaille d'honneur de l'IRE serait décernée comme la plus haute distinction de l'IEEE, tandis que la médaille Edison deviendrait médaille principale de l'IEEE.

Lauréats[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. El-Sharkawi, Mohamed A, "Electric Energy- An Introduction." CRC Press, 2005. ISBN 0-8493-3078-5. Page 8.
  2. « IEEE Edison Medal », IEEE (consulté le 22 juillet 2011)
  3. Liste des récipiendaires de la médaille IEEE Edison