Beauvène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beauvène
L'Eyrieux à Beauvène
L'Eyrieux à Beauvène
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Privas
Canton Le Cheylard
Intercommunalité Communauté d'agglomération Privas Centre Ardèche
Maire
Mandat
Laëtitia Serre
2014-2020
Code postal 07190
Code commune 07030
Démographie
Gentilé Beauvenais
Population
municipale
221 hab. (2014)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 52′ 40″ nord, 4° 30′ 38″ est
Altitude Min. 273 m – Max. 1 051 m
Superficie 11,82 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte administrative d'Ardèche
City locator 14.svg
Beauvène

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique d'Ardèche
City locator 14.svg
Beauvène

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beauvène

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beauvène
Liens
Site web www.beauvene.fr

Beauvène est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes. Les habitants sont appelés les Beauvenois et les Beauvenoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Julien-Labrousse Rose des vents
Saint-Barthélemy-le-Meil N Chalencon
O    Beauvène    E
S
Saint-Christol Gluiras

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Beauvène a été dirigée par la très noble famille Burine de Tournays. Jean de Burine, deuxième du nom, a suivi Eymard du Puy au XIVe siècle, et a hérité des terres de Beauvène, appelées à cette époque Tournays en référence à la ville d'origine de la famille, Tournai en Belgique.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Pierre Vigné PS Professeur des école, conseiller général
mars 2008 en cours
(au 24 avril 2014)
Laetitia Serre[1] PS Directrice de cabinet, conseillère générale

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1926. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 221 habitants, en diminution de -5,15 % par rapport à 2009 (Ardèche : 2,73 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
652 603 531 447 391 390 332 247 232
1990 1999 2004 2009 2014 - - - -
221 220 233 233 221 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Pont du Talaron

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • Église néo-romane du XIXe siècle.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Site d'escalade
  • Château de Chervil, ancien fief dépendant anciennement du Mandement de Gluiras, depuis 1924 commune de Beauvène, c'est une ancienne terre des Burine de Tournay, Le château, situé au hameau du Pont de Chervil, était autrefois habité par les de Maurice, châtelains de Chalencon qui ont pris le nom de Chervil au XIVe siècle. La demeure fut successivement aux Gardet de Chervil, aux de Troussebois et par mariage aux Baillard des Combaux, le château appartient depuis le XIXe siècle à la famille Riou. Ce château, de style XVIe siècle, est construit selon le modèle préconisé par Olivier de Serres; un corps de logis, un étage, quatre tours circulaires possédant chacune un escalier d'accès à l'étage, mais ici, la famille étant vraisemblablement moins fortunée, il n'y a que trois tours. La porte principale est surmontée d'un blason. Une petite chapelle a été construite en l'honneur de Saint François Régis qui séjourna au château lors de la reconquête catholique en pays protestant. Des offices destinés à ce saint y sont encore célébrés.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Louis Ferdinand Baillard de Beaurevoir (1747/1801) né au château de Chervil, Mousquetaire du Roi puis après la Révolution Général des armées de la République

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Liste des maires du département de l'Ardèche » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le 29 juillet 2015).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]