Saint-Julien-Labrousse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Julien et Labrousse.

Saint-Julien-Labrousse
Saint-Julien-Labrousse
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Tournon-sur-Rhône
Canton Haut-Eyrieux
Intercommunalité Communauté de communes Val'Eyrieux
Statut Commune déléguée
Maire délégué Magali Fouret
2019-2020
Code postal 07160
Code commune 07256
Démographie
Gentilé Labroussois, Labroussoises
Population 333 hab. (2016 en diminution de 8,52 % par rapport à 2011)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 55′ 09″ nord, 4° 30′ 33″ est
Altitude Min. 315 m
Max. 899 m
Superficie 16,47 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Belsentes
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 15.svg
Saint-Julien-Labrousse

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique de l'Ardèche
City locator 15.svg
Saint-Julien-Labrousse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Julien-Labrousse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Julien-Labrousse

Saint-Julien-Labrousse est une ancienne commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont appelés les Labroussois et les Labroussoises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Nonières Saint-Prix Saint-Basile Rose des vents
Saint-Michel-d'Aurance N Saint-Jean-Chambre
O    Belsentes    E
S
Saint-Barthélemy-le-Meil Beauvène Chalencon

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La plus ancienne trace historique de Saint-Julien-Labrousse remonte au XIIe siècle dans un cartulaire (registre des donations faites à une abbaye) de l'abbaye de Saint-Chaffre du Monastier (aujourd'hui en Haute-Loire), où il est fait mention de l'église de Sancti Julianus de Brochia. Dans les anciens documents on trouve également les noms de Brotza ou Brossia. Dans un document fiscal de 1464 apparaît le nom de « La Broussa ». En occitan, le mot brossa signifie bruyère.

L'église de Sancti Julianus de Brochia fut donc « donnée » à l'abbaye. Le 17 avril 1155, le pape Adrien IV le confirma, et en 1179, le pape Alexandre III renouvela cette donation. En 1259, le pape Clément IV en fit de même.

Saint-Julien-Labrousse faisait partie intégrante de la baronnie de Chalencon, qui fut rattachée au royaume de France en 1271.

La commune fusionne le avec Nonières pour former la commune de Belsentes dont la création est actée par arrêté du préfet de l'Ardèche en date du [2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 novembre 2008 André Jouve    
avril 2009[3] octobre 2009[4] Sylvie Chaveyriat    
octobre 2009 En cours
(au 24 avril 2014)
Magali Fouret[5] SE Employée

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2016, la commune comptait 333 habitants[Note 1], en diminution de 8,52 % par rapport à 2011 (Ardèche : +2,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2161 1671 2091 0691 1151 2551 2671 3511 440
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2691 2491 3341 2381 2531 2461 2401 3351 295
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2931 2841 1811 049951914809794656
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
571515425355336318328356331
2016 - - - - - - - -
333--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
Église Saint-Julien.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Saint-Julien-Labrousse (07160) », sur habitants.fr, SARL Patagos (consulté le 29 juillet 2019).
  2. Françoise Souliman, « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle de Belsentes », Recueil des actes administratifs spécial n°07-2018-132,‎ , p. 69-72 (lire en ligne [PDF])
  3. [1]
  4. [2]
  5. « Liste des maires du département de l'Ardèche » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le 31 juillet 2015).
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :