Sainte-Eulalie (Ardèche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Eulalie.
Sainte-Eulalie
Église de Sainte Eulalie, Haute Ardèche
Église de Sainte Eulalie, Haute Ardèche
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Largentière
Canton Thueyts
Intercommunalité CC de la Montagne d'Ardèche
Maire
Mandat
Joseph Peyronnet
2014-2020
Code postal 07510
Code commune 07235
Démographie
Population
municipale
218 hab. (2014)
Densité 9,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 48′ 35″ nord, 4° 11′ 24″ est
Altitude 1 200 m
Min. 1 156 m
Max. 1 534 m
Superficie 22,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte administrative d'Ardèche
City locator 14.svg
Sainte-Eulalie

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique d'Ardèche
City locator 14.svg
Sainte-Eulalie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sainte-Eulalie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sainte-Eulalie

Sainte-Eulalie est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Une des sources d'un affluent de la Loire, se trouve à Saint-Eulalie, non loin de la source officielle située au pied du mont Gerbier-de-Jonc.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Sainte-Eulalie est limitrophe de six communes[1], toutes situées dans le département de l'Ardèche et réparties géographiquement de la manière suivante :

Rose des vents Le Béage Borée Saint-Martial Rose des vents
Cros-de-Géorand N
O    Sainte-Eulalie    E
S
Usclades-et-Rieutord Sagnes-et-Goudoulet

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1985 en cours Joseph Peyronnet UMP-LR Agriculteur retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 218 habitants, en diminution de -5,22 % par rapport à 2009 (Ardèche : 2,73 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
809 597 1 056 553 601 629 628 669 605
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
695 629 645 620 613 665 742 712 680
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
711 730 703 688 645 574 533 518 503
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
444 388 349 314 302 253 240 230 218
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Maison au toit de chaume

Vie locale[modifier | modifier le code]

Sainte-Eulalie célèbre chaque année la fête de la violette, le dimanche qui suit le 12 juillet. Une foire et de nombreuses activités sont alors proposées.

Jusqu'à 2003, le bal des violettes avait lieu la veille. Il fut ensuite remplacé par le festival des violettes de 2003 à 2013.

Dès 2014, le bal des violettes reprend sa place.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :