Asperjoc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Asperjoc
Une rue à Asperjoc
Une rue à Asperjoc
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Largentière
Canton Aubenas-1
Intercommunalité Communauté de communes du Pays d'Aubenas-Vals
Maire
Mandat
Alain Chiraussel
2014-2020
Code postal 07600
Code commune 07016
Démographie
Population
municipale
417 hab. (2014)
Densité 49 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 41′ 42″ nord, 4° 21′ 00″ est
Altitude Min. 278 m – Max. 879 m
Superficie 8,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte administrative d'Ardèche
City locator 14.svg
Asperjoc

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique d'Ardèche
City locator 14.svg
Asperjoc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Asperjoc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Asperjoc

Asperjoc est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes. Les habitants de la localité se nomment les Asperjocois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

Sur un territoire communal de 847 hectares, Asperjoc comprend de nombreux hameaux et lieux-dits comme : les Beaumelles, la Brugeyre, le Chastelas, le Fau, Laulagnet, le Pont-de-Bridou, le Pont-de-l-Huile, la Praye, le Raccourci, le Rigaudel, Thieure, Tras-Chabanne et la Valette inférieure.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Asperjoc est limitrophe de six communes[1], toutes situées dans le département de l'Ardèche et réparties géographiquement de la manière suivante :

Rose des vents Aizac Antraigues-sur-Volane Genestelle Rose des vents
Juvinas N Saint-Andéol-de-Vals
O    Asperjoc    E
S
Vals-les-Bains

Toponymie[modifier | modifier le code]

Asperjoc est formé de l'occitan aspre, "âpre, rude", du latin asper, et de l'occitan joc, "sommet, perchoir", du latin jugum, "arête montagneuse, crête de montagne".

"Joc/Jouc" se retrouve dans de nombreux toponymes méridionaux : Le Jouc (Aveyron), Jouques (Bouches-du-Rhône), Joch (Pyrénées-Orientales), Joucas (Vaucluse), montagne de Jocou (Drôme)[2], etc, et dans quelques noms de famille (Joc, Jocquet).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1971 mars 2008 Louis Berthon MRG puis DVD Inspecteur principal des PTT
Conseiller général
mars 2008 en cours
(au 24 avril 2014)
Alain Chiraussel[3] DVG Retraité Fonction publique

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 417 habitants, en augmentation de 13,62 % par rapport à 2009 (Ardèche : 2,73 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
523 532 540 555 671 684 666 681 807
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 078 1 104 1 060 739 789 836 858 866 856
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
833 806 790 679 668 635 616 538 505
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
453 405 407 364 370 361 336 420 417
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,3 %) est en effet supérieur au taux national (21,8 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (26,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,2 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,9 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 48,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,5 %, 15 à 29 ans = 10,4 %, 30 à 44 ans = 25,6 %, 45 à 59 ans = 24,4 %, plus de 60 ans = 20,2 %) ;
  • 51,2 % de femmes (0 à 14 ans = 11,6 %, 15 à 29 ans = 17,4 %, 30 à 44 ans = 21,5 %, 45 à 59 ans = 25 %, plus de 60 ans = 24,4 %).
Pyramide des âges à Asperjoc en 2008 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,6 
4,3 
75 à 89 ans
8,7 
15,9 
60 à 74 ans
15,1 
24,4 
45 à 59 ans
25,0 
25,6 
30 à 44 ans
21,5 
10,4 
15 à 29 ans
17,4 
19,5 
0 à 14 ans
11,6 
Pyramide des âges du département de l'Ardèche en 2008 en pourcentage[9].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,5 
7,8 
75 à 89 ans
11,6 
15,7 
60 à 74 ans
16,0 
21,7 
45 à 59 ans
20,6 
20,2 
30 à 44 ans
19,2 
15,5 
15 à 29 ans
14,2 
18,7 
0 à 14 ans
16,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église du XIXe siècle ;
  • Cascade la Chaise du Diable.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Direction départementale de l'équipement (DDE), « Carte en relief de l'Ardèche avec limites communales », sur http://www.ardeche.equipement.gouv.fr, (consulté le 29 novembre 2011)
  2. Pierre Gastal : Toponymes et microtoponymes de l'espace français, 2016, p. 90.
  3. « Liste des maires du département de l'Ardèche » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le 29 juillet 2015).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. « Évolution et structure de la population à Asperjoc en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 3 février 2012).
  9. « Résultats du recensement de la population de l'Ardèche en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 3 février 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :