Gandouch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En médecine ayurvédique, le gandouch est un bain de bouche à l'huile végétale, pratiqué traditionnellement chaque matin, au lever, pendant 5 à 20 minutes, bouche fermée, après avoir raclé la langue pour éliminer les sécrétions[Quoi ?] du système digestif et les impuretés[Quoi ?] déposées[Par qui ?] pendant la nuit.

Quelques articles de presse font état d'améliorations sur l'acné, l’eczéma, la mauvaise haleine, la sinusite[1], le blanchiment des dents (notamment avec l'huile de coco[2]), les aphtes et caries.

Les études scientifiques sur cette technique sont rares[3]. Une étude de 2014 concluait que "Les effets du gandouch sur la santé en général et sur quelque indication spécifique que ce soit relèvent de la pseudoscience. ... Oil pulling for general health or any other indication is pure pseudoscience.[4]" Une revue systématique de 2016 examinant les conclusions de 26 études portant sur un total de 160 individus indique que 2 de ces 26 études concluent qu'il n'y a pas de différence statistiquement significative entre les effets du gandouch et ceux de bains de bouche à la chlorhexidine sur la plaque dentaire, et que 3 de ces 26 études concluent de même concernant les effets sur la gingivite, mais les études sont peu nombreuses et de faible qualité[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Angela Haupt, « Should you try oil pulling », Health US News,‎
  2. (en) Birgit Frohn, The Oil Pulling Miracle: Detoxify Simply and Effectively (lire en ligne)
  3. « Oil pulling une expérience subjective », Le pharmacien,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Steven Novella, « Oil Pulling Your Leg », sur https://sciencebasedmedicine.org/oil-pulling-your-leg/, Science-Based Medicine, (consulté le 22 avril 2017)
  5. Oghenekome Gbinigie, Igho Onakpoya, Elizabeth Spencer et Marcy McCall MacBain, « Effect of oil pulling in promoting oro dental hygiene: A systematic review of randomized clinical trials », Complementary Therapies in Medicine, vol. 26,‎ , p. 47–54 (ISSN 1873-6963, PMID 27261981, DOI 10.1016/j.ctim.2016.02.011, lire en ligne, consulté le 10 décembre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]