Drainage lymphatique manuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le drainage lymphatique manuel existe sous différentes formes. L'une d'entre elles est une technique thérapeutique alternative, inventée dans les années 1930 par Emil Vodder (en)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Emil Vodder est docteur en philosophie[2]. En 1932, avec sa femme Estrid, il travaille comme masseur sur la Côte d'Azur et « découvre » la méthode du drainage lymphatique manuel (DLM) en traitant des « refroidissements chroniques » par de légers massages circulaires[3]. Dès lors, à ses yeux, le drainage permettait d’évacuer les « toxines » du corps, responsables d’une large gamme de maux. Le point de départ officiel n’est pas une publication scientifique, mais un exposé lors d’un salon « Exposition de beauté », à Paris[1], suivi d'un article, Le drainage lymphatique, une nouvelle méthode thérapeutique, dans un magazine généraliste de santé[4].

Évaluation scientifique[modifier | modifier le code]

Trois études portant sur l'efficacité du DLM méthode Vodder sont référencées dans la base de données Pubmed. La première[5] compare l'efficacité de ce dernier par rapport à un dispositif de compression pneumatique intermittente chez des patientes atteintes d'un lymphœdème du membre supérieur à la suite d'un cancer du sein. Elle conclut qu'il n'y a pas de différence significative entre les deux groupes.

La seconde[6] porte sur le traitement d'un œdème survenant après une fracture de l'extrémité distale du radius. Cette étude présente un biais majeur : le groupe faisant office de contrôle ne se voit proposer aucun traitement substitutif au DLM. Il est donc impossible de discerner l'efficacité spécifique du DLM méthode Vodder des effets contextuels. La troisième[7], traitant de l’œdème dans le cadre de la sclérodermie systémique, souffre du même biais.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Richard Monvoisin et Nicolas Pinsault, Tout ce que vous n’avez jamais voulu savoir sur les thérapies manuelles, Saint-Martin-d'Hères (Isère), Presses universitaires de Grenoble (PUG), coll. « Points de vue et débats scientifiques », , 380 p. (ISBN 978-2-7061-1858-6, OCLC 880268020)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « L'histoire du drainage lymphatique », sur Association pour l'enseignement du drainage lympathique selon la méthode du docteur Vodder (consulté le 13 juillet 2014).
  2. « Historique », sur drainagemanuelvodder-lyon3.com (consulté le 13 juillet 2014).
  3. « Drainage lymphatique manuel » (consulté le 13 juillet 2014).
  4. Vodder E., « Le drainage lymphatique, une nouvelle méthode thérapeutique », Revue d'hygiène individuelle, Paris, Santé pour Tous,‎ .
  5. (en) Johansson K, Lie E, Ekdahl C, Lindfeldt J. « A randomized study comparing manual lymph drainage with sequential pneumatic compression for treatment of postoperative arm lymphedema. » Lymphology. 1998 Jun;31(2):56-64. PMID 9664269.
  6. (en) Härén K, Backman C, Wiberg M. « Effect of manual lymph drainage as described by Vodder on oedema of the hand after fracture of the distal radius: a prospective clinical study. » Scand J Plast Reconstr Surg Hand Surg. 2000 Dec;34(4):367-72. PMID 11195876.
  7. (en) Bongi SM, Del Rosso A, Passalacqua M, Miccio S, Cerinic MM. « Manual lymph drainage improving upper extremity edema and hand function in patients with systemic sclerosis in edematous phase. » Arthritis Care Res (Hoboken). 2011 Aug;63(8):1134-41. doi: 10.1002/acr.20487. PMID 21523925.

Articles connexes[modifier | modifier le code]