Oligothérapie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'oligothérapie est une méthode thérapeutique basée sur les minéraux mise au point par le docteur Jacques Ménétrier au milieu du XXe siècle à la suite des travaux de Gabriel Bertrand[réf. nécessaire]. Ce mot vient du grec "oligo" qui signifie petit et "therapeuo" qui signifie soigner. Elle est considérée comme une médecine douce[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Déjà lors de la Rome antique, les romains avaient connaissance de l'action antiseptique du souffre et l'utilisaient aussi bien pour leur habitation que pour soigner des affections cutanées. De même, en Égypte antique les égyptiens avaient connaissance des bénéfices du zinc pour la cicatrisation des plaies. Au Moyen Âge l'iode sera utilisé dans le traitement des goitres. C'est Gabriel Bertrand, chimiste et biologiste à l'Institut Pasteur, qui va véritablement introduire la notion d'oligo-éléments, à la fin du XIXe siècle. Ses travaux vont être repris par le docteur Jacques Ménétrier, également de l'Institut Pasteur, pour aboutir à la définition d'une nouvelle méthode thérapeutique visant à prévenir ou soigner grâce à l'usage des oligo-éléments.

Description[modifier | modifier le code]

Contrairement à d'autres méthodes thérapeutiques qui se focalisent uniquement sur les symptômes en cours où à venir (prévention), l'oligothérapie induit la notion de "terrain", autrement dit les prédispositions (points forts et points faibles) de chaque individu à contracter ou non telle ou telle maladie. Un être vivant est défini par ce qu'il est en naissant (sa constitution) et ce qu'il devient par la suite (son évolution ou tempérament). Ainsi le terrain = constitution + tempérament. Cette méthode thérapeutique consiste essentiellement en l'administration, en très faibles quantités, de catalyseurs nécessaires au métabolisme du corps humain. L'objectif est de corriger un dysfonctionnement métabolique par le rétablissement de l'équilibre physiologique du patient[réf. nécessaire].

Les catalyseurs, appelés oligo-éléments ou encore éléments-trace (E.T.), sont pour la plupart des ions métalliques ou métalloïdes. Il s'agit de nutriment minéral sans valeur énergétique présent en très faible quantité chez l'humain (de l'ordre du mg ou µg/kg). Ils sont administrés par voie sublinguale : la solution contenant les oligo-éléments est gardée quelques minutes sous la langue afin de passer dans le sang.

Les oligo-éléments essentiels (apport alimentaire indispensable, rôles physiologiques connus, essentiel au métabolisme) :

Les oligo-éléments non essentiels (pas naturellement présent chez l'humain mais propriétés pharmacologiques reconnues) :

L'oligothérapie peut être utilisée en synergie ou en complément d'autres thérapeutiques : allopathie, homéopathie, phytothérapie, nutrithérapie,...

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Oligo-éléments et oligothérapie, Claude Binet, Dangles, 1999, (ISBN 2703302339)
  • L'oligothérapie réactionnelle, Pierre Padrazzi, Similia, 1999, (ISBN 2842510070)
  • Oligotherapie Precis De Clinique, A. Dupouy, éditions Maloine, 1988.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]