Huile de coco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Huile de coco
Image illustrative de l’article Huile de coco
Huile de coco
Identification
No CAS 8001-31-8
No ECHA 100.029.347
No CE 232-282-8
Propriétés chimiques
Indice d’iode 7 – 10[1];

Hydrogénée : 2 – 4[1]

Indice de saponification 250 – 262[1]
Matières non saponifiables 0.15 – 0.60 %[1]
Acides gras libres huile brute : 5 %[1]
Propriétés physiques
fusion 20 à 28 °C[1];

Hydrogénée : 30 à 32 °C[1]

Solubilité insoluble dans l'eau
Propriétés optiques
Indice de réfraction 1,448 – 1,450[1]
Précautions
Transport
-
   1363   

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L’huile de coco et l'huile de coprah sont des huiles végétales fabriquées à partir de l'albumen de la noix de coco. Elles sont utilisées dans différents domaines et l'huile de coprah sert tout particulièrement pour la fabrication du monoï.

Production[modifier | modifier le code]

Deux huiles sont fabriquées :

  • l'huile de coco vierge vient d'un pressage à froid de l'albumen frais de la noix de coco[2].
  • l'huile de coco raffinée ou huile de coprah vient d'un pressage à chaud de l'albumen séché[3] ; elle est raffinée et désodorisée. C'est celle qui est utilisée pour la fabrication du monoï[4].

Composition[5][modifier | modifier le code]

Très riche en acides gras saturés, l’huile raffinée de coprah est également très appréciée pour ses propriétés émollientes.

Composé Famille d'acide gras Teneur pour 100g
Acide caproïque (saturé)
0,6 g
Acide caprylique (saturé)
7,5 g
Acide caprique (saturé)
6 g
Acide laurique (saturé)
44,6 g
Acide myristique (saturé)
16,8 g
Acide palmitique (saturé)
8,2 g
Acide stéarique (saturé)
2,8 g
Acide oléique (mono-insaturé)
ω-9
5,8 g
Acide linoléique (poly-insaturé)
ω-6
1,8 g
Acides gras trans
0,1816 g
Total acides gras saturés
86,5 g
Total acides gras mono-insaturés
5,8 g
Total acides gras poly-insaturés
1,8 g
Vitamine E
0,29 mg
Vitamine K
0,5 µg

Utilisation[modifier | modifier le code]

Huile de noix de coco biologique

Selon des scientifiques français[6], l’huile de coco est capable de détruire la bactérie Streptococcus mutans qui colle aux dents et s'attaque à l'émail dentaire. Un mélange d'huile de coco et de bicarbonate de sodium peut ainsi être utilisé comme dentifrice[7].

L'huile de coco peut également être utilisée comme soin nourrissant des cheveux et de la peau, ou comme alternative à la mousse à raser.

L'huile de coco est aussi utilisée pour la préparation et l'entretien des cordes dans le monde du Shibari (bondage)[8].

Etude comparative[modifier | modifier le code]

Une étude conjointe (chinoise, américaine et espagnole) récapitulative parue en 2017 met en évidence les effets bénéfiques de l'huile de noix de coco par rapport à une vingtaine d'autres huiles végétales, par l'application sur la peau (voie topique) pour les maladies de la peau et la restauration de l'homéostasie cutanée[9] :

HUILE Réparation de la

barrière cutanée

Effet

anti-bactérien

Effet

anti-inflammatoire

Effet

anti-oxydant

Cicatrisation

des plaies

Contre le

vieillissement de la peau

Propriété

anti-cancérigène

Noix de coco oui oui oui oui oui oui ?
Jojoba oui effet possible oui oui oui oui ?
Olive non ? oui oui oui effet possible oui

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (en) Alfred Thomas, Ullmann's Encyclopedia of Industrial Chemistry, Release 2002, 6th Edition, Fats and Fatty Oils, Wiley-VCH Verlag GmbH & Co
  2. Cirad, « Ce qu'il faut savoir - CIRAD », sur www.cirad.fr (consulté le 7 mai 2016)
  3. J. J. Asiedu, La transformation des produits agricoles en zone tropicale: approche technologique, KARTHALA Editions, (ISBN 9782865373345, lire en ligne), p. 93
  4. Aurélie Guerri, Les bienfaits de la noix de coco: Huile, lait, eau, farine, beurre, Fleurus, (ISBN 9782815308922, lire en ligne), p. 32
  5. (en) USDA National Nutrient Database for Standard Reference
  6. AIT researchers show coconut oil could combat tooth decay - Sept. 2012
  7. Video : Faire son dentifrice à l'huile de coco et au bicarbonate de soude.
  8. (en-GB) « Nawa ou la corde : préparation et informations | Yoroï Nicolas », sur yoroishibari.net (consulté le 2 octobre 2018)
  9. (en) Tzu-Kai Lin (Kaohsiung Chang Gung Memorial Hospital et Chang Gung University College of Medicine - Taiwan), Lily Zhang (California State University - Los Angeles) et Juan Luis Santiago (Hospital General Universitario - Ciudad Real), « Anti-Inflammatory and Skin Barrier Repair Effects of Topical Application of Some Plant Oils », International Journal of Molecular Sciences, vol. 19, no 1,‎ (ISSN 1422-0067, PMID 29280987, PMCID 5796020, DOI 10.3390/ijms19010070, lire en ligne, consulté le 13 juillet 2019)

Bibliographie[modifier | modifier le code]