Fiat 1100

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fiat 1100T)
Aller à : navigation, rechercher
Fiat 508C 1100
Fiat 1100

Marque Drapeau : Italie Fiat
Années de production 1937 - 1953
Production Italie : 157 400
 exemplaires
Classe Gamme moyenne
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Italie Fiat Mirafiori
Drapeau de l'Allemagne Fiat-NSU Heilbronn
Drapeau de la France Fiat Simca Nanterre
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence 4 cylindres
Cylindrée 1 089 cm3
Puissance maximale 32 ch
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 950 kg
Vitesse maximale 110 km/h
Consommation mixte 9,0 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline - Cabriolet
Dimensions
Longueur 3920 mm
Largeur 1470 mm
Hauteur 1710 mm
Chronologie des modèles
Précédent Fiat 508 Balilla Fiat 1100-103 Suivant

La Fiat 508C, renommée Balilla 1100 par les Italiens, était une voiture fabriquée par le constructeur italien Fiat de 1937 à 1953 sous différentes versions 508C - 1100 A - B & E.

Historique[modifier | modifier le code]

La 508C Balilla 1100[modifier | modifier le code]

Le projet reposait sur l'évolution de l'ancienne Fiat 508 Balilla de 1932. Présentée et produite dès 1937, la nouvelle "Balilla" porta le nom de code 508 C. En réalité, cette nouvelle "Balilla" n'avait quasiment rien conservé de l'ancienne série. La ligne de carrosserie s'inspirait, en légèrement plus petit, celle très aérodynamique de la Fiat 1500 6 cylindres qui avait fait sensation lors de son lancement en 1935. Elle était construite sur un nouveau châssis séparé comprenant deux gros longerons latéraux et un élément central en X, inaugurait un système de freinage hydraulique d'avant garde. La distribution était avec des soupapes en tête. Équipée de roues indépendantes à l'avant, elle conservait un essieu rigide arrière pour de simples raisons de limitation du bruit dans l'habitacle. La voiture n'était disponible qu'avec une carrosserie à 4 portes à ouverture antagoniste, sans montant central mais conservait le principe de la malle arrière accessible depuis l'intérieur. La roue de secours était placée, comme le voulait la coutume et la classe du véhicule, sous protection de carrosserie placée sur la malle à l'extérieur.

Équipée du fameux moteur Fiat 108C de 1 089 cm3 à soupapes en tête développant 32 puis 35 ch, cette voiture, en avance sur son temps, disposait de 4 vitesses, de freins hydrauliques, de roues avant indépendantes, d’une carrosserie moderne tout acier à 4 portes sans montant central et de performances brillantes que l’on ne retrouvait souvent pas dans les modèles de la concurrence même de classe supérieure.

Elle sera déclinée en version berline, coupé et cabriolet. Une version longue 508L fut élaborée pour les taxis, avec un empattement allongé de 30 cm pour accueillir 3 rangées de sièges. Des versions utilitaires dérivées seront également commercialisées en 1938 : une fourgonnette et un pick-up disposant de 650 kg de charge utile.

En 1939, répondant à un appel d'offres de l'Armée, Fiat présente la "508 C Militare Coloniale" qui sera très utilisée par l'armée du Roi d'Italie durant la Seconde Guerre mondiale de la Libye à la Russie ainsi que par les officiers de la Weirmacht.

La série 508C restera en production dans l'usine du Lingotto, sans aucun changement, jusqu'à la veille de la seconde guerre mondiale. Elle sera produite à environ 57 000 exemplaires.

Fiat 1100 A "musone"[modifier | modifier le code]

Juste avant le début de la seconde guerre mondiale, en 1939, une nouvelle série fait son apparition avec un nom simplifié : Fiat 1100 que les italiens surnommeront très vite "1100 musone" 'museau) en raison de sa proue en forme de coupe-vent, comme une étrave de bateau, semblable à celle de la très luxueuse Fiat 2800. La gamme se composait comme la précédente des versions berline, berline longue, coupé et cabriolet. Une version particulière comprenant un toit ouvrant intégral, doté d'une capote, permettait de découvrir tout l'habitacle, du pare-brise à la lunette arrière.

Cette seconde série restera inchangée pendant toute la durée de la seconde guerre mondiale. Elle sera produite à environ 74.000 exemplaires.

Fiat 1100 B[modifier | modifier le code]

Peu après la fin de la seconde guerre mondiale, lorsque les usines turinoises furent reconstruites et que le bureau d'études put à nouveau se consacrer à l'étude de nouveaux modèles automobiles, début septembre 1948, Fiat présente la série 1100 B. Cette nouvelle série se distingue par la suppression des volets d'aération latéraux remplacés par un système centralisé de ventilation de l'habitacle et ses prises d'air placées sous le pare-brise. La mécanique est revue et la puissance du moteur passe de 32 à 35 Ch. Elle sera produite dans l'usine de Mirafiori qui fut remise en état avant l'ancienne usine du Lingotto, en centre ville de Turin.

La version cabriolet devient un objet luxueux très recherché avec ses sièges en cuir, sa capote de la même couleur que la carrosserie qui, pour la première fois en Europe, propose une peinture métallisée. La puissance du moteur est portée à 52 Ch. Trois exemplaires ont participé à la course Mille Miglia cette année là et se sont classés aux 5ème, 6ème et 7ème places.

Comme pour la série précédente, Fiat offrira la version longue 1100 BL, coupé et cabriolet.

Fiat 1100 E[modifier | modifier le code]

Au début de l'automne 1949, Fiat présente la série 1100 E et EL qui restera en production jusqu'en 1953 jusqu'à l'arrivée de la Fiat 1100-103 qui révolutionnera le monde automobile de l'époque.

Cette nouvelle série comporte plusieurs nouveautés comme : la commande de vitesses au volant, le coffre accessible de l’extérieur ou la roue de secours placée à l'intérieur du coffre arrière. Conformément au nouveau code de la route italien, la plaque d'immatriculation est placée au dessus du parechocs arrière au centre et non plus sur l'aile arrière gauche. Elle fut également déclinée dès le début en une version cabriolet à 4 places dérivée de la berline, puis avec une carrosserie particulière dès 1948.

La production de cette série atteindra les 56 000 exemplaires (hors véhicules utilitaires Fiat 1100F > à 15 000 unités). Elle sera remplacée en 1953 par la Fiat 1100-103.


Production en Italie[modifier | modifier le code]

La production de ce modèle (selon le site Zuckerfabrik24) fut la suivante :

  • Fiat 508C 1100 de 1937 à 1939 :
    • 508C berline de base : 52.017 exemplaires de 1937-39,
    • 508L berline longue : 4.994 ex.
    • 508M militaire :
    • 508F fourgonnette :
  • Fiat 1100A de 1939 à 1948 :
    • 1100A : 51.858 ex.
    • 1100AL : 23.104 ex.
    • 1100F fourgonnette :
  • Fiat 1100B de 1949 à 1949 :
    • 1100B berline : 17.074
    • 1100BL berline longue : 8.084
    • 1100BLR : fourgonnette :
  • Fiat 1100E de 1949 à 1953 :
    • 1100E berline : 54.694 ex.
    • 1100BL berline longue : 1.282 ex.
    • 1100ELR fourgonnette : > 15.000 ex.

Aucune donnée précise concernant les versions coupé et cabriolet, réalisées par des carrossiers extérieurs et dont Fiat ne communique pas le nombre de châssis produits. Toutefois, il semble que 401 coupés aient été produits entre 1947 et 1949.

La production totale de la 508C/1100 en Italie a ainsi dépassé 214 000 voitures.

La Fiat 1100 dans le monde[modifier | modifier le code]

Fiat Neckar 1100

La Fiat 508C/1100 fut une des nombreuses voitures Fiat à être construites également hors d'Italie. Il faut en effet y ajouter les fabrications suivantes :

  • Autriche : dans l'ancienne usine Austro-FIAT de Vienne et dans la même configuration que l'original italien, Steyr-Puch fabriqua sous licence des Fiat 1100B & E entre 1948 et 1959, et ultérieurement la version 1100/103. Le nombre exact est inconnu.
  • Allemagne : dans l'usine Fiat-NSU, tous les modèles furent fabriqués dès 1938, depuis la 508 C/1100 jusqu'à la dernière Fiat 1100-103R en 1970, avec les moteurs 1 100 et 1 200 cm3. Presque 160 000 exemplaires furent fabriqués, dont environ 5 000 508 C/1100 de 1938 à 1941.
  • France : l'usine Simca-Fiat de Nanterre débuta à la fin de 1937 la fabrication de la Fiat 508 Balilla, rebadgée Simca-Fiat 6cv, puis Simca 8, avec un alésage augmenté dès 1950 ; 113.165 exemplaires sortirent des chaines de Nanterre. Simca gardera l'excellent moteur Fiat 108C et ses dérivés pour équiper toutes les séries Aronde et P60 jusqu'à la fin des années 60.
  • Argentine : a été fabriqué par Fiat Concord dans son site industriel de Córdoba, la version 103 D Export. Ont produit un total de 23 152 unités.

Au total, ce seront environ 330 000 Fiat 508C/1100 qui auront été fabriquées dans le monde entre 1937 et 1953. Les versions suivantes (1100/103) se compteront par millions.

Données techniques Fiat 1100 B[modifier | modifier le code]

  • Moteur : longitudinal avant, 4 cylindres en ligne, soupapes en tête
  • Cylindrée : 1 089 cm3 - Alésage x course : 68 mm x 75 mm
  • Puissance max : 35 ch à 4 400 tr/min
  • Transmission: boîte manuelle 4 vitesses, embrayage monodisque à sec, propulsion arrière
  • Suspensions : avant à roues indépendantes, bras transversaux superposés, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs hydrauliques, essieu arrière rigide, amortisseurs hydrauliques, barre stabilisatrice transversale
  • Freins : hydrauliques sur les 4 roues
  • Dimensions et poids : empattement 2 420 mm, voie avant 1 231 mm, voie arrière 1 226 mm, longueur 4 050 mm, largeur 1 482 mm, hauteur 1 500 mm. Poids : 905 kg à vide, 1 185 kg à pleine charge.
  • Vitesse max : 110 km/h

La Fiat 1100-103 : son héritière[modifier | modifier le code]

Fiat 1100-103 1954-1re série

En 1953, la Fiat 1100 a subi une refonte totale.

Nouvelle plateforme, nouveau design, elle prend le nom de code Fiat 1100-103 et ne garde de sa devancière que le moteur dont la fiabilité légendaire et la grande souplesse avaient conquis l'ensemble des techniciens. Des millions d'exemplaires en seront construits, dont 1 500 000 en Inde, sous le nom de Padmini.

Curiosité[modifier | modifier le code]

En 1941, en pleine période d'autarcie à cause de la Seconde Guerre mondiale, la Carrosserie Touring réalise le projet conduit par le comte Franco Mazzotti, une Fiat 1100 électrique.

Elle dispose d'un moteur électrique qui développe la puissance de 4,5 ch, alimenté par une batterie unique au plomb de 15 kW. La Fiat 1100 électrique peut rouler à une vitesse de 50 km/h avec une autonomie de 100 km.

La recharge de la batterie ne nécessite que 5 heures grâce à son chargeur triphasé.

Un seul prototype sera construit qui sera utilisé par le comte Mazzotti.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]