Fiat Ecobasic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
FIAT Ecobasic
Fiat Ecobasic

Marque Drapeau : Italie Fiat
Années de production 2000-2004
Production Prototype : 10 exemplaire(s)
Classe Citadine
Moteur et transmission
Moteur(s) Fiat Diesel Multijet
Cylindrée 1.248 cm3
Puissance maximale 61 ch
Couple maximal 16.3 Nm
Transmission Traction avant
Poids et performances
Poids à vide 750 kg
Vitesse maximale bridage : 160 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 13 s
Consommation mixte 2,87 L/100 km
Émission de CO2 76 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 5 portes
Dimensions
Longueur 3.480 mm
Chronologie des modèles

La Fiat Ecobasic est un prototype automobile conçu par le constructeur italien Fiat et présentée en décembre 1999 au Bologna Automobile Shom et exposé en mars 2000 au Salon de l'Automobile de Genève. Cette étude avait pour but de prouver que l'on pouvait concevoir et réaliser une automobile capable de transporter quatre adultes dans une structure réalisée en matériaux composites entièrement recyclables et dont les coûts de production et de fonctionnement étaient ultra réduits.


Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Structure[modifier | modifier le code]

La "Fiat Ecobasic" est construite à partir d'une structure très robuste en acier, homologuée selon les normes NCAP, revêtue d'une carrosserie en matériaux à la fois légers et peu onéreux : thermoplastiques, thermodurcissables, polycarbonates et polypropylène, tous recyclables.

Le dessin de la carrosserie de la Fiat Ecobasic a été particulièrement bien étudiée en soufflerie afin de présenter un Cx de seulement 0,28, un exploit dans cette taille de véhicule.

Une particularité de l’Ecobasic est son capot boulonné avec une seule une trappe qui s’ouvre pour refaire les pleins des différents liquides, carburant, refroidissement, lave-glace, freins, etc.

Lorsque l'on regarde l'Ecobasic, on a l'impression que c'est un jouet grandeur adulte. Ses formes sont tout en rondeur et la couleur orange est omniprésente. L'ensemble confirme le côté ludique mais cette voiture préfigure ce que pourraient être les citadines économiques italiennes de demain.

L'habitacle[modifier | modifier le code]

L'habitacle de l'Ecobasic est traité très simplement mais donne un résultat vraiment très fonctionnel et original. La planche de bord, réduite à sa plus simple expression, assure les fonctions essentielles avec un volant, un compteur de vitesse et un levier de vitesses. Elle est constituée d'une structure tubulaire souple, qui intègre de nombreux rangements légers et repositionnables. Les sièges avant comportent une ossature pouvant accueillir une gaine en filet élastique ou, au choix, une coque rigide munie d'un rembourrage léger. Un ensemble d'accessoires peut venir enrichir le volume destiné aux passagers (88 % du total) à tout moment avec des éléments supplémentaires : accoudoirs, supports rembourrés de maintien latéral, etc.

Les sièges arrière sont rabattables sur les côtés selon le besoin des occupants.

La mécanique[modifier | modifier le code]

Le moteur est le fameux turbo diesel Fiat 1,3 litre, un quatre cylindres 16 soupapes de 1.248 cm3 développant 61 ch équipé de la technologie Common Rail. L'Ecobasic affiche une vitesse de pointe volontairement limité à 160 km/h et accélère de 0 à 100 km/h en 13 secondes. La boîte de vitesses est entièrement robotisée avec 5 rapports et trois modes de conduite au choix : manuelle, automatique ou économique.

La vraie révolution se trouve au niveau de la consommation avec un surprenant 2,87 l/100 km. De quoi laisser rêveur un bon nombre d'automobilistes mais aussi d'écologistes avec cette voiture qui conjugue respect de l'environnement et coût réduit.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fiatpress.com/press/detail/7046
  • Automotive World, “Environment car”, Paris 2000
  • Automotive World, “Best Design Team”, Paris 2000
  • Automotive News, “Best Concept Car Interior”, Paris 2000

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]