Fiat ESV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sous l'appellation FIAT ESV, le constructeur italien Fiat a présenté une série limitée d'automobiles en 1971, à titre expérimental, pour répondre aux critères de sécurité passive.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1971, l'organisme américain NHSB - National Highway Safety Bureau, devenu ensuite National Highway Traffic Safety Administration, NHTSA - lance un concours réservé aux constructeurs américains, pour la construction d'un véhicule, entièrement neuf, devant garantir une sécurité passive maximale.

A fin décembre 1971, seuls deux constructeurs américains s'étaient portés candidats : American Machine & Foundry et Fairchild Hiller, deux sociétés qui n'appartenaient pas au secteur de la construction automobile et qui n'avaient donc pas à défendre leur image de marque dans la profession. Vu le peu d'intérêt rencontré, il fut décidé d'élargir l'offre à tous les constructeurs mondiaux. En 1972, les constructeurs américains Ford et General Motors ainsi que Fiat, Mercedes Benz, Volkswagen, Nissan et Honda ont adhéré à cette invitation.

Ces véhicules seront baptisés ESV, acronyme de Experimental Safety Vehicle - Véhicule Expérimental de Sécurité. Ce même sigle sera ensuite utilisé par d'autres constructeurs automobiles, européens et japonais, pour nommer les véhicules sûrs conçus sur la base du cahier des charges établi lors des différentes conférences qui se sont tenues les années suivantes : Paris en janvier 1971, Sindelfingen en septembre 1971, Washington en juillet 1972 et Kyoto en mars 1973.

Fiat Auto, toujours soucieux de la sécurité des personnes à travers ses études sur la sécurité active et passive de ses véhicules, participa avec 3 modèles, dont la caractéristique esthétique principale sera une protection très voyante des faces avant et arrière, en plastique noir où figurait le logo ESV et un chiffre indiquant le poids du véhicule en livres, comme prescrit dans le cahier des charges américain.

Fiat sera le seul constructeur à aligner 3 modèles dans les 3 catégories de poids distinctes :

ESV 1500[modifier | modifier le code]

L’ESV 1500, pèse environ 680 kg et est dérivée des modèles de série Fiat 500 et Fiat 126, que ce soit pour la carrosserie comme la motorisation. La voiture, comme ses deux références, disposait de la propulsion arrière. 13 exemplaires de ce modèle expérimental ont été produits pour les présentations de Washington en 1972 et Kyoto en 1973.

ESV 2000[modifier | modifier le code]

L’ESV 2000 pèse 1,165 kg et est dérivée de la Fiat 128. La carrosserie comporte 5 portes et la mécanique reprend le schéma à traction avant du modèle de référence. Elle dispose du moteur de 1 290 cm3, le même moteur qui équipait la Fiat 128, mais son poids avait augmenté de 360 kg par rapport au modèle commercialisé.

ESV 2500[modifier | modifier le code]

L’ESV 2500 dérivait directement de la Fiat 124 avec une architecture traditionnelle, moteur à l'avant et propulsion arrière. Son poids était quasiment le double de celui du modèle de référence.


Les autres prototypes[modifier | modifier le code]

Au total, cette participation au programme ESV aura permis à Fiat Auto de produire 47 exemplaires de ces véhicules entre 1972 et 1974.

Il restera de cette expérience une prise en compte de la sécurité au niveau de la règlementation à travers des normes plus sévères qui ont conduit à imposer aux constructeurs des conceptions plus étudiées au niveau des déformations à absorption d'énergie des parties avant et arrière. Les modèles, surtout venant de l'Europe du Nord, qui étaient bâtis sur des longerons du type châssis de camion ont été abandonnés.

Il faut souligner que Fiat aura été le seul à participer au programme expérimental ESV avec 3 modèles différents. D'autres constructeurs ont présenté leurs études en la matière comme :

  • Ford ESV, prototype conçu sur la base de la Galaxie 500 LTD, ce sera un des modèles les mieux réussis, sans ajoyuts extérieurs exagérés.
  • Mercedes-Benz présenta l'ESF 05 sur la base de la 250 mais qui sera refusé car disposant d'un espace vital intérieur insuffisant et créant un sentiment de claustrophobie. Il faudra attendre 1973 pour voir l'ESF 22 sur la base de la 450. Le modèle suivant ESF 24 n'a pas été examiné car non conforme au cahier des charges.
  • Volkswagen présenta un premier prototype basé sur l'Audi 100. Le second, présenté en 1974, dérivait de la Golf,
  • Volvo a présenté sa VESC sans châssis en profilés en U mais avec des extrémités déformables,
  • Nissan présenta 2 prototypes très légèrement différents basés tous les deux sur la Bluebird U. En 1974, Nissan présenta la NSV qui ne sera pas terminée par manque de temps.
  • Opel présenta l'OSV 40 basée sur le modèle Kadett.
  • Honda présenta son ESV uniquement en 1973 à la conférence de Kyoto. Cet exemplaire n'était un véritable prototype d'étude mais une adaptation bon marché d'un modèle de série.
  • Toyota présenta tardivement un prototype afin de préparer son entrée sur le marché américain. C'était un coupé avec parechocs renforcés.
  • Renault, bon dernier, présenta sa BRV (Basic Research Vehicle) en 1974, quelques heures avant l'arrêt des travaux de la commission. Pour justifier ce retard, Renault invoqua trois ans de travail en collaboration avec Peugeot, la police et des médecins spécialisés en traumatologie.

Fiat V.S.S.[modifier | modifier le code]

En 1981, au Salon de l'automobile de Turin, Fiat présentera un nouveau prototype de voiture expérimentale portant les progrès sur la sécurité effectués par la marque. Ce prototype reprenait la structure ultra sécuritaire de la Fiat Ritmo. Étudié en collaboration avec l'architecte Renzo Piano et le cabinet de design I.De.A Institute de Turin, Fiat dévoila son projet V.S.S. - véhicule expérimental à sous-ensembles.

Liens externes[modifier | modifier le code]