Fiat Fiorino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Fiat Fiorino est un petit fourgon utilitaire du constructeur automobile italien Fiat Professional dérivé d'une automobile de série et dont le lancement intervint en 1977.

La production du Fiat Fiorino, dans sa dernière version 2004, s'est arrêtée au Brésil en fin d'année 2013 en même temps que la Fiat Mille.

Première série 1977[modifier | modifier le code]

Fiat Fiorino 1
Fiat Fiorino

Marque Drapeau : Italie Fiat Professional
Années de production 1977-1988
Production 297.365 exemplaires
Classe Utilitaire
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Italie Italie - Drapeau du Brésil Brésil Betim
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence 4 cylindres 903 - 1050 - 1301 cm3
diesel 1301 cm3
Transmission Traction
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Fourgonnette - pick-up
Chronologie des modèles
Précédent Fiat 850T - 900T Fiat Fiorino 2 Suivant
Fiat Fiorino 1ère série fabriqué en Italie sur une base Fiat 127
Fiat Fiorino pick-up 1ère génération fabriqué en Italie sur une base Fiat 127

La première version du Fiorino était basée sur la Fiat 127 avec la partie arrière séparée de l'habitacle affectée au transport de marchandises, ouverte pour la version pick-up ou fermée dans la version fourgonnette. Le Fiat Fiorino existe également dans la version Panorama pour le transport de personnes.

Lancé en Italie en 1977 avec les mêmes motorisations que la Fiat 127 berline, les moteurs de 903 cm3 et de 1 049 cm3. Il sera fabriqué dès 1978 au Brésil puis, à partir de 1989 également en Argentine. La fabrication italienne prendra fin en 1979.

En 1980, lors de l'apparition du nouveau moteur diesel de 1 301 cm3, le Fiorino subit un léger restylage et le moteur essence de 903 cm3 disparaît de la gamme.

En 1983 avec l'apparition de la Fiat 147 unifiée, la face avant du Fiat Fiorino est à nouveau redessinée pour s'aligner sur la berline.

Fiat Fiorino fourgon facelift 1983


Version Moteur Cylindrée Puissance Couple
0.9 8V essence 4 cylindres en ligne 903 cm3 44 ch 64 Nm
1.05 8V essence 4 cylindres en ligne 1 049 cm3 49 ch 77 Nm
1.3 8V diesel 4 cylindres en ligne 1 301 cm3 44 ch 103 Nm

Comme pour tous les modèles Fiat produits au Brésil, les moteurs essence sont aussi disponibles pour fonctionner à l'alcool. Plus tard, à la fin des années 1990, Fiat et Magneti-Marelli inventeront le système Flex, qui permet d'utiliser jusqu'à 5 carburants différents et tout mélange entre eux.


.

Seconde série 1988-2004[modifier | modifier le code]

Fiat Fiorino 2
Fiat Fiorino

Marque Drapeau : Italie Fiat Professional
Années de production 1988 - 2004
Production Drapeau du Brésil Brésil : 926.649
Drapeau de l'Argentine Argentine : 25.035
Drapeau de la République populaire de Chine Chine : 7.535 exemplaires
Classe Utilitaire
Usine(s) d’assemblage Drapeau du Brésil Brésil Betim - Drapeau de l'Argentine Argentine Cordoba - Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence 4 cylindres 999 - 1372 - 1498 cm³
diesel 1301 - 1697 cm³
Transmission Traction
Chronologie des modèles
Précédent Fiat Fiorino 1 Fiat Fiorino 2bis Suivant

En 1988 Fiat présente un tout nouveau Fiorino qui repose sur la base technique de la Fiat Uno brésilienne. La capacité de chargement devient géante et est portée à 3,2 m3.

Comme pour la première série, les versions Pick-up et Panorama sont présentes. Les motorisations sont toutes nouvelles, un bloc essence Flex de 1,4 litre de cylindrée et pour l'exportation en Europe, un diesel de 1,7 litre.

Très concurrencé en France par les Renault Express et le Citroën C15, il est très diffusé dans tous les autres pays où les constructeurs nationaux n'ont pas d'équivalent.

Fiat Fiorino Pick-Up 2e série

Fiat voulait intégrer le marché chinois et fut autorisé à assembler des utilitaires Fiorino en 2001. Le Fiorino de cette série sera fabriqué en Chine jusqu'en 2004.




.

Troisième série 2004-2013[modifier | modifier le code]

Fiat Fiorino 2bis
Fiat Fiorino

Marque Drapeau : Italie Fiat Professional
Années de production 2004 - 2013
Production 256.609 exemplaires
Classe Utilitaire
Usine(s) d’assemblage Drapeau du Brésil Brésil Usine Fiat-Betim
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence 4 cylindres Flex 1242 cm3
diesel 1301 - 1697 cm3
Transmission Traction
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Fourgonnette
Chronologie des modèles
Précédent Fiat Fiorino 2 Fiat Fiorino (2014) - Fiat Doblò
En Europe Fiorino III
Suivant

À partir de 2004, le Fiat Fiorino repose sur la base de la Fiat Mille et en adopte la carrosserie de la partie avant. Les motorisations évoluent également et le Fiorino se voit doté des moteurs Fiat de la dernière génération, le tout nouveau Fire Flex multicarburants de 1 242 cm3 et pour les marchés européens, un turbo diesel de 1 697 cm3. Cette série ne sera fabriquée qu'au Brésil.

Avec toujours une capacité utile de chargement inégalée de 3,2 m3 et une longueur inférieure à 4 mètres, une hauteur de chargement à seulement 50 cm du sol et des dimensions interieures utiles de 1,78 m en longueur, 1,35 m en largeur et 1,36 m en hauteur, il est le meilleur outil de travail de sa catégorie.


Disparu du catalogue européen de Fiat à la fin des années 1990, on peut raisonnablement considérer que sur ce marché son successeur, jusqu'en 2007 a été le Fiat Doblò. Une nouvelle édition du Fiorino produite par la filiale turque de Fiat Professional et fournie au groupe PSA Peugeot Citroën, qui le commercialise sous les noms de Citroën Nemo et Peugeot Bipper, est le Fiat Fiorino II apparu en 2007.


Au Brésil, pays où ce véhicule a été produit jusqu'en 2013, un nouveau modèle est venu le remplacer ! le Fiat Fiorino (2014) (code 265).

Au total, ce sont 1.340.000 Fiat Fiorino qui ont été fabriqués dans le monde entre 1977 et 2013.


Le nouveau Fiorino 2007[modifier | modifier le code]

Fiat Fiorino
Fiat Fiorino

Appelé aussi Fiat Fiorino / Fiat Qubo
Peugeot Bipper / Citroën Nemo
Années de production Phase 1 : 2007 - 2017
Phase 2 : 2016 - xx Fiat Fiorino/Qubo uniquement
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la Turquie Turquie Bursa

Le 2 mars 2007, Fiat Professional a présenté au Salon Transpotec-Logitec de Milan un nouveau véhicule fourgon léger qui prendra le relais en Europe de cette version et qui en garde le nom : Fiat Fiorino.

En 2016, le groupe PSA n'a pas renouvelé son accord de coopération avec Fiat pour la commercialisation sous ses marques de cette fourgonnette. La production de l'ancien modèle continuera pour PSA jusqu'à fin 2017, à raison de 16.000 exemplaires par an. Une version rafraîchie a été présentée par Fiat en avril 2016 et immédiatement commercialisée.[1].


Les sites de production[modifier | modifier le code]

Le Fiat Fiorino, bien que toujours en fabrication au Brésil en 2007, a été construit sous différentes formes à l'étranger.

  • Espagne : Seat produisit le Seat Trans qui devint ensuite le Seat Terra. Basé sur le même concept du Fiorino, il reposait sur la base de la Fiat-Seat Panda. Sa fabrication se termina en 1998.
  • Chine : Fiat prit pied en Chine tardivement, en 1996, et introduisit en premier lieu le Fiorino car les autorités chinoises de l'époque avaient un strict droit de regard sur les produits étrangers fabriqués sur son sol et n'acceptaient que du matériel nécessaire au travail et au développement des chinois. Plus tard Fiat pu fabriquer des automobiles et introduisit les Fiat Palio et Fiat Siena en 2001.
  • Argentine : les usines Fiat du Brésil et d'Argentine ont longtemps été complémentaires pour satisfaite la demande locale. Plus de 25 000 Fiat Fiorino de première et seconde génération ont été construits en Argentine dans l'usine Fiat de Cordoba. Sa fabrication a été arrêtée en 2001 dans ce pays.
  • Brésil : C'est la mère patrie du Fiat Fiorino. Produit sans arrêt depuis 1977 où il a connu toujours un fort succès en Amérique Latine. Bien que concurrencé par le Fiat Doblò également fabriqué localement à partir de 2001. Plus de 1 300 000 Fiat Fiorino ont été fabriqués au Brésil.

Le Fiat Fiorino a été exporté dans beaucoup de pays comme l'Afrique du Sud, la Turquie et l'Inde.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiat offre un lifting à son Fiorino », sur Autodeclics.com,‎ (consulté le 4 avril 2016)