Ariete C1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Char ARIETE C1
Image illustrative de l’article Ariete C1
Un Ariete en 2010.
Caractéristiques de service
Service 1995-présent
Utilisateurs Drapeau de l'Italie Italie
Conflits Guerre d'Irak
Production
Constructeur OTO Melara, Fiat et IVECO D.V.
Production 200
Caractéristiques générales
Équipage 4 hommes : conducteur, canonnier, chargeur, chef de char
Longueur 7,59 m (9,67 m avec le canon)
Largeur 3,61 m
Hauteur 2,50 m
Masse au combat 53,5 tonnes
60 tonnes avec blindage supplémentaire
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Type composite
650 mm équivalent acier pour le A0 (A4 : 1000, A6 : 1800)
Armement
Armement principal 1 canon OTO Melara C-1 à âme lisse de 120 mm L/44 (42 obus)
Armement secondaire 2 mitrailleuses MG3 de 7,62 mm (une en tourelle et une coaxiale)
Mobilité
Moteur Moteur diesel Fiat-Iveco V-12 MTCA 12 cylindres
Puissance 1256 ch (987 kW)
Transmission électro-hydraulique automatique ZF LSG3000
Suspension barre de torsion
Vitesse sur route plus de 65 km/h
Puissance massique 23,2 ch/tonne
Réservoir 1100 ℓ
Autonomie 570 km

Le char d'assaut Ariete C1 (bélier en français) est un char de combat principal italien de troisième génération, comparable à l'Abrams américain, au Leclerc français, au Leopard 2 allemand, ou encore au Challenger 2 britannique, développé et produit par le consortium italien IVECO-Fiat et OTO Melara SpA, la division armement du holding d'État Finmeccanica (maintenant Leonardo S.p.A.). Le prix unitaire d'un char Ariete a été évalué à 7 millions de dollars américains en mars 2006 (source : Forecast International).

Historique[modifier | modifier le code]

Un Ariete C1 en Irak.

En 1984, un consortium formé par OTO Melara et Fiat Iveco est formé dans le cadre d'un programme de modernisation des armées italiennes, afin de trouver un char de combat principal aux forces militaires terrestres italiennes et remplacer les vieillissants M47 et M60A1 Patton Américains. OTO Melara était responsable du développement du châssis, de la tourelle et de l'armement tandis que Fiat Iveco fût chargé de la motorisation, de la suspension et de la transmission. le premier prototype sortit des usines en en 1986, rejoint par 6 véhicules de pré-production en 1988.

Il est produit de 1995 à août 2002 pour l'armée de terre italienne qui en a commandé 200 exemplaires. Ce char a notamment été utilisé durant la guerre d'Irak de 2004 à 2006.

Son nom fait référence à la Division Ariete (en), la plus célèbre division blindée italienne, totalement détruite lors de la seconde bataille d'El Alamein en permettant à l'Afrika Korps de Rommel de se replier.

Blindage/Protection[modifier | modifier le code]

Le C1 Ariete est blindé par un blindage composite de type Chobham lui offrant une protection équivalente au Leopard 2A5 allemand. Ce blindage peut être renforcé par l'ajout de plaques blindées sur les flancs du véhicule. Le char dispose aussi de grenades fumigènes et ou de particules métalliques (afin de déformer l'image radar du char).

Armement[modifier | modifier le code]

Armement principal[modifier | modifier le code]

L'armement principal du char est constitué d'un canon à âme lisse L/44 OTO Melara de 120 mm. Ce canon peut tirer des obus standarts de l'OTAN comme des obus-flèches, des obus explosifs ou des charges creuses chargés dans le canon manuellement. Le système de conduite de tir est également italien (il s'agit d'un OGL14L39 TURMS conçu par Galileo Avionica). Ce dernier est équipé par un télémètre laser, une vision thermique et un capteur météorologique entre autres. Malgré la précision théorique du canon très élevée, certaines vidéos montrent des Ariete C1 tirer avec une forte dispersion.

Armement secondaire[modifier | modifier le code]

Le char est aussi armé par 2 mitrailleuses lourdes MG3 de 7.62 mm (une en tourelle et une montée en position co-axiale).

Motorisation[modifier | modifier le code]

Le char est motorisé au départ par un moteur offrant une puissance de 1 250 ch. Des plaintes accusant la fiabilité de ce moteur contraignent les concepteur à créer une version amélioré équipé d'un moteur Fiat-Iveco V-12 MTCA d'une puissance de 1 600 ch. Ce moteur lui permet une vitesse sur route d'environ 65 km/h pour une autonomie de 570 km grâce à 1100 L en réservoir. La transmission est électro-hydraulique et automatique, s'agit d'une ZF LSG3000.


Performances[modifier | modifier le code]

Le char n'a jamais été exporté, les acheteurs potentiels préférant le M1 Abrams américain, l'AMX Leclerc français ou le Leopard 2 allemand qui réussissent à être mieux blindés et mieux équipés pour un prix égal (le principal reproche vient du blindage sur les flancs exceptionnellement faible, ce qui le rend très inadapté pour les conflits actuel, le conflit urbain et la lutte anti-terroriste entre autres).

Variantes[modifier | modifier le code]

Ariete Mk 2/C2[modifier | modifier le code]

Le Ariete Mk.2 (ou C-2) a été révélé au public au salon Eurosatory de 2002 et est prévu pour une production a un horizon 2015-2020. Il s'agit d'une amélioration générale du char Ariete qui inclut un système de chargement automatique pour son canon de 120 mm, une nouvelle suspension hydropneumatique, un FCS ("Future Combat Systems") modernisé, un nouveau moteur de 1 500 chevaux, un système de contrôle de tir amélioré ainsi qu'un blindage renforcé.

Opérateurs[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Italie Italie – 160 en ligne en 2016 sur 200 livrés.

En 2016 :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :