Fiat SPA S37 blindé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
FIAT SPA S37 Blindé
Image illustrative de l'article Fiat SPA S37 blindé
Production
Concepteur Drapeau de l'Italie Fiat V.I. - S.P.A.
Constructeur S.P.A.
Production 150
Caractéristiques générales
Équipage 2 (+ transport 8 hommes de troupe)
Longueur 4900 mm
Largeur 1920 mm
Hauteur 2130 mm
Masse au combat 5,55 tonnes (à vide)
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage 8,5 mm
Armement
Armement principal Mitrailleuse lourde Breda M1937 de 8 mm ou lance-flammes
Mobilité
Moteur Essence Fiat SPA 18VT 4 cylindres 4 053 cm3
Puissance 67 ch
Suspension 4x4
Vitesse sur route 52 km/h
Puissance massique 12,07 ch/t
Autonomie 725 km

Le Fiat-SPA S37 blindé est un véhicule de transport de troupes blindé sur roues italien, produit par la société SPA, filiale de Fiat V.I. et utilisé par l'Armée Royale italienne de la République sociale italienne durant la Seconde Guerre mondiale.

Origine[modifier | modifier le code]

Le FIAT SPA S37 Blindé a été développé en 1941 sur la base du châssis du tracteur d'artillerie Fiat SPA TL 37 version "Libye" et réputé pour son excellent comportement en tout terrain. Après quelques démonstrations sur le terrain réalisées par Fiat V.I., le Regio Esercito, l'armée royale italienne, commande 150 exemplaires en 1942. Ce véhicule blindé léger a été utilisé principalement pour des missions de police en Italie, contre les partisans dans les Balkans occupés et pour l'Invasion de la Yougoslavie.

Dès le 8 septembre 1943, date de la signature de l'Armistice de Cassibile, 37 véhicules Fiat SPA S37 furent réquisitionnés par l'armée nazie, le 7e SS-Freiwilligen-Gebirgs-Division Prinz Eugen qu'ils renommèrent Gepanzerte Manntransportwagen S 37 (italien) et un certain nombre fut capturé par les partisans yougoslaves.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Dès 1938, le commandement de l'armée royale italienne voulut doter les régiments de l'armée de terre, les Bersagliers, d'un véhicule blindé de transport de troupes d'infanterie.

La société Viberti présenta en 1941 un prototype construit sur la base du camion militaire SPA Dovunque 35 un véhicule pouvant transporter 10 soldats avec leur équipement. Les responsables militaires émirent rapidement des doutes sur la bonne utilisation d'un tel engin notamment à cause du poids ajouté pour le blindage sur un châssis non conçu à l'origine pour cela, ce qui empêcha le projet de se concrétiser. Les militaires lui préférèrent le Fiat SPA S37 blindé.

Le principe de construction a consisté à fixer à la structure du véhicule, en lieu et place de la peau de carrosserie extérieure traditionnelle, des plaques de blindage inclinées boulonnée. Le châssis d'origine est possède 4 roues motrices et directrices. C'est un blindage « léger » pour la protection des hommes durant de courts trajets des éclats d'obus et de tirs d'armes légères. Le compartiment de transport de troupes était conçu pour huit hommes assises avec un accès par une porte arrière en deux parties. L'armement se composait d'une mitrailleuse lourde Breda M1937. Les très grandes roues et l'empattement réduit conféraient au véhicule un excellent comportement grâce à la faible pression au sol qui, combinée à la transmission à quatre roues motrices et directrices assuraient une maniabilité sans égal.

Variantes[modifier | modifier le code]

Les versions connues sont la version lance-flammes (S37 Lanciafiamme) et la version antichar, armé d'un canon antichar Breda 47/32 Mod. 1935.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Nicola Pignato et Filippo Cappellano, Gli Autoveicoli da combattimento dell’ Esercito Italiano, t. 2, Ufficio Storico Stato Maggiore dell’Esercito,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :