Arnould III de Guînes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arnould III de Guînes
Fonctions
Comte de Guines
Prédécesseur Baudouin III de Guînes
Successeur Baudouin IV de Guînes
Biographie
Dynastie Maison de Gand
Père Baudouin III de Guînes
Mère Mahaut de Fiennes
Conjoint Alix de Coucy

Arnould III de Guînes

Arnould III de Guînes, Comte de Guines (1244-1283), châtelain de Bourbourg, seigneur d'Ardres, (Seigneurs d'Ardres), seigneur de Tourcoing (1244-1293) et d'Alost, fils de Baudouin III de Guînes et de Mahaut de Fiennes.

Il succède à son père en janvier 1245[1].

Il se rend en Angleterre faire sa cour au roi Henri III, il est arrêté par Roger Bigot, comte-maréchal d'Angleterre, en représailles du fait de ce que lui-même avait été arrêté lorsqu'il traversait avec le titre d'ambassadeur le comté de Guînes pour se rendre au premier concile de Lyon en 1245. Le roi Saint-Louis s'entremet et obtient d'Arnould qu'il supprime les péages que celui-ci avait installés[1].

Il avait rendu hommage (homme-lige) au comte d'Artois Robert Ier d'Artois[1].

Suite à son mariage avec Alix de Coucy, il se retrouva entrainé avec le comte de Bar Thiébaut II de Bar à soutenir le comte de flandre Gui de Dampierre dans son conflit avec Guillaume II, comte de Hollande. A la bataille de Westkapelle, le 4 juillet 1253, Gui de Dampierre est battu, et Arnould fait prisonnier, se voit obligé de payer une lourde rançon qu'il ne réussit à payer qu'en accordant des privilèges aux gens de son comté. mais il ne réussit à payer ni ses dettes ni les intérêts liés à celles-ci. Il cède d'abord au comte d'Artois son château de la Montoire au mois de mai 1281 puis est contraint de vendre son comté[1].

En février 1283, Arnould vend le comté au roi Philippe III le Hardi pour un montant de 3 000 livres parisis et une rente viagère de 1 000 livres tournois bien qu'il avait auparavant fait donation de son comté à son fils Baudouin. Cette vente marque la fin du comté de Guînes[1].

Arnould décède peu de temps après la même année.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Arnould épouse Alix de Coucy, fille puînée d'Enguerrand III de Coucy et de sa troisième épouse Marie de Montmirail dame de d'Oisy

  • Baudouin (? †1295), prétendant au comté de Guînes qui reçut la seigneurie d'Ardres
  • Enguerrand (°v.1255 †ap.1321), succède à son oncle dans la seigneurie de Coucy, seigneur de Coucy, Montmirail et Oisy, chef de la seconde branche de Coucy, élevé à la cour d'Alexandre III d'Écosse
  • Jean de Guînes eut la vicomté de Meaux, épouse Jeanne de Chantilly
  • N… épouse un seigneur irlandais
  • Isabeau épouse Gaucher de Bazoches
  • Alix de Guînes, dame de Tourcoing (1293-1294) revendit le titre
  • Béatrix abbesse de l'abbaye Sainte-Colombe de Blendecques (? 1287)

Ascendance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e M. Prévost, cité dans les sources

Source[modifier | modifier le code]