Moody's

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Moody's
logo de Moody's

Création 1909
Fondateurs John Moody (en)
Forme juridique Société anonyme avec appel public à l'épargneVoir et modifier les données sur Wikidata
Action NYSE : MCO
Siège social New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Rey McDaniel (PDG)
Actionnaires Berkshire Hathaway : 13,1 %
Activité Finance
Produits Notation financière
Analyse et gestion des risques financiers
Filiales Moody's Investors Service
Moody's Analytics
Effectif 12 000 employés
Site web www.moodys.com

Capitalisation $51 Mds (2020)
Dette $3,8 Mds (2018)
Chiffre d'affaires en augmentation $4,8 Mds (2019)
Résultat net en augmentation $1,4 Mds (2019)

Moody's, officiellement Moody's Corporation, est la holding de Moody's Analytics, un fournisseur de solutions de gestion des risques, et Moody's Investors Service, société active dans l'analyse financière d'entreprises commerciales ou d'organes gouvernementaux[1]. Moody's est également connue pour ses notations financières standardisées des grandes entreprises en fonction du risque et de la valeur de l'investissement. Elle a 40 % de parts de marché dans le domaine de l'estimation de crédit au niveau mondial. Ses principaux concurrents sont Standard & Poor's (S&P), Fitch Ratings et Dagong.

Histoire[modifier | modifier le code]

Moody's a été fondée en 1909 par John Moody (en), journaliste financier reconverti, qui crée la notation[2]. La société jauge les risques des entreprises en s'appuyant sur une grille de notes, qui permet de résumer les risques pris par le créancier[3].

En 1903, Moody's Manual est une publication reconnue à l'échelle nationale. Pendant la crise financière de 1907, Moody est contraint de vendre son entreprise en raison d'une insuffisance de capitaux[4]. Moody revient en 1909 avec une nouvelle publication sur les obligations ferroviaires, Analysis of Railroad Investments[5],[6] et une nouvelle société, Moody's Analyzes Publishing Company[2].

En 1931, l'agence, qui note aussi les dettes publiques, dégrade la note de la Grèce. La république grecque qui mène alors d'importantes réformes économiques s'en trouve déstabilisée : les taux d’intérêt grimpent, les capitaux fuient, la Société des Nations refuse son concours. Le , la Grèce, dont la dette en dollars a explosé du fait d'une dévaluation, fait défaut. Les victimes de ce défaut sont d’abord les banques françaises et italiennes. Puis la population grecque : gangrenée par l’inflation due à la dévaluation, l’économie fragile du pays part à vau-l’eau, les émeutes se multiplient, et le gouvernement perd les élections fin 1932. La monarchie est restaurée en 1935 et, en 1936, le général Ioánnis Metaxás s’empare du pouvoir par un coup d’État. En 1940, quand Mussolini lance ultimatum sur ultimatum à la Grèce, il réclame entre autres le remboursement des sommes annulées, avant d’attaquer le . Entre-temps, en 1936, les dirigeants de Moody's expriment leur regret sur ce qui se passe et annoncent qu’ils arrêtent de noter les dettes publiques. Fitch Ratings suit en annonçant qu’elle cesse de noter la dette allemande.

En 1962, Moody's Investors Service est racheté par Dun & Bradstreet[7]. En , Dun & Bradstreet a annoncé qu'elle allait délocaliser Moody's Investors Service en une société distincte cotée en bourse[8]. La scission s'est terminée le [9].

Comme d'autres agences, Moody's s'est retrouvée sous le feu des critiques lors des événements à l'origine de la crise financière de 2007 à 2011[10].

En 2002, Moody's Corporation crée un programme de philanthropie d'entreprise, The Moody's Foundation, axé sur des initiatives éducatives en mathématiques, en économie et en finance[11],[12],[13]. Moody's Analytics est une filiale de Moody's Corporation créé en 2007 pour se concentrer sur les activités sans notation[14].

Moody's Research Labs, Inc. était un incubateur d'entreprises axé sur la recherche et le développement spécialisé dans la modélisation et l'analyse des risques financiers, axé sur le développement de ces produits à l'usage d'autres divisions de Moody's Corporation. Son président était Roger Stein. Moody's Research Labs a été dissous en .

En , Moody's annonce l'acquisition de Bureau van Dijk, une entreprise néerlandaise de conseils, pour 3,3 milliards de dollars[15].

En , l'agence de notation a acquis une part majoritaire de Vigeo Eiris, une agence franco-britannique spécialiste de la notation RSE. [16]

Notation Moody's[modifier | modifier le code]

Échelle de notation financière selon les principales
agences de notation
Signification
de la note 
Moody’s Standard
& Poor’s
Fitch
Ratings
Dagong
Long
terme
Court
terme
Long
terme
Court
terme
Long
terme
Court
terme
Long
terme
Court
terme
Prime
Première qualité
Aaa P-1

Prime
-1
AAA A-1+ AAA F1+ AAA A-1
High grade
Haute qualité
Aa1 AA+ AA+ AA+
Aa2 AA AA AA
Aa3 AA− AA− AA−
Upper medium
grade

Qualité moyenne
supérieure
A1 A+ A-1 A+ F1 A+
A2 A A A
A3 P-2 A− A-2 A− F2 A− A-2
Lower medium
grade

Qualité moyenne
inférieure
Baa1 BBB+ BBB+ BBB+
Baa2 P-3 BBB A-3 BBB F3 BBB A-3
Baa3 BBB− BBB− BBB−
Non-investment
grade,
speculative

Spéculatif
Ba1 Not
prime


Non
prime
BB+ B BB+ B BB+ B
Ba2 BB BB BB
Ba3 BB− BB− BB−
Highly
speculative

Très spéculatif
B1 B+ B+ B+
B2 B B B
B3 B− B− B−
Risque élevé Caa1 CCC+ C CCC C CCC C
Ultra spéculatif Caa2 CCC
En défaut, avec
quelques espoirs
de recouvrement
Caa3 CCC−
Ca CC CC CC
C C/CI/R C C
En défaut sélectif SD D RD D D D
En défaut D D

C'est Moody's qui introduisit les symboles de son échelle de notation, les fameux « triple A to C [17],[18]».

La notation est une appréciation de Moody’s sur la volonté et la capacité d’un émetteur à assurer le paiement ponctuel des engagements d’un titre de dette, tel qu’une obligation, tout au long de la durée de vie de celui-ci[19]. L’échelle de notation, qui va d’un maximum de Aaa à un minimum de C, se compose de 21 crans (notch) et de deux catégories : la catégorie d’investissement et la catégorie spéculative. La notation la plus basse de la catégorie d’investissement est Baa3. La notation la plus élevée de la catégorie spéculative est Ba1.

Notation de dette à long terme (maturités équivalentes à un an ou plus)[modifier | modifier le code]

Catégorie investissement

  • Aaa – valeurs de tout premier ordre (« gilt edged »)
  • Aa1, Aa2, Aa3 – haut de la fourchette (« high-grade »)
  • A1, A2, A3 – notation intermédiaire (« upper-medium grade »)
  • Baa1, Baa2, Baa3 – bas de la fourchette (« medium grade »). Peut comporter certaines caractéristiques spéculatives.

Catégorie spéculative (voir aussi: Junk bond)

  • Ba1, Ba2, Ba3 – éléments dits spéculatifs
  • B1, B2, B3 – absence de caractéristiques d’investissement souhaitables
  • Caa1, Caa2, Caa3 – obligations de très mauvaise qualité
  • Ca – hautement spéculatives
  • C – notation la plus basse. Perspectives extrêmement faibles d’atteindre un niveau propice à l’investissement.

Notation de dette à court terme (maturité inférieure à un an)[modifier | modifier le code]

  • Prime-1 - haut de la fourchette
  • Prime-2 - notation intermédiaire
  • Prime-3 - bas de la fourchette
  • Not Prime - Peut être considérée comme appartenant à la catégorie spéculative

Règlements judiciaires[modifier | modifier le code]

  • - Moody’s est parvenu à un règlement résolvant les réclamations de l’État du Connecticut[20].
  • - un règlement avec les actionnaires dans le cadre de poursuites intentées sur des notations financières structurées[21].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Moody's Corporation Announces New Business Unit Structure » [archive],
  2. a et b Sinclair, Timothy J.,, The new masters of capital : American bond rating agencies and the politics of creditworthiness (ISBN 978-0-8014-7178-0, 0-8014-7178-8 et 1-322-52270-7, OCLC 884583913, lire en ligne)
  3. Peter Evans, « Debt rating alphabet soup can spell disaster » [archive], sur CBC News
  4. « Moody's History: A Century of Market Leadership », sur www.moodys.com (consulté le 10 février 2020)
  5. Fuchita, Yasuyuki, 1958- et Litan, Robert E., 1950-, Financial gatekeepers : can they protect investors?, Nomura Institute of Capital Markets Research, (ISBN 0-8157-2982-0 et 978-0-8157-2982-2, OCLC 74459361, lire en ligne)
  6. (en) Lawrence J White, « Markets: The Credit Rating Agencies », Journal of Economic Perspectives, vol. 24, no 2,‎ , p. 211–226 (ISSN 0895-3309, DOI 10.1257/jep.24.2.211, lire en ligne, consulté le 10 février 2020)
  7. Richard Sylla, « A Historical Primer on the Business of Credit Ratings » [archive]
  8. (en-US) Kenneth N. Gilpin, « Dun & Bradstreet Will Spin Off Moody's », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 10 février 2020)
  9. « Moody’s blues | News | Airfinance Journal », sur www.airfinancejournal.com (consulté le 10 février 2020)
  10. Ces agences méconnues qui notent la France « Copie archivée » (version du 24 mai 2014 sur l'Internet Archive), Sophie Roquelle, Le Figaro, 14/01/2014
  11. « Moody's - credit ratings, research, tools and analysis for the global capital markets », sur www.moodys.com (consulté le 10 février 2020)
  12. Jane Gordon, « That Was Easy: Social Security Problem Solved »,
  13. (en) « West Windsor-Plainsboro North team in top five in Moody's Math Challenge », sur nj, (consulté le 10 février 2020)
  14. (en-US) Timothy W. Martin And Michael Calia, « Moody's Profit Rises 16% on Analytics Strength », Wall Street Journal,‎ (ISSN 0099-9660, lire en ligne, consulté le 10 février 2020)
  15. Moody's Corp to buy Bureau van Dijk for about $3.3 billion, Reuters, 15 mai 2017
  16. Joseph Martin, « Moody’s prend le contrôle de l’agence de notation RSE Vigeo Eiris », sur RSE Magazine (consulté le 24 avril 2019)
  17. « About Moody's Ratings: Ratings Definitions - Moody's », sur www.moodys.com (consulté le 10 février 2020)
  18. « Report on the activities of credit rating agencies »,
  19. « Principles for Reducing Reliance on CRA Ratings »,
  20. « Moody's, S&P, Fitch Settle Connecticut Lawsuit Over Public Bond Ratings », sur www.bloomberg.com, (consulté le 10 février 2020)
  21. « Moody's Settles With Shareholders in Structured-Finance Suit », sur www.bloomberg.com, (consulté le 10 février 2020)
  22. (en-US) Jeannette Neumann, « S&P, Moody's Settle Ratings Lawsuit », Wall Street Journal,‎ (ISSN 0099-9660, lire en ligne, consulté le 10 février 2020)

Sources[modifier | modifier le code]