Eurazeo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eurazeo
logo de Eurazeo

Création 2001
Forme juridique Société européenne
Action Euronext : RF
Slogan Accélérateur de transformations
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Michel David-Weill (Président du conseil de surveillance)
Actionnaires Concert[1] (17,4 %), JCDecaux Holding (15,4 %), Famille Richardson (2,9 %), flottant (66 %)
Activité Société d'investissement
Effectif 235 (dans le groupe)
Site web www.eurazeo.com

Capitalisation 5 253 M€ (04/2019)
Chiffre d'affaires 4 366 M€ (2018)
Résultat net 251 M€ (2018)

Eurazeo est une société d'investissement issue de la fusion absorption en d'Azeo par Eurafrance.

Historique[modifier | modifier le code]

Eurafrance et Azeo[modifier | modifier le code]

Gaz et Eaux (renommée Azeo en 1999) a été fondée à la fin du XIXe siècle avec comme activité la distribution d’eau et de gaz dans l’Ouest et le Nord de la France. Le gaz étant nationalisé en 1945, elle a conservé jusqu’en 1976 son activité eau pour passer progressivement de société de portefeuille à la fin des années 1970 à pure société d’investissement dans les années 1990. Eurafrance est devenue actionnaire d’Azeo en 1985 et a régulièrement renforcé son actionnariat jusqu’à l’OPA de fin 2000. Eurafrance absorbe alors sa filiale Azeo pour prendre le nom d’Eurazeo.

Eurazeo[modifier | modifier le code]

Eurazeo est issue de la fusion, en avril 2001, de deux sociétés d’investissement : Eurafrance et Azeo (ex Gaz et Eaux)[2].

En mai 2001, Eurazeo cède ses participations dans Generali et Mediobanca. En 2003, Eurazeo acquiert Groupe Fraikin, puis en avril de 23% d’Eutelsat à France Telecom. Avec le fond Carlyle, elle investit dans Terreal.

En 2004, Eurazeo se rapproche de Rue Impériale et l’absorbe. Le groupe Fraikin est titrisée pour rembourser la dette de l’achat. Eurazeo devient le 1er actionnaire d’Eutelsat par achat de 10 % supplémentaires et achète 73.5 % de Rexel, propriété de PPR.

En 2005, Eurazeo acquiert les Ateliers de Construction du Nord de la France / ANF. Elle prend le contrôle total de Rexel avec le retrait obligatoire de la cote. Eurazeo cède sa participation dans Lazard. Eurazeo acquiert une première tranche du groupe Accor, puis de B&B Hôtels. Vente de Terreal et d’IRR Capital, société d’investissement achetée en 1997 et de BBS Capital acquise en 1998.

En 2003, Eurazeo rachète Buffalo Grill sur la base de 20 euros par action[3],[4].

En 2006, Enrazeo acquiert 20 % de Banca Leonardo et créé Euraleo[pourquoi ?]. Elle acquiert la totalité d’Europcar, puis d’une fraction de Danone. Eurazeo Co-Investment Partners est fondé[pourquoi ?] et le groupe Fraikin est vendu[réf. souhaitée]. En 2007, Enrazeo cède Eutelsat et acquiert APCOA d’une partie de SIRTI et se renforce dans Air Liquide tandis qu’elle annonce son retrait de Veolia réalisé en 2008[réf. souhaitée]. Eurazeo acquiert Elis et une partie d’intercos et de Station casinos avec Colony Capital[réf. souhaitée].

En 2009, Eurazeo vend des titres Danone. En 2010, Eurazeo acquiert Fonroche Énergie, vend B&B hôtels. En 2011, Eurazeo acquiert OFI Private Equity puis OPA et retrait de la cote. Achat joint avec Bridgepoint de Foncia. Eurazeo cède la totalité des actions détenues dans IPSOS (LT Participations) puis achat de 3S photonics, et de Moncler

En 2012, Eurazeo vend par partie Rexel (2012-2014) puis la totalité d’Edenred. En 2013, Eurazeo acquiert IES et Péters Surgical. Elis achète Atmosfera. En 2014, Eurazeo acquiert Asmodee et Desigual.

En 2015, Elis et Europcar sont introduits en bourse. Eurazeo vend une partie d’Accor et de Moncler et se tourne vers la chimie avec l’achat d’InVivo Nutrition et Santé Animale (Invivo NSA). Elle acquiert une partie d’IM Square et CIFA Fashion Business Center, Prêt d'Union, Fintrax et elle poursuit son intérêt pour l’habillement avec l’achat de Vestiaire Collective et la French tech PeopleDoc.

En 2016, Eurazeo acquiert Grape Hospitality et ses 85 hôtels en France et en Europe[5]. Elle acquiert deux écoles de gestion hôtelière suisses, Glion & Les Roches , puis Les Petits Chaperons Rouges et dans la chimie Novacap tandis qu’elle vend une partie d’Elis. Elle achète Farfetch et vends Foncia[réf. souhaitée]. Elle crée, avec des investisseurs privés, le holding CPK qui crée Carambar & Co afin de regrouper la confiserie multi-marque[réf. souhaitée] : Carambar, Kréma, le chocolat Poulain, La Pie qui Chante, Malabar, rochers Suchard, Terry’s, marques et entreprises françaises rachetés à la multinationale américaine Mondelēz International.

En 2017, Eurazeo achète Dominion Web Solutions puis IberChem , un groupe de chimie espagnol[réf. souhaitée]. La famille Decaux entre à 15,4 % dans le capital d’Eurazeo[réf. souhaitée]. Sa filiale Novacap, achète PCAS puis Chemoxy (Royaume Uni), deux groupes de chimie, ainsi que d'autres par la suite[6]. Fin décembre 2017, Eurazeo est en discussion pour reprendre Idinvest à 70 %[7].

Le 10 janvier 2019, le groupe annonce l'achat d'un immeuble de bureaux de 11.000 mètres carrés à Londres, Euston House, dans le quartier de Camden, pour un montant de 105 millions d'euros. L'immeuble fera l'objet de travaux de rénovation et représentera un investissement en fonds propres de 40 millions d'euros. Il est d'ores et déjà loué jusqu'en 2022[8].

Début août 2019, Eurazeo annonce le rachat pour 250 millions d'euros de l'Américain Elemica, société spécialisée dans l'automatisation des procédures industrielles[9],[10],[11].

Actionnaires[modifier | modifier le code]

Au 28 avril 2019

Nom Actions %
JCDecaux Holding 13 631 670 17,8%
David-Weill (famille) 6 141 899 8,03%
Tikehau Capital Advisors 5 859 960 7,66%
De Solages (famille) 4 313 710 5,64%
Eurazeo (auto-détention) 3 254 248 4,25%
The Vanguard Group 1 335 208 1,75%
Du Vignaux Natalie Merveilleux 988 420 1,29%
Norges Bank Investment Management 953 154 1,25%
Bernheim (famile) 738 703 0,97%
BlackRock Fund Advisors 644 732 0,84%

Direction[modifier | modifier le code]

Composition du directoire[modifier | modifier le code]

Le directoire est composé de[12] :

  • Virginie Morgon[13],[14],[15],[16], présidente du Directoire
  • Philippe Audouin[17],[18], directeur général Finances
  • Nicolas Huet, secrétaire général
  • Olivier Millet, président du directoire d'Eurazeo PME

Composition du conseil de surveillance[modifier | modifier le code]

Le conseil de surveillance d’Eurazeo[19] se compose de 12 membres, dont 7 membres indépendants et 1 censeur.

  • Michel David-Weill, président du Conseil de Surveillance, président du Comité Financier
  • Jean-Charles Decaux, vice-président du Conseil de Surveillance
  • Olivier Merveilleux du Vignaux, vice-président du Conseil de Surveillance
  • Bruno Roger, président d'honneur du Conseil de Surveillance
  • Anne Dias, président du comité d'Audit
  • Roland du Luart, président du comité des Rémunérations et de Sélection
  • Anne Lalou, président du comité RSE
  • Victoire de Margerie
  • Françoise Mercadal-Delasalles
  • Amélie Oudéa-Castera
  • Stéphane Pallez
  • Georges Pauget
  • JCDecaux Holding SAS représentée pat Emmanuel Russel
  • Christophe Aubut, membre représentant les salariés
  • Vivianne Akriche, membre représentant les salariés
  • Jean-Pierre Richardson, censeur
  • Robert Agostinelli, censeur

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel David-Weill, Quatre Sœurs LLC, indivisions des enfants de Michel David-Weill, Constance Broz de Solages, Jean-Manuel de Solages, Amaury de Solages, Martine Bernheim-Orsini, Cynthia Bernheim, Alain Guyot, Hervé Guyot
  2. Pierre-Angel Gay, Michel David-Weill lance aujourd'hui la fusion d'Eurafrance et d'Azeo, Les Échos, 25 avril 2001
  3. « La chaîne de restaurants Buffalo Grill change de fonds - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le 31 août 2018)
  4. « Colony et Eurazeo auraient revendu Buffalo Grill », Challenges,‎ (lire en ligne, consulté le 31 août 2018)
  5. « EURAZEO a finalisé le rachat de 85 hôtels en France et en Europe », Capital.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 30 août 2018)
  6. (en) https://cen.acs.org/business/mergers-acquisitions/Novacap-enter-US-acquiring-PCI/96/i26
  7. Anne Drif, « Eurazeo double sa force de frappe avec Idinvest », sur Les Echos,
  8. « Eurazeo: achat de bureaux à Londres (105M) », sur FIGARO, (consulté le 11 janvier 2019)
  9. [https://www.easybourse.com/financieres/news/1349601/eurazeo-realise-acquisition-elemica.html « Eurazeo: r�alise l'acquisition d'Elemica - EasyBourse »], sur www.easybourse.com (consulté le 3 août 2019)
  10. « Eurazeo rachète Elemica, spécialiste de l'automatisation, pour 250 millions de dollars », sur FIGARO, (consulté le 3 août 2019)
  11. « Eurazeo Capital investira environ 250 millions de dollars pour acquérir Elemica », sur Investir (consulté le 3 août 2019)
  12. Directoire Eurazeo, Eurazeo.com
  13. «Le Brexit rend le système éducatif suisse extrêmement attractif» (consulté le 19 juillet 2016)
  14. Marie Bordet, « Virginie Morgon, la nouvelle star de la finance », (consulté le 19 juillet 2016)
  15. « Virginie Morgon: "Eurazeo a plus d'1,5 milliard d'euros à investir" », sur videos.lesechos.fr (consulté le 19 juillet 2016)
  16. lefigaro.fr, « Virginie Morgon: «J'ai besoin d'être entourée de personnes en qui j'ai toute confiance» » (consulté le 19 juillet 2016)
  17. « DFCG : Philippe Audouin », sur lesechos.fr, (consulté le 19 juillet 2016)
  18. « Philippe Audouin, Directeur Administratif et Financier d'Eurazeo » (consulté le 19 juillet 2016)
  19. Conseil de surveillance Eurazeo, Eurazeo.com

Lien externe[modifier | modifier le code]