Port franc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un port franc est une zone portuaire non soumise au service des douanes et dans laquelle on peut décharger, manutentionner et réexpédier des marchandises librement.

Histoire des ports francs[modifier | modifier le code]

En Italie, Livourne était un port franc dès le XVIe siècle.

Législation des ports francs[modifier | modifier le code]

Ports francs ou ports avec zone franche par pays[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Égypte[modifier | modifier le code]

Érythrée[modifier | modifier le code]

Maroc[modifier | modifier le code]

Île Maurice[modifier | modifier le code]

Soudan[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Bahreïn[modifier | modifier le code]

Chine[modifier | modifier le code]

Iran[modifier | modifier le code]

Israël[modifier | modifier le code]

Japon[modifier | modifier le code]

Liban[modifier | modifier le code]

Malaisie[modifier | modifier le code]

Pakistan[modifier | modifier le code]

Philippines[modifier | modifier le code]

Singapour[modifier | modifier le code]

Corée du Sud[modifier | modifier le code]

Taïwan[modifier | modifier le code]

Taiwan FTZs

Turquie[modifier | modifier le code]

Émirats arabes unis[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Autriche[modifier | modifier le code]

Biélorussie[modifier | modifier le code]

Croatie[modifier | modifier le code]

Danemark[modifier | modifier le code]

Finlande[modifier | modifier le code]

  • Port franc de Lappeenranta (Lappeenrannan Vapaa-alue)
  • Port franc de Hanko (Hangon Vapaasatama)

France[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

  • Port franc de Hambourg (Freihafen Hamburg)
  • Port franc de Brême (Freihafen Bremen)
  • Port franc de Bremerhaven (Freihafen Bremerhaven)
  • Port franc de Emden (Freihafen Emden)
  • Port franc de Kiel (Freihafen Kiel)
  • Port franc de Cuxhaven (Freihafen Cuxhaven)
  • Port franc de Deggendorf (Freihafen Deggendorf)
  • Port franc de Duisbourg (Freihafen Duisburg)

Géorgie[modifier | modifier le code]

Grèce[modifier | modifier le code]

Irlande[modifier | modifier le code]

Isle of Man[modifier | modifier le code]

Italie[modifier | modifier le code]

  • Livorno, 1675-1860
  • Free Zone of Trieste (Porto franco di Trieste)
  • Free Zone of Venise (Porto franco di Venezia)

Malte[modifier | modifier le code]

Lettonie[modifier | modifier le code]

Lituanie[modifier | modifier le code]

Portugal[modifier | modifier le code]

  • Port franc de Madère - Caniçal (Zona franca da Madeira - Caniçal)

Russie[modifier | modifier le code]

Espagne[modifier | modifier le code]

  • Zone franche de Barcelone (Zona franca de Barcelona)
  • Zone franche de Cadix (Zona franca de Cádiz)
  • Zone franche de Vigo (Zona franca de Vigo)
  • Zone franche de Las Palmas de Gran Canaria (Zona franca de Las Palmas de Gran Canaria)
  • Ceuta et Melilla ne sont pas des ports francs ou des zones franches car ces enclaves espagnoles ne font pas partie de l'Union européenne en ce qui concerne les douanes.

Suède[modifier | modifier le code]

  • Marstrand, XVIIe siècle
  • Saint-Barthélemy, 1785-1878

Suisse[modifier | modifier le code]

Turquie[modifier | modifier le code]

Ukraine[modifier | modifier le code]

  • Port franc de la zone franche d'Odessa
    • 1819-1858
    • puis à partir de 2000 pour 25 ans

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

Argentine[modifier | modifier le code]

Bermudes[modifier | modifier le code]

Brésil[modifier | modifier le code]

Chili[modifier | modifier le code]

République dominicaine[modifier | modifier le code]

  • Mega Port of Punta Caucedo

http://strategis.ic.gc.ca/epic/internet/inimr-ri.nsf/en/gr115831e.html http://www.port-technology.com/projects/caucedo/

Nicaragua[modifier | modifier le code]

Panama[modifier | modifier le code]

Uruguay[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Venezuela[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]