Zone de libre-échange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec zone franche.
Carte des zones de libre-échange.
Zones de libre-échange dans le monde.

Une zone de libre-échange est constituée de pays membres éliminant entre eux les droits de douane ainsi que les restrictions quantitatives à l'importation, mais conservant chacun leur propre politique commerciale vis-à-vis des pays tiers.

Une zone de libre-échange doit être distinguée d'une union douanière, autre forme d'accord commercial régional qui se distingue de la zone de libre-échange par la définition d'un tarif extérieur commun. L'officialisation de cette zone de libre-échange transatlantique a été présentée, dès 2004, dans le livre de Pierre Hillard "La décomposition des nations européennes" avec le sous-titre "de l'union euro-atlantique à l'État mondial". Dans cet ouvrage, l'auteur présente les documents officiels résultant des travaux des think tanks anglais, américain et allemand en liaison avec la Commission européenne qui ont permis le lancement de ce bloc euro-atlantique.

La zone de libre-échange constitue une exception à la clause de la nation la plus favorisée (ou "clause NPF"), présente dans les accords de l’OMC.

On recense aujourd'hui près de 150 zones de libre-échange, dont plus de la moitié ont été créées depuis 1990.

Les plus connues sont :


Les zones de libre-échange ne sont pas nécessairement fondées sur des critères géographiques, bien que ce soit généralement le cas. À titre d'exemple la zone de libre échange créée entre les États-Unis d'Amérique et Israël en 1985.

L'Union européenne n'est pas une zone de libre-échange, mais une union économique. Cependant, l'Union européenne a conclu de nombreux accords de libre-échange avec des pays extérieurs à l'Union, comme par exemple les accords ACP (Afrique Caraïbe Pacifique) ou accord de Cotonou.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]