Emden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emden
Emden
Blason de Emden
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Lower Saxony.svg Basse-Saxe
District
(Regierungsbezirk)
district urbain
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Bernd Bornemann SPD
Partis au pouvoir SPD
Code postal 26721, 26723, 26725
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
04921, 04927 (Knock)
Indicatif téléphonique +49(0)2187
Immatriculation EMD
Démographie
Population 51 692 hab. (30 juin 2006)
Densité 460 hab./km2
Géographie
Coordonnées 53° 22′ 01″ N 7° 12′ 22″ E / 53.36696, 7.20612 ()53° 22′ 01″ Nord 7° 12′ 22″ Est / 53.36696, 7.20612 ()  
Altitude 1 m
Superficie 11 233 ha = 112,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Emden

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Emden
Liens
Site web www.emden.de www.emden.de www.emden.de

Emden est une ville et un port maritime situé dans le nord-ouest de l’Allemagne, sur le fleuve Ems. C’est la ville principale de la région de la Frise orientale. En 2006 la ville comptait une population de 51 692 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’église neuve d’Emden (1648).

La date exacte de la fondation d’Emden n’est pas connue, mais on[Qui ?] estime qu’elle existe depuis au moins le VIIIe siècle. Emden s’est aussi appelée dans le passé Amuthon, Embda, Emda, Embden. Les privilèges de la ville ainsi que ses armoiries, le « Engelke up de Muer » furent accordés par l’empereur Maximilien Ier en 1495.

Emden fut une ville très riche tout au long du XVIIe siècle en raison du grand nombre d’immigrants hollandais. À l’époque elle était le centre de la Réforme protestante. La première traduction de la Bible en hollandais y fut imprimée. Lors de la conquête napoléonienne, Emden et la région de la Frise orientale furent rattachés au Royaume de Hollande.

L’industrialisation a commencé aux alentours de 1870 avec un moulin à papier et un chantier naval assez important. À la fin du XIXe siècle un grand canal, le « Dortmund-Emds-Kanal », fut creusé, reliant Emden à la Ruhr. Celui-ci fit d’Emden le « port maritime de la Rhur » - ce qui dura jusque dans les années 1970. Le charbon venant du sud était transporté jusqu’au port de la mer du Nord, et le minerai de fer importé était transporté par péniches via le canal vers le Rhin et la Ruhr. Le dernier convoi de minerai de fer quitta le port d’Emden en 1986.

En 1903 un grand chantier naval, le Nordseewerke, fut fondé et perdure encore aujourd’hui.

La plus grande partie de la ville fut complètement rasée durant les bombardements alliés de la Seconde Guerre mondiale, détruisant presque tout le centre historique. Les bombardements les plus sévères eurent lieu le 6 septembre 1944, quand 80 % des maisons du centre-ville furent gravement dévastées. Dans la mémoire collective de la ville, cette date joue encore un rôle important. Détail important, les chantiers navals furent largement épargnés : les Britanniques avaient pour cible les zones d’habitation, ce qui est vécu par les habitants d’Emden comme une volonté de revanche de la part des Britanniques en réponse aux bombardements nazis sur les villes anglaises. La ville reconstruite fut inaugurée le 6 septembre 1962, exactement dix-huit ans après le bombardement.

Économie[modifier | modifier le code]

L’ancien bateau-phare Amrumbank devant la mairie d’Emden.
La mairie

Les industries principales d’Emden sont la production automobile et les chantiers navals. Volkswagen fait fonctionner une grande usine produisant la Passat et où pratiquement 10 000 personnes sont employées. Emden est aussi un des trois plus grands ports pour le transport des voitures (avec Zeebrugge en Belgique et Bremerhaven en Allemagne). En 2005 plus de 850 000 voitures furent importées et exportées. Le chantier naval de Nordseewerke, une filiale de ThyssenKrupp, emploie autour de 1 400 dockers et est spécialisé dans les sous-marins conventionnels. Il produit différentes sortes de cargo ainsi que des bateaux spécialisés comme des brise-glace, ou des dragueurs.

Une autre important facteur économique est le tourisme, surtout comme étape à partir des villages alentour de la côte de la mer du Nord.

En 1973 une université de sciences appliquées (Fachhochschule) fut ouverte accueillant près de 3500 étudiants.

Sports[modifier | modifier le code]

Le plus grand club de football est le BSV Kickers Emden dans la ligue 3 allemande (division nord, Regionalliga Nord). Le club a été fondé par Gustav Pluennecke avec des amis. La capacité du stade permet de recevoir 7 000 personnes, en raison des normes de sécurité réclamées par la fédération allemande de football. En 1994 quelque 12 000 spectateurs ont suivi le match contre la seconde équipe Hamburger SV, qui reste le record. De cette saison, les Kickers Emden devint le champion de la ligue 3, mais elle échoua à montrer en ligue 2 depuis que cette équipe a perdu le match décisif qui aurait dû les y mener.

Située sur la mer du Nord et traversée par le fleuve Ems et d'autres cours d'eau Emden permet de pratiquer de nombreux sports nautiques.

Personnages célèbres de Emden[modifier | modifier le code]

Navires et autres portant le nom de la ville[modifier | modifier le code]

Article détaillé : SMS Emden.
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2010). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Plusieurs navires militaires portèrent le nom de Emden. Quatre croiseurs légers furent baptisés du nom de la ville, dont 3 seulement naviguèrent. D'abord le croiseur léger SMS Emden de classe Dresden lancé le 26 mai 1908 à Dantzig en Prusse et détruit en 1914 par le croiseur australien HMAS Sydney lors de la bataille des iles Cocos. Puis le croiseur léger SMS Emden de classe Königsberg lancé en 1915 et cédé à la France en 1920 au titre des réparations de guerre, ferraillé en 1926. Enfin le croiseur léger Emden lancé le 6 janvier 1925, qui servit dans la flotte de la Baltique lors de la Seconde Guerre mondiale et fut sabordé en avril 1945. Le croiseur léger Ersatz Emden de classe Cöln ne fut jamais lancé, sa construction fut interrompue par la fin de la Première Guerre mondiale et il fut ferraillé incomplet en 1921.

Après la Seconde Guerre mondiale 2 navires reçurent ce nom. La frégate Emden de classe Köln lancée en mars 1950, est vendue à la Turquie en 1983 et prend le nom de Gemlik II. La frégate Emden de classe Bremen de la marine allemande actuellement en service est le sixième navire militaire à porter ce nom. Lancé en 1980 et commissionné en 1983 c'est le seul des six navires qui a effectivement été construit à Emden même aux chantiers navals Nordseewerke.

Le croiseur Emden troisième du nom a participé à une campagne hydrographique en 1927 aux Philippines. Il a donné son nom à un seuil de 10 400 m de profondeur de la Fosse des Philippines, Emdentief en allemand.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]