Deggendorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deggendorf
Blason de Deggendorf
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Bavière
District
(Regierungsbezirk)
Basse-Bavière
Arrondissement
(Landkreis)
Deggendorf
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Anna Eder (CSU)
Code postal 94469
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
09 2 71 119
Indicatif téléphonique 0991
Immatriculation DEG
Démographie
Population 31 260 hab. (30 juin 2005)
Densité 405 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 07″ N 12° 57′ 52″ E / 48.835278, 12.964445 ()48° 50′ 07″ Nord 12° 57′ 52″ Est / 48.835278, 12.964445 ()  
Altitude 314 m
Superficie 7 721 ha = 77,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Deggendorf

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Deggendorf
Liens
Site web www.deggendorf.de

Deggendorf est une ville en Bavière faisant partie de l'arrondissement de Deggendorf dans le district de Basse-Bavière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Deggendorf est fondée le 20 novembre 1002 par le futur empereur Henri le Saint (973-1024) pour l'abbaye de Niedermünster de Ratisbonne, idéalement située au bord de l'Isar à proximité de la vallée du Danube. Lorsque les Wittelsbach prennent possession de la région au XIIIe siècle, la ville est agrandie et bénéficie de nouveaux privilèges commerciaux au siècle suivant.

Deggendorf souffre pendant la guerre de Trente Ans et deux tiers de sa population meurt de la peste entre 1633 et 1634. Pendant la guerre de Succession d'Espagne une partie de la ville est détruite par un incendie. Toutefois la ville se relève rapidement grâce aux ressources de la campagne environnante et plusieurs bâtiments baroques sont construits, comme la tour de la Grabkirche (1722), ou église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, l'une des plus élégantes de Bavière. La ville se relève aussi de la guerre de Succession d'Autriche, malgré un incendie en 1743.

Le chemin de fer fait son apparition à travers le Danube vers la forêt de Bavière et l'on construit un pont pour faciliter le transport. Mais c'est aussi à partir du milieu du XIXe siècle que ses fortifications[1] et nombre de bâtiments du Moyen Âge sont détruits à cause de l'agrandissement de la ville.

Après la Seconde Guerre mondiale, un camp de personnes déplacées (DP Displaced Persons), en majorité juives, est créé par les Alliés qui sera en fonction jusqu'en 1949.

Monuments[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale ND de l'Assomption
  • L'église Notre-Dame de l'Assomption possède un maître-autel baroque remarquable de Matthias Seybold provenant de la cathédrale d'Eichstätt.
  • La célèbre abbaye bénédictine de Metten, de style baroque, se trouve à proximité de la ville. Sa bibliothèque splendide et son église se visitent.
  • L'église de pèlerinage de Notre-Dame-des-Douleurs a une vue magnifique sur le Geiersberg.
  • L'église de Greising est un écrin pour les pèlerinages locaux.
  • La chapelle Sainte-Catherine de l'hôpital est un chef-d'œuvre du rococo.
  • L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, ou Grabkirche, du XIVe siècle remaniée à l'époque baroque est célèbre à cause de sa tour.
  • Le Rathaus, ou Hôtel de Ville, est un bâtiment élégant, avec une grande salle des fêtes en deux parties.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une partie du mur d'enceinte de 27 mètres est conservée.