Ventspils

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ventspils
Windau
Blason de Ventspils
Héraldique
Drapeau de Ventspils
Drapeau
Château de Ventspils
Château de Ventspils
Administration
Pays Drapeau de la Lettonie Lettonie
Rajons Ventspils
Maire Aivars Lembergs
Code postal LV-3600
Démographie
Population 40 273 hab. (01/01/2015)
Densité 727 hab./km2
Géographie
Coordonnées 57° 23′ 22″ N 21° 33′ 38″ E / 57.3894, 21.560657° 23′ 22″ Nord 21° 33′ 38″ Est / 57.3894, 21.5606  
Superficie 5 540 ha = 55,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lettonie

Voir sur la carte Lettonie administrative
City locator 14.svg
Ventspils
Liens
Site web www.ventspils.lv

Ventspils (en russe : Вентспилс, Ventspils ; en allemand : Windau ; en polonais : Windawa ; en livonien : Vǟnta) est une ville du nord-ouest de la Lettonie. Sa population s'élevait à 40 273 habitants en 2015.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ventspils se trouve sur les bords de la mer Baltique, à 162 km à l'ouest-nord-ouest de Rīga[1]. Son nom vient du fleuve Venta qui l'arrose et veut dire « le château sur la Venta ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Ventspils est mentionnée sous le nom de Windau, nom qu'elle garde jusqu'en 1918, pour la première fois en 1290. La cité fut construite autour d'un château appartenant aux Chevaliers porte-glaives et devint un important comptoir de la ligue hanséatique à partir du XIIIe siècle.

Lors de la Grande guerre du Nord (1700-1721), la ville est complètement détruite, et en 1711, une maladie tue la grande majorité des habitants. La ville tombe alors sous l'emprise de l'Empire russe[2].

Le site international de radioastronomie VIRAC est situé à 30 km au nord de la ville. L'existence du centre, créé par les Soviétiques, ne fut révélé à la population lettone qu'en 1994, après la fin de l'occupation russe.

En 2005, la ville est utilisée pour un exercice militaire de grande envergure. En effet, cet exercice naval, nommé Baltic Operations, réunit les États-Unis, le Royaume-Uni, la Suède, la Pologne, le Danemark, la Lettonie, la Norvège, et la Finlande[3].

Château de Ventspils[modifier | modifier le code]

Le château de Ventspils a été bâti dans la seconde moitié du XIIIe siècle, et c'est autour de lui qu'est construite la ville quelques années plus tard. Jusqu'en 1561, il est en possession de l'Ordre livonien.
De 1832 à 1959, le château est transformé en prison. Aujourd'hui, le Château de Ventspils est devenu un musée[4].

Économie[modifier | modifier le code]

La ville est un important port où transitent les exportations pétrolières et minières provenant de Russie. Son développement est dû (tout comme Liepaja) au fait que le port reste libre de glace tout au long de l'année. Utilisé comme principal port pétrolier de la Baltique pendant la période soviétique, elle a connu un fort déclin de son activité dans les années 1990 et 2000, la Russie ayant développé de nouveaux terminaux autour de Saint-Pétersbourg.

La ville se veut être la concurrente de Jurmala pour les activités balnéaires et des efforts sont faits en faveur du tourisme. Outre l'amélioration des façades et des rues du centre ville, la ville accueille chaque année le festival des fleurs. Ceci se fait sous l'impulsion et grâce aux capitaux de l'oligarque Aivars Lembergs, maire de la ville depuis 1991, directeur de Ventspils nafta (entreprise pétrolière) et emprisonné en mars 2007 pour abus de pouvoir, blanchiment d'argent et corruption.

La ville possède depuis 1975 un aéroport international[5].

Sport[modifier | modifier le code]

Le sport a une grande place au sein de la ville. En effet, la ville possède un des plus grands complexes sportifs du pays, avec notamment une patinoire, un centre aquatique, un terrain de football, un skatepark, et un terrain de basket-ball[6].

En 2009, la ville a accueilli les championnats lettons d'athlétisme.

De nombreux clubs sportifs ont élu domicile à Ventspils, les plus prestigieux étant le BK Ventspils (Basket-ball) et le FK Ventspils (Football).

L'école sportive de Ventspils est la plus grande de Lettonie, environ 1200 étudiants y sont inscrits et pratiquent un dizaine de sports différents. La grande majorité des athlètes lettons aux Jeux olympiques de la jeunesse sont issus de cette école[7].

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Distance à vol d'oiseau ou distance orthodromique.
  2. (en) « Ventspils »
  3. (en) « 11 nations prennent la route pour les BALTOPS 2005 »
  4. (en) « Château de Ventspils »
  5. (lv) « Aéroport de Ventspils »
  6. (en) « Centre olympique de Ventspils »
  7. (en) « Ecole sportive "SPARS" de Ventspils »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]