American Basketball Association

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ABA.

American Basketball Association

alt=Description de l'image Aba.gif.
Généralités
Création 1967
Disparition 1976
Organisateur(s) American Basketball Association
Catégorie Ligue mineure
Lieu Drapeau des États-Unis États-Unis
Participants 12
Statut des participants Professionnels
Palmarès
Tenant du titre NY Nets

Le championnat ABA réfère à deux championnats américains de basket-ball. La première ABA fut fondée en 1967 avant de fusionner durant l'été 1976 avec la ligue concurrente NBA. La seconde fut fondée à la fin des années 1990 (ABA), et est une ligue mineure. Cet article est consacré à l'ABA originelle.

Historique[modifier | modifier le code]

L'ABA est fondée en 1967 et devient une ligue concurrente de la NBA jusqu'à sa fusion en 1976. quatre équipes ABA (sur les sept ayant disputé jusqu'à son terme l'ultime saison) rejoignent la NBA à l'occasion de cette fusion : les Nets du New Jersey, les Nuggets de Denver, les Pacers de l'Indiana, et les Spurs de San Antonio.

Le premier commissaire de la ligue fut George Mikan, le célèbre pivot des Lakers. C'est lui qui eut l'idée d'introduire l'emblème symbolique de l'ABA : une balle bleue, rouge et blanche (aux couleurs du drapeau américain) à la place du classique ballon orange.

L'ABA se distinguait de la NBA par un jeu plus ouvert et orienté vers l'attaque, ainsi que par quelques différences dans les règles (une horloge de 30 secondes comparé aux 24 secondes en NBA). L'ABA fut également la première ligue professionnelle à introduire la ligne des trois points (au-delà des 6,25 mètres, un panier réussi compte trois points) ainsi que les concours de dunks. Le style offensif et débridé de l'ABA attirait de nombreux fans. Les équipes organisaient parfois des évènements afin de promouvoir leurs sponsors et attirer les spectateurs, leur faisant gagner différents lots. Toujours dans le même esprit, les ballgirls, hôtesses d'accueil et ramasseuses de balles, animaient les mi-temps. Elles deviendront plus tard les pom-pom girls.

L'absence de couverture télévisée, associée à des pertes financières mirent fin à l'activité de cette ligue.

De nombreux joueurs en ABA firent les beaux jours de la NBA, le plus célèbre étant Julius Erving, mais on peut également citer Connie Hawkins, George « Ice » Gervin, David Thompson, George McGinnis, Artis Gilmore ou Moses Malone (deux fois MVP en NBA)

Résultats des finales[modifier | modifier le code]

Saison Vainqueur Adversaire Série
1967 - 1968 Pipers de Pittsburgh Buccaneers de la Nouvelle-Orléans 4 manches à 3
1968 - 1969 Oaks d'Oakland Pacers de l'Indiana 4 manches à 1
1969 - 1970 Pacers de l'Indiana Stars de Los Angeles 4 manches à 2
1970 - 1971 Stars de l'Utah Colonels du Kentucky 4 manches à 3
1971 - 1972 Pacers de l'Indiana Nets de New York 4 manches à 2
1972 - 1973 Pacers de l'Indiana Colonels du Kentucky 4 manches à 3
1973 - 1974 Nets de New York Stars de l'Utah 4 manches à 1
1974 - 1975 Colonels du Kentucky Pacers de l'Indiana 4 manches à 1
1975 - 1976 Nets de New York Nuggets de Denver 4 manches à 2

Les franchises[modifier | modifier le code]

Onze franchises participent à la première éditions en 1968. Parmi celles-ci, seule les équipes des Pacers de l'Indiana et les Colonels du Kentucky sont encore présentes lors de la dernière saison disputée sous le même nom. Les cinq autres franchisse disputant la saison finale, en 1975-1976 disputent l'ensemble des saisons, mais en portant différents nom au cours de cette période. La franchise des Chaparrals de Dallas devient les Spurs de San Antonio à partir de la saison 1973-1974. De même, les Oaks d'Oakland deviennent les Capitols de Washington puis les Squires de la Virginie. les Rockets de Denver deviennent les Nuggets de Denver lors de la saison 1974-1975. les Mavericks de Houston, prennent le nom des Cougars de la Caroline et des Spirits of St. Louis. Les Americans du New Jersey deviennent les Nets de New York.

Quatre franchises sont intégrées en NBA : les Nets de New York, sous le nom des Nets du New Jersey, les Rockets de Denver, les Spurs de San Antonio et les Pacers de l'Indiana.

American Basketball Association - Les franchises par saison
Eastern Division Western Division
1968 : Pittsburgh Pipers | Minnesota Muskies | Indiana Pacers | Kentucky Colonels | New Jersey Americans 1968 : New Orleans Buccaneers | Dallas Chaparrals | Denver Rockets | Houston Mavericks | Anaheim Amigos | Oakland Oaks
1969 : Miami Floridians | Minnesota Pipers | Indiana Pacers | Kentucky Colonels | New York Nets 1969 : New Orleans Buccaneers | Dallas Chaparrals | Denver Rockets | Houston Mavericks | Los Angeles Stars | Oakland Oaks
1970 : Miami Floridians | Pittsburgh Pipers | Indiana Pacers | Kentucky Colonels | Carolina Cougars | New York Nets 1970 : Louisiana Buccaneers | Dallas Chaparrals | Denver Rockets | Washington Capitols | Los Angeles Stars
1971 : The Floridians | Pittsburgh Condors | Virginia Squires | Kentucky Colonels | Carolina Cougars | New York Nets 1971 : Indiana Pacers | Utah Stars | Memphis Pros | Denver Rockets | Texas Chaparrals
1972 : The Floridians | Pittsburgh Condors | Virginia Squires | Kentucky Colonels | Carolina Cougars | New York Nets 1972 : Indiana Pacers | Utah Stars | Memphis Pros | Denver Rockets | Dallas Chaparrals
1973 : Memphis Tams | New York Nets | Virginia Squires | Kentucky Colonels | Carolina Cougars 1973 : Utah Stars | Indiana Pacers | Denver Rockets | San Diego Conquistadors | Dallas Chaparrals
1974 : Memphis Tams | New York Nets | Virginia Squires | Kentucky Colonels | Carolina Cougars 1974 : Utah Stars | Indiana Pacers | Denver Rockets | San Diego Conquistadors | San Antonio Spurs
1975 : Spirits of St. Louis | New York Nets | Virginia Squires | Kentucky Colonels | Memphis Sounds 1975 : Utah Stars | Indiana Pacers | Denver Nuggets | San Diego Conquistadors | San Antonio Spurs
1976 : Indiana Pacers | Kentucky Colonels | New York Nets | Denver Nuggets | Spirits of St. Louis | Virginia Squires | San Antonio Spurs Les San Diego Sails et les Utah Stars ne joueront pas cette saison. Les Baltimore Claws ne la débuteront même pas.

Personnalités de la ligue[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Louie Dampier est le joueur ayant inscrit le plus de points en ABA avec 13 726. Il devance Dan Issel, Ron Boone, Mel Daniels et Julius Erving[1]. Dans la statistique du rebond, le meilleur joueur est Mel Daniels avec 9 494, devant Artis Gilmore, Gerald Govan, Red Robbins et Bob Netolicky[2]. Le meilleur passeur de l'histoire de la ligue est Louie Dampier, 4 044 passes décisives, devant Mack Calvin, Bill Melchionni, Freddie Lewis et Jimmy Jones[3]. Artis Gilmore est le meilleur pour la statistique du contre, statistique qui n'est comptabilisée qu'à partie de la saison 1971-1972[4].

Meilleurs bilans en ABA par catégorie statistique
Rang Points Rebonds Passes Contres
Nom Total Nom Total Nom Total Nom Total
1 Louie Dampier 13726 Mel Daniels 9494 Louie Dampier 4044 Artis Gilmore 1143
2 Dan Issel 12823 Artis Gilmore 7169 Mack Calvin 3067 Caldwell Jones 780
3 Ron Boone 12153 Gerald Govan 7119 Bill Melchionni 3044 Billy Paultz 751
4 Mel Daniels 11739 Red Robbins 6155 Freddie Lewis 2883 Julius Erving 648
5 Julius Erving 11662 Bob Netolicky 5518 Jimmy Jones 2786 Darnell Hillman 505
6 Freddie Lewis 11660 Dan Issel 5426 Ron Boone 2569 Jim Eakins 384
7 Donnie Freeman 11544 Billy Paultz 5406 Larry Brown 2509 Julius Keye 380
8 Mack Calvin 10620 Byron Beck 5165 Chuck Williams 2420 Mike Green 380
9 Stew Johnson 10538 Jim Eakins 5142 Warren Jabali 2389 George Gervin 377
10 Roger Brown 10498 Ira Harge 4955 Roger Brown 2315 Mel Daniels 351
Julius Erving
Artis Gilmore

Julius Erving est le joueur qui reçoit le plus de titres de meilleur joueur, Most Valuable Player : il est élu en 1974, 1975 et 1976. Le seul autre joueur à obtenir plus d'une fois ce trophée est Mel Daniels, en 1969 et 1971. Deux joueurs remportent ce trophée tout en étant rookie : Spencer Haywood en 1970 et Artis Gilmore en 1972.

Trophées par saison
Saison MVP Rookie of the year
Nom Club Nom Club
1967-1968 Connie Hawkins Pittsburgh Pipers Mel Daniels Minnesota Muskies
1968-1969 Mel Daniels Indiana Pacers Warren Jabali Oakland Oaks
1969-1970 Spencer Haywood Denver Rockets Spencer Haywood Denver Rockets
1970-1971 Mel Daniels Indiana Pacers Charlie Scott
Dan Issel
Virginia Squires
Kentucky Colonels
1971-1972 Artis Gilmore Kentucky Colonels Artis Gilmore Kentucky Colonels
1972-1973 Billy Cunningham Carolina Cougars Brian Taylor New York Nets
1972-1974 Julius Erving New York Nets Swen Nater San Antonio Spurs
1974-1975 Julius Erving
George McGinnis
New York Nets
Indiana Pacers
Marvin Barnes Spirits of St. Louis
1975-1976 Julius Erving New York Nets David Thompson Denver Nuggets


En 1977, une sélection des vingt-cinq meilleurs joueurs de la ligue est établie par un panel de cinquante personnes représentant l'ensemble des acteurs de la ABA : propriétaires, reporters, journalistes... Julius Erving est désigné all-time Most Valuable Player, meilleur joueur de l'histoire de la ligue. Les vingt-quatre joueurs sont : Marvin Barnes, Rick Barry, Zelmo Beaty, Ron Boone, Mack Calvin, Billy Cunningham, Louie Dampier, Mel Daniels, Donnie Freeman, George Gervin, Artis Gilmore, Connie Hawkins, Spencer Haywood, Dan Issel, Jimmy Jones, Freddie Lewis, Maurice Lucas, Moses Malone, George McGinnis, Billy Paultz, Charlie Scott, James Silas, David Thompson, Willie Wise[5].

De nombreux joueurs ayant évolué dans la ligue ont été introduit au Basketball Hall of Fame. Parmi ceux-ci, Connie Hawkins, Artis Gilmore, Billy Cunningham, Julius Erving, Dan Issel, David Thompson, Larry Brown - en tant qu'entraîneur - , Rick Barry, George Gervin et Moses Malone.

Entraineurs[modifier | modifier le code]

Larry Brown, avec trois titres d'entraîneur de l'année, est l'entraîneur le plus récompensé de la ligue. Il figure parmi les trois entraîneurs de ABA à avoir été introduit au Basketball Hall of Fame, avec Alex Hannum et Bill Sharman.

Larry Brown
Larry Brown
Meilleur entraîneur de l'année
Saison Nom Club Bilan Pourcentage de victoire
1967-1968 Vince Cazzetta Pittsburgh Pipers 54–24 69,2 %
1968-1969 Alex Hannum Oakland Oaks 60–18 76,9 %
1969-1970 Bill Sharman
Joe Belmont
Los Angeles Stars
Denver Rockets
43–41
42–14
51,2 %
75,0 %
1970-1971 Al Bianchi Virginia Squires 55–29 65,5 %
1971-1972 Tom Nissalke Dallas Chaparrals 42–42 50,0 %
1972-1973 Larry Brown Carolina Cougars 57–27 67,9 %
1973-1974 Babe McCarthy
Joe Mullaney
Utah Stars
Kentucky Colonels
51–33
53–31
60,7 %
63,1 %
1974-1975 Larry Brown Denver Nuggets 65–19 77,4 %
1975-1976 Larry Brown Denver Nuggets 60–24 71,4 %

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « NBA & ABA Career Leaders and Records for Points », sur basketball-reference.com (consulté le 24 mars 2012)
  2. (en) « NBA & ABA Career Leaders and Records for Total Rebounds », sur basketball-reference.com (consulté le 24 mars 2012)
  3. (en) « NBA & ABA Career Leaders and Records for Assists », sur basketball-reference.com (consulté le 24 mars 2012)
  4. (en) « NBA & ABA Career Leaders and Records for Blocks », sur basketball-reference.com (consulté le 24 mars 2012)
  5. (en) « ABA All-Time Team », sur basketball-reference.com (consulté le 24 mars 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]