Alvin Robertson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robertson.
Alvin Robertson Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nom complet Alvin Cyrrale Robertson
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 22 juillet 1962 (52 ans)
Barberton
Taille 1,92 m (6 4)
Situation en club
Poste arrière
Carrière universitaire ou amateur
1981-1984 Arkansas Razorbacks
Draft NBA
Année 1984
Position 7e
Franchise Spurs de San Antonio
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1984-1985
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
1992-1993
1995-1996
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Bucks de Milwaukee
Bucks de Milwaukee
Bucks de Milwaukee
Bucks de Milwaukee
Pistons de Detroit
Raptors de Toronto
9,2
17,0
17,7
19,6
17,3
14,2
13,6
12,3
8,7
9,3
9,3
Sélection en équipe nationale **
1984 États-Unis

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Alvin Cyrrale Robertson, né le 22 juillet 1962 à Barberton dans l’Ohio, est un ancien joueur de basket-ball américain. Évoluant au poste d’arrière et mesurant 1,92 m, il reste à ce jour le seul basketteur dans l’histoire de la NBA à avoir été élu meilleur défenseur et joueur ayant le plus progressé la même année. Malgré des statistiques plus que correctes en attaque, Alvin Robertson est surtout connu pour ses talents d’intercepteur (il détient divers records en la matière) ainsi que pour être un des 4 joueurs de l'histoire à avoir réalisé un quadruple double.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Alvin Robertson achève en 1984 sa troisième saison de NCAA sous le maillot de l’Université d’Arkansas avec des moyennes de 15,5 points, 6 passes décisives et 5,5 rebonds. Sa polyvalence lui vaut d’être sélectionné pour défendre les couleurs de États-Unis aux Jeux olympiques de Los Angeles dont il ramènera l’or en compagnie de Michael Jordan et Patrick Ewing. Deux mois auparavant, les Spurs de San Antonio avaient profité du septième choix de la draft 1984 pour embaucher le natif de l’Ohio.

Carrière en NBA[modifier | modifier le code]

Après une première saison d’apprentissage, Robertson se révèle en 1985-86. Auteur de 17 points, 5,5 passes et 6,3 rebonds, il obtient le trophée nouvellement créé de joueur ayant le plus progressé[1] et dispute son premier NBA All-Star Game (il en jouera trois autres en 1987, 1988 et 1991). Il remporte également le trophée de meilleur défenseur de l’année[2] en établissant la moyenne record de 3,7 interceptions par match[3]. Il obtiendra deux nouvelles fois le titre de meilleur intercepteur en 1987 et 1991[3], tandis que sa moyenne en carrière de 2,7 ballons volés par match constitue encore, au terme de la saison 2011-2012, la meilleure moyenne enregistrée en NBA[4].

Robertson est également connu pour être un des quatre joueurs dans l’histoire de la NBA à avoir réalisé un quadruple double, le second, après Nate Thurmond. Un soir de victoire des Spurs face aux Suns de Phoenix, 120 à 114, l’arrière a en effet compilé 20 points, 11 rebonds, 10 passes et 10 interceptions[5].

Après cinq ans sous le maillot texan et trois pour les Bucks de Milwaukee, Robertson débarque à Detroit dans le courant de la saison 1993-94. Ces derniers l’envoient à Denver mais des blessures récurrentes empêcheront l’ancien d’Arkansas de disputer le moindre match. De retour au basket un an plus tard, il marque le premier panier de l’histoire de la franchise des Raptors de Toronto avant de prendre sa retraite sportive en mai 1996.

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Statistiques en carrière : 14 points / 5,2 rebonds / 5 passes / 2,7 interceptions en 779 matches de saison régulière (+ 13 en playoffs).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « NBA & ABA Most Improved Player Award Winners », sur basketball-reference.com (consulté le 6 août 2012)
  2. a et b (en) « NBA & ABA Defensive Player of the Year Award Winners », sur basketball-reference.com (consulté le 6 août 2012)
  3. a, b, c et d (en) « NBA & ABA Single Season Leaders and Records for Steals Per Game », sur basketball-reference.com (consulté le 6 août 2012)
  4. a et b (en) « NBA & ABA Career Leaders and Records for Steals Per Game », sur basketball-reference.com (consulté le 6 août 2012)
  5. « NBA history - Les années quatre-vingt », sur nba-history.pagesperso-orange.fr (consulté le 31 octobre 2010)
  6. (en) « All-NBA & All-ABA Teams », sur basketball-reference.com (consulté le 6 août 2012)
  7. a et b (en) « NBA & ABA All-Defensive Teams », sur basketball-reference.com (consulté le 6 août 2012)

Lien externe[modifier | modifier le code]