Gonzalo Higuaín

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Higuaín.
Gonzalo Higuaín
GonzaloHiguaín.jpg
Gonzalo Higuaín avec le Real Madrid en 2012.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie SSC Naples
Numéro 9
Biographie
Nom Gonzalo Gerardo Higuaín
Nationalité Drapeau : Argentine Argentin
Drapeau : France Français
Nat. sportive Drapeau : Argentine Argentin
Naissance (27 ans)
Lieu Brest (France)
Taille 1,84 m (6 0)[1]
Poste Attaquant centre
Pied fort Droit
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2004-2006 Drapeau : Argentine River Plate 041 0(15)
2006-2013 Drapeau : Espagne Real Madrid 264 (122)
2013- Drapeau : Italie SSC Naples 104 0(53)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2009- Drapeau : Argentine Argentine 052 0(25)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 7 juin 2015

Gonzalo Gerardo Higuaín (prononcé en espagnol : [ɡonˈsalo iɣwa'jin]), surnommé Pipita[2],[3], est un footballeur franco-argentin[4] né le à Brest. Il évolue au poste d'attaquant dans le club italien du SSC Naples.

Gonzalo Higuaín est né en France alors que son père, Jorge Higuaín, footballeur professionnel argentin jouait au Brest Armorique, maintenant Stade brestois 29. Il retourne en Argentine à l'âge de dix mois. Il est le frère de Federico Higuaín, aussi footballeur professionnel[5].

Biographie[modifier | modifier le code]

River Plate (2004-2006)[modifier | modifier le code]

Auteur d'un doublé lors du Superclásico argentin ( : CA River Plate 3-1 Boca Juniors)[6], Gonzalo Higuaín et son équipe, River Plate, entraînée par Daniel Passarella, mettent fin à la série d'invincibilité de Boca (22 matches sans défaite en championnat). L'équipe revient à la deuxième place du classement, à un point de Boca. Après avoir empoisonné la défense adverse par sa vitesse, Higuaín, alors âgé de 18 ans (auteur de 6 buts cette saison), ouvre la marque à la 29e minute après une action confuse et donne l'avantage à son club à la 53e (2-1), sur une passe de Fernando Belluschi[7]. Sa fin de saison est plus contrastée, il ne trouve plus aussi facilement le chemin des buts et des questions se posent alors quant à son avenir incertain dans le club argentin et les espoirs portées sur lui[8].

Considéré par beaucoup comme une future star, il a été convoité par plusieurs grands clubs.

Son passeport français lui permet une intégration plus facile car il n'utilise pas de place extra-communautaire. Le montant du transfert aurait été évalué à plus de 12 millions d'euros par son club formateur CA River Plate. Higuaín a annoncé vouloir commencer doucement en Europe, c'est-à-dire éventuellement par quelques années dans un championnat tel que le championnat français et dans une équipe qui lui donnerait du temps de jeu. Mais il signe finalement au Real Madrid.

Real Madrid (2006-2013)[modifier | modifier le code]

Higuain avec le Real Madrid en 2012.

Le , le Real Madrid annonce officiellement l'arrivée de Gonzalo Higuaín effective à partir du , pour une durée de 6 ans et demi et un prix de 12 millions d'euros.

Il marque son premier but avec le Real Madrid lors du derby contre l'Atlético Madrid permettant au Real de ne pas s'incliner (1-1). Le , il est sacré champion d'Espagne avec le Real Madrid en marquant le but de la victoire contre Osasuna Pampelune (1-2).

Le , il réussit un quadruplé en championnat contre le Málaga CF permettant au Real de gagner 4-3. Le , il joue son 100e match pour le Real Madrid contre RCD Majorque, le Real s'incline 1-3 au Santiago Bernabéu mais Higuaín marque.

Le , il prolonge son contrat avec le Real Madrid jusqu'en 2016, mettant ainsi un terme aux rumeurs de transfert le concernant. Il devient rapidement un joueur essentiel et un buteur au niveau mondial. Il inscrit 27 buts en championnat lors de la saison 2009-2010[9].

Lors de la saison 2010-2011, il se fait remarquer en inscrivant le 700e but de l'histoire de son club en Ligue des champions (ancienne et nouvelle formules comprises)[10] le , contre le Milan AC. Néanmoins, une hernie discale l'éloigne des terrains pour 3 à 4 mois[11]. Depuis son arrivée en 2009, l'argentin et le français se dispute la place de titulaire au poste d'attaquant de pointe[12]. Pour compenser son absence, José Mourinho recrute Emmanuel Adebayor[13]. Il forme avec Mesut Özil, Ángel Di María et Cristiano Ronaldo un excellent quatuor en Liga. Il fait son retour à la compétition le 2 avril 2011, lors de la défaite face au Sporting Gijon, remplaçant en cours de jeu Esteban Granero. Le 23 avril 2011, il marque un hat-trick et réalise deux passes décisives à Mestalla contre le Valence CF, le Real remporte le match 3-6[14].

Higuaín débute la saison 2011-2012 après deux semaines de vacances après la Copa América 2011. Il participe alors à la tournée en Chine du Real Madrid. Il marque un but lors des deux matchs. Mais Gonzalo n'était pas à 100 % de ses capacités et Karim Benzema, son principal concurrent, étant en pleine forme, Higuaín débute la saison sur le banc[15]. Il rentre en cours de jeu lors des deux matchs de Supercopa face au FC Barcelone. Le rival barcelonais gagne la compétition 5-4 score cumulée (2-2 et 3-2). Higuaín a marqué son troisième hat trick face à l'Espanyol Barcelone pour une victoire sur un score sans appel de 4-0[16]. Le 15 octobre 2011, Il réalise un autre hat trick face au Betis Séville permettant à son équipe de l'emporter 4-1[17]. La concurrence avec Karim Benzema est totalement relancée suite à ces bonnes prestations[18].

Le 22 octobre 2011, Gonzalo Higuaín ouvre le score contre Malaga CF à la 10e minute suivi d'un triplé de Cristiano Ronaldo pour un score final de 4-0[19].

Le 29 août 2012, il inscrit un but en Supercoupe d'Espagne contre le FC Barcelone et remporte le trophée[20].

Lors de la saison 2012-2013, il inscrit 18 buts en 44 matches[21].

Le 1er juin 2013, Higuaín annonce qu'il quitte le Real Madrid cet été, après avoir marqué son 122e but pour le club dans une rencontre victorieuse 4-2 face à Osasuna.

SSC Naples (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Higuain avec Naples en 2015.

Le 24 juillet 2013, le président napolitain Aurelio De Laurentiis confirme qu'après avoir passé sa visite médicale, l'Argentin a signé un contrat de cinq ans, pour un coût de transfert qui s'élève à 40 millions d'euros, bonus compris[22],[23].

Le 10 août 2013, il inscrit son premier sous les couleurs napolitaine contre le Benfica Lisbonne[24]. Lors des phases de poules de la Ligue des champions, le SSC Naples se retrouve dans le groupe d'Arsenal, la tête de série, du Borussia Dortmund, le finaliste de la précédente édition et de l'Olympique de Marseille. Naples finit 3e du groupe avec le même nombre de points que les anglais (2e) et que les allemands (1er). Ces trois équipes sont toutes à 12 points mais Naples est éliminé à cause de la différence de buts, Higuaín quitte donc la compétition au stade de la phase de poules, lui qui avait l'habitude de se hisser en demi-finale avec le Real Madrid. En Serie A, Naples finira troisième derrière l'AS Roma et le champion, la Juventus.


Naples joue donc les barrages de la Ligue des champions contre l'Athletic Bilbao. Ce sont les basques qui se qualifient (1-1, 1-3). Higuaín ne jouera donc même pas la compétition, une première depuis qu'il est arrivé en Europe et au Real Madrid[25]. En début de saison, il inscrit un doublé en Supercoupe d'Italie, permettant à chaque fois de revenir au score, et Naples s'impose contre la Juventus (3-2). L'Argentin se montre précieux en Ligue Europa. En mars 2015, Il réalise un triplé contre le Dinamo Moscou en huitièmes de finale aller[26],[27]. Lors du mois d'avril, des rumeurs de transferts avancent que des clubs comme Arsenal seraient intéressés par lui[28]. Le 12 avril 2015, durant un match de championnat contre la Fiorentina, l'albiceste inscrit un superbe but qui est refusé par l'arbitre de la rencontre alors qu'il était valable[29]. Néanmoins, Naples écrase son adversaire 3-0. Le 16 avril 2015, en quarts de finale aller de Ligue Europa, il inscrit le premier de son équipe et délivre une passe décisive magnifique contre Wolfsburg, permettant à Naples de s'imposer 4-1 à l'extérieur[30],[31]. Le 23 avril 2015, les napolitains concèdent le nul 2-2 contre Wolfsburg lors du match retour et se qualifient en demi-finale de la Ligue Europa[32]. En demi finale de la compétition, les Napolitains sont opposés au Dnipro et concèdent le nul au match aller (1-1)[33]. Naples se fait éliminer en Ukraine au match retour grâce a un but de Yevhen Seleznyov[34]. Le 31 mai, l'attaquant marque deux buts durant la dernière journée de championnat mais manque un penalty contre la Lazio, privant Naples de C1 au détriment de son adversaire du jour[35]. Suite à sa performance contrastée, excellente au début puis décevante à la fin de la rencontre, Higuaín et son compatriote Andújar sont agressés par des ultras déçus du match[36].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Sous les feux de la rampe suite au Superclásico qui le révèle, Raymond Domenech le convoque, sans même le superviser, pour le match amical de l'équipe de France de football contre la Grèce le . Bien que, d'après le règlement FIFA, cette sélection n'eût pas d'incidence sur un choix futur de sélection nationale, Higuaín déclina l'invitation, laissant flotter le doute sur le pays qu'il souhaitait représenter à l'avenir[37]. Néanmoins, il décline l'invitation du sélectionneur français pour affronter la Grèce[38].

Fin , l'entourage du joueur révèle à L'Équipe qu'il était actuellement en train de faire des démarches pour acquérir la nationalité argentine[39],[40], coupant court à toutes les rumeurs. Il annonce le à Raymond Domenech, pendant un entretien à Madrid en compagnie de son père, qu'il choisissait la sélection argentine.

Le , il estime dans une interview à la télévision espagnole que sa sélection en équipe nationale d'Argentine pour le match contre la France est impossible, mais que celle-ci lui est acquise dès lors que les formalités administratives seront remplies.

Finalement, il effectue ses débuts en sélection nationale le , lors d'un match Argentine-Guatemala, à Los Angeles (Californie, États-Unis), où il inscrit notamment un doublé (ce match n'est pas reconnu par la FIFA, car joué en sélections des moins de 23 ans, et non en équipe A).

Il est convoqué fin en équipe A par Diego Maradona et marque pour sa première sélection le contre le Pérou (2-1).

Lors de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, il inscrit un coup du chapeau à l'occasion du deuxième match de l'Argentine, face à l'équipe de Corée du Sud (4-1)[41] puis marque le second but du huitième de finale du match Argentine-Mexique (3-1).

Lors de la Copa América en Argentine en juillet 2011, Higuaín joue les deux derniers matchs de la sélection et marque en quart-de-finale contre l'Uruguay de la tête. Il transforme son tir au but lors de séance de tirs au but mais l'Argentine est éliminée de la compétition.

Lors de la première journée des Éliminatoires de la Coupe du monde 2014, il inscrit un triplé lors de la victoire (4-1) de l'Argentine sur le Chili[42].

Le 2 juin 2014, il est choisi par Alejandro Sabella pour disputer la Coupe du monde 2014 organisée au Brésil, dont il est titulaire avec l'Argentine[43].

Higuain avec l'Argentine lors de la finale de la coupe du monde 2014.

Le début de compétition de l'argentin est décevant. Il ne parvient pas à inscrire de buts lors des phases de poules et son inefficacité devant les cages inquiètent les argentins qui voient en lui le numéro 9 et goleador de l'équipe[44]. Le 6 juillet 2014, il inscrit le seul but du match face à la Belgique et qualifie l'Argentine en demi-finale de la Coupe du monde[45],[46]. Il est nommé "Homme du match" suite à sa bonne prestation[47].

Le 13 juillet 2014, il est titulaire pour la finale de la Coupe du monde 2014. À la pointe de l'attaque, le joueur est très présent dans ce match et se fait remarquer une première fois avec un face-à-face raté devant Manuel Neuer après une remise involontaire de Toni Kroos, sa frappe passe loin du poteau droit allemand alors qu'il était seul à l'entrée de la surface de réparation. Peu après il croit ouvrir le score sur un centre de Ezequiel Lavezzi, mais le but est refusé pour une position de hors-jeux logique. En seconde période, il se fait une nouvelle fois remarquer après un choc avec le portier Allemand[48]. Il cède finalement sa place à la 78e minute. Le score n'évolue plus jusqu'à la fin de la prolongation quand Mario Götze marque le seul but du match et offre la victoire à l'Allemagne[49].

Lors de la Copa América 2015, Higuaín n'est pas un titulaire indiscutable à la pointe de l'attaque de l'Albiceleste. Néanmoins, il inscrit deux buts. Il trouve le chemin des filets en phase de groupes contre la Jamaïque[50]. En demi finale, il participe au festival offensif de son équipe contre le Paraguay (6-1)[51],[52]. Après un beau parcours, l'Argentine parvient en finale de la Copa face au Chili, pays hôte. Au cours d'une rencontre disputée, les deux équipes arrivent aux tirs au but. Messi ayant marqué le premier penalty, Higuaín se charge du second mais rate sa frappe qui dépasse le cadre. Aucun Argentins ne sera capable de marquer par la suite et le Chili s'impose à domicile pour la première fois de son histoire (1-4 t.a.b)[53].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Statistiques de Gonzalo Higuaín au 5 juillet 2015[54]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Argentine Argentine Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2004-2005 Drapeau de l’Argentine CA River Plate 1 4 0 0 - - - - - - - - - - - - - 4 0 0
2005-2006 Drapeau de l’Argentine CA River Plate 1 14 5 5 - - - - - - CL 4 2 0 - - - 18 7 5
2006-2007 Drapeau de l’Argentine CA River Plate 1 17 8 11 - - - - - - CS 2 0 0 - - - 19 8 11
Sous-total 35 13 16 - - - - - - - 6 2 0 - - - 41 15 16
2006-2007 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF Liga 19 2 3 2 0 0 - - - C1 2 0 0 - - - 23 2 3
2007-2008 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF Liga 25 8 3 4 1 0 - - - C1 5 0 0 - - - 34 9 3
2008-2009 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF Liga 34 22 9 2 1 0 1 1 0 C1 7 0 0 - - - 44 24 9
2009-2010 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF Liga 32 27 5 1 0 0 - - - C1 7 2 1 9 6 1 49 35 7
2010-2011 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF Liga 17 10 6 2 1 0 - - - C1 6 2 0 7 2 1 32 15 7
2011-2012 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF Liga 35 22 7 5 1 2 2 0 0 C1 12 3 1 9 5 5 63 31 15
2012-2013 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF Liga 28 16 6 5 0 1 2 1 0 C1 9 1 2 8 7 2 52 25 11
Sous-total 190 107 39 21 4 3 5 2 0 - 48 8 4 33 20 9 297 141 55
2013-2014 Drapeau de l'Italie SSC Naples Serie A 32 17 7 5 2 0 - - - C1+C3 5+4 4+1 2+2 10 2 2 56 26 13
2014-2015 Drapeau de l'Italie SSC Naples Serie A 37 18 6 4 1 0 1 2 0 C1+C3 2+14 1+7 0+3 9 3 0 67 32 9
Sous-total 69 35 13 9 3 0 1 2 0 - 25 13 7 19 5 2 123 58 22
Total sur la carrière 294 155 68 30 7 3 6 4 0 - 79 23 11 52 25 11 461 214 93

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Real Madrid[modifier | modifier le code]

SSC Naples[modifier | modifier le code]

Argentine[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Fiche de Gonzalo Higuain », sur sscnapoli.it
  2. « Profil de Gonzalo Higuaín », sur goal.com (consulté le 24 juillet 2015)
  3. Jérôme Carrere, « Napoli-Juve : Higuaín-Tévez, les opposés », sur francetvsport.fr,‎
  4. Nationalité
  5. « Higuain, frère de, mais pas que ... », sur fr.m.fifa.com,‎ (consulté le 19 avril 2015)
  6. « Gonzalo Higuain, le nouveau Trezeguet ? », sur ohmybloogness.com,‎
  7. (es) « La carrera de Gonzalo Higuain en River », sur taringa.net,‎ (consulté le 20 avril 2015)
  8. Antoine Bigo, « Higuain : entre argent et Argentine »,‎
  9. « Gonzalo Higuain, buteur le plus efficace de la Liga », sur sport.gentside.com,‎
  10. « Le 700 ème pour Higuain », sur rmcsport.bfmtv.com,‎
  11. « Hernie discale pour Higuain », sur eurosport.fr,‎ le 1 er décembre 2010
  12. « Benzema parle de Gonzalo Higuain », sur footespagnol.fr,‎
  13. « Adebayor au Real », sur sport24.lefigaro.fr,‎
  14. « Nacho a récupéré le ballon », sur footespagnol.fr,‎ (consulté le 18 avril 2015)
  15. Florent Gazeau, « Benzema-Higuain, le duel sans fin », sur sport24.lefigaro.fr,‎ (consulté le 20 avril 2015)
  16. « Nette victoire du Real Madrid chez l'Espanyol Barcelone (4-0) », sur opl.fr, 14 octobre 2011.
  17. « Le Real Madrid bat le Betis Séville 4 à 1avec un triplé de Higuain », sur opl.fr, 15 octobre 2011.
  18. « Mourinho: "Entre Benzema et Higuain, je n'ai pas de titulaire" », sur opl.fr, 16 octobre 2010.
  19. Maxime Lambert, « Le triplé express de Cristiano Ronaldo crucifie Malaga », sur sport.gentside.com,‎
  20. « Le Real frustre encore le Barça », sur euros port.fr,‎ (consulté le 18 avril 2015)
  21. « Gonzalo "Pipita" Higuain, profession : finisseur », sur seize50.com,‎
  22. « Higuain à Naples : du cash pour Bale et du répit pour Benzema », sur mercato.eurosport.fr,‎ (consulté le 17 avril 2015)
  23. « Real Madrid Transfert : Gonzalo Higuain a choisi Naples », sur sport.gentside.com,‎
  24. « Le premier but de Higuain avec Naples », sur sport.gentside.com,‎ (consulté le 17 avril 2015)
  25. « Athletic Bilbao-Naples : Le Napoli éliminé de la Ligue des champions », sur lequipe.fr,‎
  26. Cédric Granel, « Ligue Europa, 8e de finale aller : Naples bat le Dynamo Moscou (3-1) grâce à un triplé d'Higuain », sur eurosport.fr
  27. « Higuaín donne froid à Moscou », sur fr.uefa.com,‎
  28. Julien Peronnet, « Arsenal positionné pour Higuain », sur goal.com,‎ (consulté le 17 avril 2015)
  29. « Le superbe but d'Higuain était bien valable (vidéo) », sur football.fr,‎
  30. Sébastien Girard, « La passe géniale de Gonzalo Higuain »,‎ (consulté le 17 avril 2015)
  31. Romain Rigaux, « Naples gifle Wolfsburg », sur maxifoot.fr,‎ (consulté le 17 avril 2015)
  32. Julien Peronnet, « Naples 2-2 Wolfsburg, le Napoli a assuré », sur goal.com,‎ (consulté le 26 avril 2015)
  33. « Naples - Dnipro Dnipropetrovsk : (1-1), Ligue Europa - Demi-finales Aller », sur lequipe.fr,‎
  34. « Le Dnipro s'offre Naples pour viser les sommets européens », sur eurosport.fr,‎
  35. « Serie A : Higuain, héros puis bourreau de Naples », sur rmcsport.bfmtv.com,‎
  36. « Naples : Higuín et Andújar ont été agressés près la défaite contre la Lazio... », sur sportbelge.be,‎
  37. « Ibrahimovic, Higuain, Messi ... quand les sélections se battent pour un joueur », sur sport.gentside.com,‎ (consulté le 18 avril 2015)
  38. « Gonzalo Higuain décline l'invitation de Raymond Domenech à jouer contre la Grèce », sur lemonde.fr,‎ (consulté le 20 avril 2015)
  39. « Gonzalo Higuain sera argentin ! », sur footmercato.net,‎ (consulté le 20 avril 2015)
  40. Vincent Duchesne, « Higuain choisit l'Argentine », sur lefigaro.fr,‎
  41. « Mondial: triplé de Higuain et l'Argentine balaye la Corée », sur opl.fr, 17 juin 2010.
  42. « L'Argentine bat le Chili 4 à 1 », sur opl.fr, 8 octobre 2011.
  43. « Argentine : la liste des 23 pour le mondial », sur madeinfoot.com,‎
  44. « L'inéfficacité d'Higuain inquiète l'Argentine », sur fr.m.fifa.com,‎
  45. « L'Argentine anesthésie la Belgique », sur mobile.lepoint.fr,‎
  46. « Higuain sort du désert et rejoint Messi », sur fr.m.fifa.com,‎ (consulté le 18 avril 2015)
  47. « Gonzalo Higuain, homme du match Argentine-Belgique », sur rtbf.be,‎
  48. « Le choc Neuer-Higuain sous tous les angles », sur lebuzz.eurosport.fr,‎ (consulté le 17 avril 2015)
  49. « L'Allemagne remporte la Coupe du monde », sur liberation.fr,‎
  50. « L'Argentine bat tranquillement la Jamaïque », sur sofoot.com,‎
  51. « L'Argentine en démonstration face au Paraguay (6-1) », sur lequipe.fr,‎
  52. « L'Argentine, sans pitié pour le Paraguay, rejoint le Chili en finale », sur lemonde.fr,‎
  53. « Copa América : Le Chili enfin récompensé », sur lequipe.fr,‎
  54. Statistiques de Gonzalo Higuaín sur footballdatabase.eu
  55. « Supercoupe d'Italie : Higuain qui rit, Tevez qui pleure », sur ladepeche.fr,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]