Giuseppe Meazza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giuseppe Meazza
Giuseppe Meazza 1930-1933.jpg
Giuseppe Meazza
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance 23 août 1910
Lieu Milan (Italie)
Décès 21 août 1979 (à 68 ans)
Lieu Rapallo (Italie)
Taille 1,69 m (5 7)
Période pro. 19271947
Poste Avant-centre puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : Italie Inter
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1927-1940 Drapeau : Italie Inter[1] 391[2] (282)[3]
1940-1942 Drapeau : Italie Milan AC 42 (11)
1942-1943 Drapeau : Italie Juventus 27 (10)
1944 Drapeau : Italie Varèse 20 (7)
1945-1946 Drapeau : Italie Atalanta 14 (2)
1946-1947 Drapeau : Italie Inter 17 (2)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1930-1939 Drapeau : Italie Italie 53 (33)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1945-1946 Drapeau : Italie Atalanta
1946-1948 Drapeau : Italie Inter
1948-1949 Drapeau : Turquie Beşiktaş
1949-1951 Drapeau : Italie Pro Patria
1952-1953 Drapeau : Italie Italie
1955-1957 Drapeau : Italie Inter
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Giuseppe Meazza (surnommé le Balilla, Peppino ou encore le Divino[4]) (né le 23 août 1910 à Milan en Lombardie et mort le 21 août 1979 à Rapallo en Ligurie) est un footballeur international italien, qui évoluait au poste d'attaquant.

Ce joueur offensif est considéré régulièrement comme l'un des meilleurs joueurs italiens de tous les temps[5] : double champion du monde avec l'Italie et trois fois champion d'Italie avec l'Inter Milan, il possède l'un des plus beaux palmarès européen d'avant guerre.

Pur buteur lors de ses premières années, il devient progressivement un milieu offensif complet, capable tout à la fois de mener le jeu, de passer, de dribbler et de marquer[6]. Il est le 4e meilleur buteur de l'histoire du championnat italien de Serie A avec 216 buts en 367 matchs (le 1er étant Silvio Piola).

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

« L'avoir dans l'équipe signifiait partir avec 1-0. »

— Vittorio Pozzo dans Campioni del mondo. Quarant'anni di storia del calcio italiano[7]

Né à Milan (dans le quartier populaire de Porta Vittoria), Meazza commence le football avec des ballons de chiffons à l'âge de six ans sur les terrains des quartiers de Greco Milanese et de Porta Romana avec son groupe d'amis (se baptisant eux-mêmes les Maestri Campionesi). Son père étant mort en 1917 durant la Première Guerre mondiale, Giuseppe obtient à l'âge de douze ans l'accord de sa mère pour jouer sur le terrain avec les jeunes du Gloria FC, club de l'U.L.I.C. (Unione Libera Italiana del Calcio). Là-Bas, un admirateur lui offre sa première paire de chaussures (que Giuseppe désirait tant, ne pouvant naturellement pas se les payer) que certains vendaient très chere au Corso Venezia[8].

À quatorze ans, il entre au centre de formation de l'un des deux grands clubs de sa ville natale, l'Inter Milan (disputant différentes compétitions de jeunes), après avoir été rejeté par le Milan AC du fait de sa faiblesse physique. Ce fut le joueur Fulvio Bernardini qui insista lui-même envers l'entraîneur de l'Inter Árpád Weisz, pour qu'il l'intègre en équipe première. Bernardini (devenu par la suite un grand entraîneur) s'arrêtait de plus en plus souvent pour observer les jeunes du club, plus particulièrement Giuseppe qui faisait des merveilles balle au pied. Il fut si insistant envers Weisz que ce dernier finit par l'obersver personnellement, impressionné.
Cet attaquant d'une taille relativement petite (1,69 m) intègre donc l'équipe première du club milanais à 17 ans. Surnommé à ses débuts il Balilla (en référence à l'organisation de jeunesse Opera Nazionale Balilla) par son coéquipier Leopoldo Conti, qui le trouvait trop jeune pour l'équipe première, il réalise une prestation de choix et marque deux buts pour son premier match face à l'Unione Sportiva Milanese en Coppa Volta di Como[9].

G.Meazza en 1927

Meazza s'impose très vite à la pointe de l'attaque de l'Inter (rebaptisé Ambrosiana par le régime fasciste). Il inscrit respectivement 33 et 31 buts lors des saisons 1928-29 et 1929-30, soit plus d'un but par match, alors qu'il n'a pas 20 ans. Il inscrit notamment un sextuplé (le 12 mai 1929 face à Venezia, victoire 10-2) et deux quintuplés lors de la saison 1928-1929. Alors que le club milanais peinait les années précédentes à soutenir la comparaison avec les meilleurs clubs italiens, ses performances mènent les Interistes au titre de champion d'Italie en 1930, dix ans après le dernier trophée du club.

Meazza remporte finalement avec le club milanais (en plus du Torneo di Natale à Milan en 1934) le championnat d'Italie à trois reprises (en 1930, 1938 et 1940), dont il est le meilleur buteur en 1930 (31), 1936 (25) et 1938 (20). L'Inter remporte également avec Meazza sa première coupe d'Italie en 1939.

Malgré une vie connue comme dissolue, Meazza parvient jusqu'à la fin des années 1930 à réaliser des performances saluées par les observateurs (malgré quelques blessures), notamment lors des matchs importants. Après une blessure l'ayant tenue loin des terrains en 1939 et 1940, qui provoque la fin de sa carrière internationale après 53 sélections, il signe chez les rivaux du Milan AC en novembre 1940 et marque notamment le but de l'égalisation le 9 février 1941 face à l'Ambrosiana. Après deux saisons à Milan, il rejoint la Juventus malgré une forme physique déclinante. À Turin, il joue son premier match le 18 octobre 1942 lors d'un derby della Mole contre le Torino remporté à domicile 5-2 par les bianconeri, et inscrit finalement 10 buts en 27 rencontres lors de la saison 1942-43. Son premier but juventino lui, vient le 15 novembre 1942 lors d'un succès 3-1 sur Bologne.

Il rejoint ensuite pour un court passage l'AS Varèse et enfin l'Atalanta Bergame où il devient entraîneur-joueur.

En 1946 il revient à l'Inter comme entraîneur-joueur. Il y joue dix-sept matchs et inscrit les deux derniers buts de sa carrière, qui contribuent le club à se sauver d'une possible relégation. À la fin de sa carrière de joueur en 1947, il compte 476 matchs et 308 buts en championnat italien de 1re série (dont respectivement 408 et 287 pour l'Inter).

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Sélectionné pour la première fois en équipe nationale le 9 février 1930 à 19 ans (victoire 4-2 sur la Suisse), il impose rapidement son talent au niveau international. Après un an, il compte dix buts en sept sélections et contribue activement au succès de l'Italie lors de la Coupe internationale 1933-1935. Sélectionné pour la coupe du monde de 1934, il y est titulaire. Il marque deux buts, dont le seul du quart-de-finale face à l'Espagne, et remporte finalement la compétition avec la Squadra Azzurra.

Quatre ans plus tard, il participe à la Coupe du monde de 1938 (en France) comme capitaine. Après avoir éliminé les Français en quart-de-finale, les Italiens battent les Brésiliens (grâce au 33e et dernier but international de Meazza) puis les Hongrois en finale. Avec Giovanni Ferrari, il est le seul joueur italien à avoir remporté deux fois une finale de coupe du monde.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Reconverti comme entraîneur, il dirige plusieurs équipes italiennes[10], sans obtenir de résultats probants. Il travaille par la suite comme journaliste sportif. Il fut le premier entraîneur italien à diriger une équipe étrangère lorsqu'il prit les rênes du club turc du Beşiktaş JK en 1948 pendant cinq mois.

Connu pour valoriser les jeunes, Meazza devient ensuite responsable du secteur jeunes de l'Inter. On lui doit notamment la découverte du jeune Sandro Mazzola, formé au club.

À la suite de son décès en 1979, son nom est donné au stade San Siro de Milan. Cependant l'usage varie traditionnellement selon l'équipe milanaise qui y évolue : lorsque l'AC Milan y joue, on utilise plus volontiers le nom de San Siro, en référence au quartier où il est situé, et lorsque c'est l'Inter de Milan, on parle du Giuseppe Meazza.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant liste les statistiques de Meazza saison par saison.


Buts en sélection[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant liste les résultats de tous les buts inscrits par Meazza avec l'équipe d'Italie.


Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Inter Milan[16]
 

Sélection[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Italie

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le club fut renommé AS Ambrosiana par le régime fasciste à partir de 1928 (et ce jusqu'en 1945).
  2. a et b 408 durant toute sa carrière à l'Inter.
  3. a et b 284 durant toute sa carrière à l'Inter.
  4. (it) I SOPRANNOMI DEI GIOCATORI — Juworld.net
  5. (en) The ten greatest World Cup players No 4 Giuseppe Meazza (Italy), timesonline.co.uk, 22 mars 2010
  6. (it) Giuseppe Prisco, Pazzo per l'Inter. Un sogno lungo 62 anni, Baldini e Castoldi, Milano, 1993
  7. Vittorio Pozzo, Campioni del mondo. Quarant'anni di storia del calcio italiano, CEN, Rome, 1968
  8. Storia del "Balilla" publiée le 30 mai 1930 par le journal Il Littoriale (Pavia, Biblioteca Universitaria).
  9. (it) « Giuseppe Meazza », sur calciosport.it (consulté le 27 novembre 2008)
  10. Biographie (Internazionale.Fr)
  11. Cfr. (it) Enciclopediadelcalcio.it; (it) Archivio.inter.it; (it) saison 1940-1941 et 1941-1942 sur Magliarossonera.it; (it) Myjuve.it.
  12. 11 selon Enciclopediadelcalcio.it.
  13. 38 selon Enciclopediadelcalcio.it.
  14. 18 selon Enciclopediadelcalcio.it.
  15. Championnat de guerre.
  16. Il est le meilleur buteur de l'histoire de l'Inter avec 287 buts.

Sur les autres projets Wikimedia :