Marco van Basten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marco van Basten
Vanbasten.jpg
Marco van Basten en 2006.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Pays-Bas AZ Alkmaar (entraîneur)
Biographie
Nom Marcel van Basten
Nationalité Drapeau : Pays-Bas Néerlandais
Naissance 31 octobre 1964 (50 ans)
Lieu Utrecht (Pays-Bas)
Taille 1,88 m (6 2)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1970–1971 Drapeau : Pays-Bas EDO
1971–1980 Drapeau : Pays-Bas UVV Utrecht
1980–1981 Drapeau : Pays-Bas USV Elinkwijk
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1981-1987 Drapeau : Pays-Bas Ajax Amsterdam 172 (152)
1987-1995 Drapeau : Italie Milan AC 195 (122)
1981-1995 Total 452 (274)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1981 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas espoirs 15 (13)
1983-1992 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 58 (24)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2004-2008 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
2008-2009 Drapeau : Pays-Bas Ajax Amsterdam
2012-2014 Drapeau : Pays-Bas SC Heerenveen
2014- Drapeau : Pays-Bas AZ Alkmaar
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Marco van Basten, de son vrai nom Marcel van Basten, né le 31 octobre 1964 à Utrecht (Pays-Bas), est un joueur et entraîneur néerlandais de football. Il est considéré comme l'un des plus grands joueurs néerlandais de tous les temps et l'un des meilleurs attaquants de sa génération.

Avec ses compatriotes Ruud Gullit et Frank Rijkaard, il forme un trio de joueurs qui brille particulièrement sur la scène européenne, aussi bien en sélection qu'en club, au Milan AC. Souvent présenté comme le successeur de Johan Cruijff, il remporte comme ce dernier le Ballon d'or à trois reprises. En 1988 il mène la sélection néerlandaise à son premier titre international : le Championnat d'Europe de football, dont il est élu meilleur joueur. Diminué par des blessures à répétition, il joue son dernier match en 1993, à seulement 28 ans.

Devenu entraîneur, il est de 2004 à 2008 le sélectionneur des Pays-Bas. En 2008, il prend les rênes de l'Ajax Amsterdam, le club de ses débuts professionnels. En 2014, il signe à l'AZ Alkmaar.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Né à Utrecht, Marco van Basten débute la pratique du football à six ans dans le club local d'EDO. Un an plus tard, il rejoint l' UVV Utrecht (en) où il reste neuf ans, puis porte en 1980–1981 les couleurs d'un autre club de la ville, l'USV Elinkwijk (en), où il rejoint des amis[1]. Il y est repéré par l'Ajax Amsterdam, l'un des plus grands clubs du pays, qui lui fait signer en 1981, à 16 ans, son premier contrat professionnel.

Ajax Amsterdam[modifier | modifier le code]

Van Basten fête un but contre Feyenoord en 1983.
Scholten, Silooy, Boeve, Witschge, van Basten et Winter paradent avec le trophée de la coupe des coupes (1987).

Van Basten intègre le groupe professionnel de l'AFC Ajax pour la saison 1981-1982. Pour sa première saison, il reste dans l'ombre de Wim Kieft, de deux ans son aîné, qui avec 32 buts en championnat remporte cette saison-là le Soulier d'or européen. Van Basten dispute son premier match de championnat le 3 avril 1982, à 17 ans, lors d'une victoire sur NEC Nimègue au cours de laquelle il inscrit son premier but (5-0) - il remplace ce jour-là Johan Cruijff, qui joue ses dernières saisons. Il joue davantage la saison suivante, inscrivant neuf buts en vingt matchs de championnat. Après le titre de champion 1982, l'Ajax remporte le doublé coupe-championnat des Pays-Bas[2].

Après le départ de Kieft pour le club italien de Pisa Calcio à l'été 1983, Van Basten devient titulaire en pointe. Il ne déçoit pas en étant quatre années d'affilée meilleur buteur du championnat, inscrivant en quatre saisons 117 buts en 112 matchs de championnat. Cette efficacité lui permet de faire ses débuts en équipe nationale.

Malgré son buteur, le club ajacide doit faire face à la concurrence du Feyenoord Rotterdam et du PSV Eindhoven, et ne remporte entre 1983 et 1987 que trois titres nationaux : le championnat en 1985 et la coupe des Pays-Bas en 1986 et 1987. Lors de l'exercice 1985-1986, sous la direction de Cruijff, devenu entraîneur, van Basten inscrit 37 buts en championnat, ce qui lui permet de remporter à son tour le Soulier d'or européen. Il découvre également les compétitions européennes, où il marque onze fois en 17 rencontres. Le 13 mai 1987, il marque le but de la victoire de l'Ajax en finale de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe, à la 20e minute face au Lokomotiv Leipzig[2]. Ce titre européen est son cadeau de départ : quelques semaines plus tard, il est transféré à 22 ans en Italie, au Milan AC.

Milan AC[modifier | modifier le code]

En signant au Milan AC, van Basten rejoint un club ambitieux, récemment repris par l'entrepreneur Silvio Berlusconi. L'indemnité de transfert est estimée à 1,75 milliard de lires[3] (soit environ 8 millions de francs de l'époque). Outre le buteur néerlandais, ce dernier attire son compatriote Ruud Gullit et l'entraîneur Arrigo Sacchi. Le 13 septembre 1987, l'attaquant dispute son premier match sous ses nouvelles couleurs à Pise (victoire 3-1) et inscrit son premier but en Serie A. Pour sa première saison à Milan, van Basten remporte le Scudetto (le premier depuis huit ans pour le club milanais), bien qu'il n'ait pu disputer que onze rencontres de championnat (pour seulement trois buts) du fait de blessures à répétition à la cheville[2].

Il retrouve régulièrement le chemin des filets à partir de sa seconde saison. Vainqueur de l'Euro pendant l'été 1988, il remporte en décembre son premier Ballon d'or, qu'il offre à son père, où il devance ses compatriotes et coéquipiers à Milan Ruud Gullit et Frank Rijkaard. On encense son jeu complet, sa technique, son sens du but[4]. En 1988-1989 il inscrit 19 buts en 33 matchs de Serie A. S'il ne permet pas à son équipe de conserver son titre de champion, ses dix buts, souvent décisifs, lors de la Coupe des clubs champions européens 1988-1989, dont un doublé en finale face au Steaua Bucarest (4-0), marquent les esprits[2]. Le 17 décembre, le Milan AC remporte la Coupe intercontinentale 1989 face aux Colombiens de l'Atlético Nacional (1-0), et van Basten une 2e fois le Ballon d'or[5]. Il y devance cette fois Franco Baresi, un autre de ses coéquipiers, et Rijkaard.

En 1989-1990, van Basten est avec 19 buts Capocannoniere (meilleur buteur du championnat italien) et le Milan AC conserve son titre de champion d'Europe face à Lisbonne (1-0). En décembre de la même année, toujours associé à Gullit et Rijkaard, il contribue à la seconde victoire d'affilée du club milanais en Coupe intercontinentale, face à Olimpia Asuncion (3-0). Pour la deuxième année consécutive il remporte aussi la Supercoupe d'Europe[2].

La saison 1990-1991 est un échec pour le club, qui ne remporte aucun nouveau trophée. Grand favoris pour remporter l'édition 1991 de la Coupe d'Europe des clubs champions, le Milan est notamment éliminé en quart de finale par l'Olympique de Marseille. Sacchi, brouillé avec le buteur, est remplacé par Fabio Capello[2]. La saison suivante est un triomphe : Milan remporte le championnat d'Italie en restant invaincu, et van Basten le trophée de meilleur buteur avec 25 buts, un total qui n'avait pas été atteint depuis 25 ans[2]. Malgré l'échec de l'Euro 1992, van Basten maintient un niveau de performance exceptionnel, alors que le Milan AC pousse sa série d'invincibilité à 58 matchs lors de la saison 1992-1993[2]. En novembre 1992, il inscrit quatre buts lors d'un match de Ligue des champions face à l'IFK Göteborg, dont un ciseau retourné qui fait sensation[6]. Un mois plus tard, il est nommé « Meilleur footballeur de l'année FIFA »[2] et remporte pour la 3e fois le Ballon d'or, un exploit qui n'avait été réalisé jusque là que par Johan Cruyff et Michel Platini[7]. Il offrira son dernier trophée au président milanais Silvio Berlusconi.

Juste après avoir reçu sa récompense il est opéré de la cheville droite en Suisse, par le professeur René Marti. C'est la seconde intervention sur cette articulation après celle subie en novembre 1986, à Amsterdam. Le 25 avril 1993, éloigné des terrains pendant plus de quatre mois, il retrouve le Calcio en entrant à la 52e minute du match Udinese - Milan AC (0-0). Deux semaines après, van Basten marque son premier but de l'année à Ancône. Ce sera le dernier de sa carrière. Le 26 mai 1993, en finale de la Ligue des champions devant l'Olympique de Marseille, il cède sa place à Eranio à la 85e minute. Ce match reste sa dernière apparition professionnelle.

Après deux années d'opérations et de convalescence, il décide de mettre officiellement un terme à sa carrière. Le 17 août 1995, au cours d'une conférence de presse au siège du Milan AC, van Basten tire sa révérence[8].

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Le 7 septembre 1983, van Basten connaît sa première sélection face à l'Islande. Quinze jours après, il marque son premier but à Bruxelles face à la Belgique (1-1)[9]. Malgré son éclosion et celles de quelques autres joueurs prometteurs (Frank Rijkaard, Ruud Gullit, Ronald Koeman), la sélection manque, de peu, la qualification pour l'Euro 1984 puis la Coupe du monde 1986.

Van Basten et son compatriote René Eijkelkamp en 1989.

Après une saison 1987-1988 difficile, ponctuée de pépins physiques, van Basten est le grand artisan du premier, et unique, titre international des Pays-Bas lors de l'Euro 1988, au cours duquel il inscrit un triplé contre l'Angleterre lors des poules. En demi-finale les Pays-Bas éliminent la RFA puis deviennent champion d'Europe des nations en battant l'URSS en finale, grâce à un but de Ruud Gullit et une volée sensationnelle de van Basten[2].

Cependant, la fin de saison 1990 est moins glorieuse avec une élimination des Pays-Bas en huitième de finale de la Coupe du monde 1990 contre la RFA. L'Euro 1992 voit les Néerlandais s'incliner en demi-finale face au Danemark aux tirs au but, van Basten ratant le penalty décisif. Le 14 décembre 1992, van Basten apparaît pour la dernière fois sous le maillot orange, face à la Pologne à Rotterdam (2-2), lors des éliminatoires du Mondial 1994.

De 1983 à 1992, van Basten aura endossé 58 fois le maillot de l'équipe batave[9]. Huit fois capitaine, il a marqué 24 buts, dont un quintuplé le 19 décembre 1990, face à Malte (8-0).

Style de jeu et hommages[modifier | modifier le code]

Longtemps après la fin de sa carrière de joueur, van Basten reste réputé pour la qualité de son contrôle de balle, de son intelligence de jeu en attaque et de sa capacité à réaliser des gestes spectaculaires[3].

En 1999, dans le classement FIFA Player of the Century (en) censé récompenser les meilleurs joueurs de football du XXe siècle, il apparaît au 6e rang des votes du public. Il apparaît dans dix des douze listes des « meilleurs joueurs du siècle » retenues par la Rec.Sport.Soccer Statistics Foundation en 2004, ce qui le place parmi les vingt joueurs les plus nommés[10]. Il est notamment 8e du classement réalisé par France Football[11]. En toute logique il apparaît au sein du FIFA 100, liste des 125 meilleurs joueurs vivants signée par Pelé pour le compte de la FIFA.

Reconversion comme entraîneur[modifier | modifier le code]

Il se retire à Badhoevedorp, petit village proche d'Amsterdam, dont sa femme Liesbeth est originaire et se reconvertit d'abord dans la pratique du golf.

van Basten entraîneur, en 2008.

Diplômé de la fédération néerlandaise, van Basten s'essaye finalement au métier d'entraîneur. Après une année sur le banc de l'équipe réserve de l'Ajax Amsterdam aux côtés de John Van’t Schip, il est directement nommé sélectionneur des Pays-Bas le 29 juillet 2004, en remplacement de Dick Advocaat[12], avec un contrat de quatre ans. Sa sélection pour la Coupe du monde 2006, où il rajeunit l'équipe avec seulement trois joueurs de plus de 30 ans (Giovanni van Bronckhorst, Edwin van der Sar et Philip Cocu) est très controversée, du fait qu'il écarte par la même occasions certains joueurs de renom comme Roy Makaay, Clarence Seedorf ou Edgar Davids. Cette jeune sélection, invaincue lors des éliminatoires, est écartée en huitièmes de finale par le Portugal, à l'issue d'un match marqué par les agressions, les actions d'anti-jeu et les simulations[12]. 16 cartons jaunes sont distribués pendant la rencontre et quatre joueurs, deux de chaque côté, sont expulsés durant le match[13].

Malgré les critiques suscitées, Marco van Basten poursuit dans ses fonctions et parvient à qualifier les Pays-Bas pour l'Euro 2008, avant lequel son départ à venir pour l'Ajax d'Amsterdam est officialisé. La sélection batave, composée en bonne partie avec les jeunes joueurs de 2006, fait sensation en battant sèchement en phase de poules l'Italie (3-0) et la France (4-1). Devenus favoris, les Pays-Bas sont éliminés en quart de finale par la Russie de Guus Hiddink (3-1, après prolongation)[12].

Marco van Basten s'entoure à l'Ajax d'Amsterdam de John van 't Schip, Rob Witschge et Denis Bergkamp. Le club compte énormément sur l'arrivée de ces anciennes idoles pour relancer le club, mais l'expérience est de courte durée. Malgré un contrat de quatre ans, van Basten donne sa démission le 6 mai 2009, à une journée de la fin du championnat néerlandais, alors que le club est 3e du classement. Éreinté par cinq années de mandat sous pression, il se reconvertit comme consultant à la télévision néerlandaise[12].

En 2012, l'ancien buteur retrouve le banc dans un club de niveau plus modeste, le Sportclub Heerenveen, auquel il fait pratiquer un jeu offensif, sur le modèle du 4-3-3 immuable de l'Ajax Amsterdam. Ses résultats sont plutôt bons (son équipe atteint la 8e place en 2012-2013, la 5e la saison suivante) mais il décide de ne pas renouveler son contrat en juin 2014[12]. Il signe finalement pendant l'été avec l'AZ Alkmaar pour deux saisons[14].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Marco van Basten inscrit en club 276 buts en 373 matchs professionnels entre 1981 et 1993. En sélection des Pays-Bas, il compte 24 buts en 58 sélections entre 1983 et 1992.

Statistiques en club[15]
Saison Club Pays Championnat Coupe nationale Coupes d’Europe[16] Autres[17]
Série Matchs Buts Matchs Buts Type Matchs Buts Matchs Buts
1981-1982 Ajax Amsterdam Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1 1 1 1 0 - - - - -
1982-1983 Ajax Amsterdam Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1 20 9 5 4 - - - - -
1983-1984 Ajax Amsterdam Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1 26 28 4 1 C1 2 0 - -
1984-1985 Ajax Amsterdam Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1 33 22 4 2 C3 4 5 - -
1985-1986 Ajax Amsterdam Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1 26 37 1 0 C1 2 0 - -
1986-1987 Ajax Amsterdam Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1 27 31 7 6 C2 9 6 - -
1981-1987 - 133 128 22 13 - 17 11 - -
1987-1988 Milan AC Drapeau de l'Italie Italie A 11 3 5 5 C3 3 0 - -
1988-1989 Milan AC Drapeau de l'Italie Italie A 33 19 4 3 C1 9 9 1 1
1989-1990 Milan AC Drapeau de l'Italie Italie A 26 19 4 1 C1 9 4 1 0
1990-1991 Milan AC Drapeau de l'Italie Italie A 31 11 1 0 C1 2 0 1 0
1991-1992 Milan AC Drapeau de l'Italie Italie A 31 25 7 4 - - - - -
1992-1993 Milan AC Drapeau de l'Italie Italie A 15 13 1 0 C1 5 6 1 1
1993-1994 Milan AC Drapeau de l'Italie Italie A - - - - - - - - -
1994-1995 Milan AC Drapeau de l'Italie Italie A - - - - - - - - -
1987-1995 - 147 90 22 13 - 28 19 4 2
Total carrière - 280 218 44 26 - 45 30 4 2
Statistiques en sélection[9]
Année Matchs Buts
1983 3 2
1984 3 0
1985 4 1
1986 4 2
1987 4 1
1988 9 5
1989 5 2
1990 11 8
1991 5 2
1992 10 1
Total 58 24

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Statistiques d'entraîneur de Marco van Basten, au 31 juillet 2014[15]
Club Début Fin Résultats
M V N D Bp Bc Diff  % Victoires
Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 29 juillet 2004 30 juin 2008 52 35 11 6 96 32 +64 67.3
Drapeau : Pays-Bas Ajax Amsterdam 1er juillet 2008 6 mai 2009 45 26 8 11 91 52 +39 57.8
Drapeau : Pays-Bas SC Heerenveen 1er juillet 2012 30 juin 2014 72 27 18 25 142 129 +13 37.5
Drapeau : Pays-Bas AZ Alkmaar 1er juillet 2014 en cours

Palmarès[modifier | modifier le code]

Van Basten avec la coupe KNVB.

Distinctions personnelles (joueur)[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) Marco van Basten, site officiel de l'USV Elinkwijk
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j « Van Basten, mythique machine à buts », FIFA
  3. a et b (en) There's only one Marco van Basten: AC Milan's Dutch legend may never be surpassed, Goal.com, 9 décembre 2012
  4. 1988 - Marco van Basten - Sous le signe des Pays-bas et de Milan, francefootball.fr
  5. 1989 - Marco van Basten - Les rois lombards, francefootball.fr
  6. Eux aussi ont mis un quadruplé en C1, So Foot.com, 25 avril 2013
  7. 1992 - Marco van Basten - et un, et deux, et trois !, francefootball.fr
  8. Van Basten dit «Basta», Libération, 18 août 1995
  9. a, b et c (en) Marco van Basten – Goals in International Matches, RSSSF
  10. (en) "The Best of The Best", RSSSF
  11. (en) France Football's Football Player of the Century, RSSSF
  12. a, b, c, d et e Où en est Marco van Basten ?, So Foot.com, 17 Février 2014
  13. Portugal-Pays-Bas : Une victoire en cartons, lefigaro.fr, 25 juin 2006
  14. Van Basten entraînera l'AZ Alkmaar, lequipe.fr, 18 avril 2014
  15. a et b Statistiques de Marco van Basten sur footballdatabase.eu
  16. Y compris Supercoupe de l'UEFA
  17. Coupe intercontinentale et Supercoupe d'Italie

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :