Felice Borel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Borel.
Felice Borel
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Felice Placido Borel II
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance 5 avril 1914
Lieu Nice (France Drapeau : France)
Décès 21 janvier 1993 (à 78 ans)
Lieu Turin (Italie Drapeau : Italie)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 19321949
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1932-1941 Drapeau : Italie Juventus 233 (139)
1941-1942 Drapeau : Italie Torino 025 00(7)
1942-1946 Drapeau : Italie Juventus 075 0(24)
1946-1947 Drapeau : Italie Alessandria 001 00(0)
1948-1949 Drapeau : Italie Napoli 001 00(0)
Total 335 (170)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1933-1934 Drapeau : Italie Italie 003 00(1)[1]
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1942-1946 Drapeau : Italie Juventus
1946-1947 Drapeau : Italie Alessandria
1948-1949 Drapeau : Italie Napoli
1958-1959 Drapeau : Italie Catane
1966-1967 Drapeau : Italie Ternana
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Felice Placido Borel dit Borel II (né le 5 avril 1914 à Nice en France et mort le 21 janvier 1993 à Turin dans le Piémont), est un footballeur international italien (qui jouait au poste d'attaquant) devenu ensuite entraîneur.

Felice est parfois connu sous le pseudonyme de Borel II, pour le distinguer de son frère, également footballeur italien, Aldo Borel (Borel I). Leur père Ernesto Borel, fut également joueur de football.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Il fait ses grands débuts à l'âge de 19 ans avec la Juventus en 1932, jouant son premier match le 2 octobre 1932 lors d'une défaite 1-0 contre Naples.

Il a gagné le championnat trois saisons consécutives : en 1933, 1934 et 1935. Avec le même club, il a remporté la Coppa Italia, en 1938.

Le 2 janvier 1938 (lors d'une victoire en Serie A 3-1 contre Liguria), il dépasse Federico Munerati et ses 114 buts en bianconero et devient alors le meilleur buteur de l'histoire du club (avant d'être à son tour dépassé par Giampiero Boniperti un peu moins de vingt ans plus tard)[2].

Le 21 mai 1944, Borel devient le premier joueur juventino de l'histoire à atteindre la barre des 150 buts inscrits avec le club bianconero (inscrit au cours d'un succès 3-1 lors d'un derby della Mole contre le Torino)[2].

Surnommé Farfallino[3], il a été le meilleur buteur de Serie A en 1933 et 1934[4], et ayant marqué 157 buts en faveur de la Juventus[5], il est actuellement le sixième meilleur buteur de l'histoire du club turinois, derrière Alessandro Del Piero, Giampiero Boniperti, Roberto Bettega, Omar Sivori et David Trezeguet, mais devant John Hansen ou encore Roberto Baggio.

Au total, Borel a marqué sous les couleurs bianconere 163 buts en 308 matchs toutes compétitions confondues.

Felice Borel a gagné la Coupe du monde en 1934 avec la Squadra Azzurra[6].

Entraîneur[modifier | modifier le code]

En tant qu'entraîneur-joueur, il dirige tout d'abord son club de cœur en 1942, la Juventus, faisant découvrir le jeune talent Giampiero Boniperti[7]. Il dirige son premier match sur le banc de la Juve le 19 septembre 1942 lors d'un succès à l'extérieur 6-1 sur le Mater Roma en coupe[8]. Il reste à diriger les bianconeri jusqu'en 1946 (avec au total 96 matchs sur le banc dont 54 victoires)[9].

Il prend ensuite les rênes de l'Alessandria et du Napoli, avant de prendre les commandes de Catane en 1958-59. En 1966-67, il tente une dernière expérience avec le club du Ternana Calcio (remplaçant Cesare Nay)[10],[11]. Il a également entraîné au Canada[12].

Après football[modifier | modifier le code]

Il fut également journaliste sportif (travaillant dans les interview[7]), observateur, dirigeant[13]) et directeur général sous Umberto Agnelli[12].

Il fut également à l'origine de la création d'une école de football portant son nom dans la commune de Finale Ligure. En 1963 réapparait le mensuel Hurrà Juventus (vendu 100 lires et entièrement destiné au club) après plus de 30 ans d'absence, et ce fut Borel qui sera un temps le directeur de rédaction du magazine.

À ses funérailles (qui eurent lieu tout d'abord à Turin avant de se terminer à Finale Ligure) assista une foule nombreuse, parmi lesquels les effectifs de la Juventus à Turin et l'équipe locale à Finale Ligure[14].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Juventus
 

Sélection[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Italie

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Statistiques en équipe nationale, FIGC
  2. a et b (it) Felice Placido (II) Borel — Gol Segnati: Totale
  3. (it) I SOPRANNOMI DEI GIOCATORI — Juworld.net
  4. (en) Italy - Serie A Top Scorers, RSSSF
  5. (it) Statistiques avec la Juventus, JuWorld
  6. (en) World Cup Champions Squads 1930 - 2010, RSSSF
  7. a et b (it) La Stampa, 23 février 1993, page 34 archiviolastampa.it
  8. (it) Felice Placido (II) Borel (allenatore) sur Myjuve.it
  9. (it) Felice Placido (II) Borel — Partite Disputate: Totale
  10. (it) Gli allenatori Databaserossoverde.it
  11. Armadori Giorgio; Armadori Christian (2001). Tra storia e leggenda, almanacco illustrato della Ternana dalle origini al 2000. Ternana Calcio. (ISBN 88-434-0859-3)
  12. a et b (it) La Stampa, 19 août 1982, page 17 archiviolastampa.it
  13. (it) Stampa Sera, 21 mai 1954, page 5
  14. (it) La Stampa, 25 février 1993, page 42