Christian Vieri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christian Vieri
Christian Vieri.jpg
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de l'Australie Australie
Naissance 12 juillet 1973 (41 ans)
Lieu Bologne, Italie
Taille 1,86 m (6 1)
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1991-1992 Drapeau : Italie Torino FC 009 00(2)
1992-1993 Drapeau : Italie Pise Calcio 018 00(2)
1993-1994 Drapeau : Italie Ravenne Calcio 032 0(12)
1994-1995 Drapeau : Italie Venezia Calcio 029 0(11)
1995-1996 Drapeau : Italie Atalanta Bergame 021 00(9)
1996-1997 Drapeau : Italie Juventus 037 0(14)
1997-1998 Drapeau : Espagne Atlético de Madrid 031 0(29)
1998-1999 Drapeau : Italie Lazio Rome 028 0(14)
1999-2005 Drapeau : Italie Inter Milan 190 (123)
2005-2006 Drapeau : Italie Milan AC 014 00(2)
2006 Drapeau : France AS Monaco 011 00(5)
2006 Drapeau : Italie Sampdoria 000 00(0)
2006-2007 Drapeau : Italie Atalanta Bergame 007 00(2)
2007-2008 Drapeau : Italie AC Fiorentina 039 00(9)
2008-2009 Drapeau : Italie Atalanta Bergame 009 00(2)
1991-2009 Total 475 (236)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1992-1996 Drapeau : Italie Italie Espoirs 022 0(11)
1997-2005 Drapeau : Italie Italie 049 0(23)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Christian Vieri est un footballeur italien né le 12 juillet 1973 à Bologne, évoluant au poste d'avant-centre.

Très puissant, véloce, finisseur de très grande qualité, possédant une qualité de frappe grandiose de ses deux pieds, excellent joueur de tête, malgré des blessures répétées dues à sa fragilité musculaire, il était considéré comme l'un des tous meilleurs attaquants de sa génération.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vieri grandit à Sydney en Australie, où la communauté italienne est très présente, mais sa mère, Nathalie, est française. Son père, Roberto, joue ainsi pour le club des Marconi Stallions et son frère, Massimiliano Vieri, choisit de jouer pour la sélection australienne. Christian Vieri est formé dans des clubs australiens, mais sa famille revient rapidement en Italie. Du fait de ses racines australiennes, Vieri pratique le cricket à un haut niveau et son héros en tant que sportif est Allan Border, un joueur de cricket.

Christian Vieri commence sa carrière en 1989 à Prato AC 1908, un club de Serie C1 italienne. Repéré par le Torino, Vieri joue son premier match en Serie A la saison suivante sous les couleurs du club de Turin. Avec sept apparitions et un but, l'expérience s'avère peu concluante et Vieri est vendu à Pise en Serie B. Avec deux buts en 18 matches, Vieri ne satisfait pas non plus et il signe au Ravenne Calcio. Il réussit une saison pleine en marquant 12 buts mais il change à nouveau de club, au Venise AC, toujours en Serie B. Il confirme ses qualités en inscrivant 11 buts en 29 matchs et il retrouve la Serie A lors de la saison suivante en signant à l'Atalanta Bergame. Efficace malgré peu de temps de jeu, la Juventus le signe la saison suivante. Il fait 23 apparitions et marque huit buts en championnat 1997 qu'il remporte (premier titre de sa carrière), et six buts en dix matchs européens. Il côtoie alors Zinédine Zidane, Alessandro Del Piero et Alen Bokšić dans l'attaque turinoise[1].

Vieri change de club à nouveau, cette fois il part pour l'Espagne et l'Atlético de Madrid. C'est là que Vieri se révèle en devenant Pichichi, meilleur buteur, dès sa première saison espagnole, marquant 24 buts en 24 matches. En fin de saison, il est sélectionné avec l'Italie pour la Coupe du monde 1998 où il est le meilleur buteur italien avec cinq buts dont celui de la qualification pour les quarts de finale contre la Norvège (1-0).

Après le Mondial, il est transféré à la Lazio Rome pour 155 MF (soit 23,6 M€) où il marque 12 buts en championnat et remporte son second trophée, la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes. En 1999, sa carrière prend une toute autre tournure lorsqu'il signe à l'Inter Milan du millionnaire Massimo Moratti qui a déjà enrôlé Ronaldo, un transfert record à l'époque. Vieri devient alors l'un des footballeurs les plus riches du monde, il marque ainsi près d'un but par match chaque saison et termine meilleur buteur de Serie A en 2003 avec 24 buts en 23 matchs. L'équipe d'Italie en profite également lors de la Coupe du monde 2002 puisqu'il inscrit quatre buts qui font de lui le meilleur buteur italien en phase finale des coupes du monde avec 9 buts à égalité avec Paolo Rossi et Roberto Baggio. Vieri compte au total 23 buts en 49 matchs internationaux.

Après être resté longtemps à l'Inter, il passe chez le rival du Milan AC en juillet 2005. À Milan, il est relégué sur le banc de touche par Andreï Shevchenko. Au bout de six mois, il fait donc ses valises, et rejoint la Ligue 1 française et l'AS Monaco. Il compte ainsi disputer la coupe du monde en Allemagne. Malheureusement, il se blesse à deux mois de la compétition alors qu'il est sur le point d'être sélectionné par Marcello Lippi. Il ne joue pas beaucoup pour Monaco à cause de blessures récurrentes, mais marque tout de même 5 buts en 10 matches. La blessure qu'il reçut au genou lors d'un match contre le PSG compromet sa saison.

À la fin de la saison, atteint du mal du pays, il décide de retourner en Italie dans l'un de ses anciens clubs, l'Atalanta Bergame, pour un salaire de 1500€ mensuels, très faible par rapport à ce qu'il gagnait auparavant. Toujours gravement blessé, Vieri ne peut pas jouer avant la toute fin de saison. Il ne joue que trois matches, marquant tout de même deux buts dont un exceptionnel de plus de 35 mètres. À la fin de la saison, il est libéré par son club. Vieri rejoint alors un ténor du championnat italien, la Fiorentina. Le club de Florence, à la recherche d'un buteur après le départ sa vedette Luca Toni vers le Bayern, espère retrouver le grand Vieri, celui qui ne se blesse pas. Après quelques matchs avec son nouveau club, Vieri semble retrouver la forme, et inscrit quelques buts décisifs. Il retrouve l'ambition et la confiance, et son nouvel objectif est ni plus ni moins que de retrouver la sélection italienne, et pourquoi pas accrocher le wagon de l'Euro 2008. Il loupe son tir au but en demi-finale de la coupe de l'UEFA 2007/2008 face aux Glasgow Rangers.

Le 30 juin 2008, Vieri, bientôt âgé de 35 ans, retourne dans son club initial, l'Atalanta Bergame, pour y finir sa carrière. En avril 2009, lors d'un match amical contre Bellinzona, il se fait tellement conspuer qu'il claque la porte du club. Le club confirme son départ le 2 avril 2009. Depuis lors, il est libre de tout contrat.

Vieri tente alors de retrouver un nouveau club, il fait des essais a Middlesbrough, Los Angeles Galaxy ou Botafogo, en vain. Le 22 octobre 2009, il décide de raccrocher définitivement les crampons pour prendre un nouveau tournant dans sa vie en se lançant dans le poker.

A la surprise générale, il signe fin décembre 2010 dans un club semi-professionnel brésilien, Boa Vista.

Déficience musculaire[modifier | modifier le code]

Vieri a en effet un point faible : la fragilité de ses muscles, des « muscles de soie » comme les a définis le docteur Volpi, ex-médecin de l'Inter de Milan.

Ainsi Vieri n'a jamais réussi à disputer une saison entière, toujours freiné par des déchirures et claquages en série voire des problèmes dentaires.

Carrière[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays Division Nbre de matchs Nbre de buts Europe Nbre de matchs Nbre de buts
1991-1992 Torino FC Drapeau de l'Italie Italie A 6 1 - - -
1992-déc. 1992 Torino FC (nov) Drapeau de l'Italie Italie A 1 0 - - -
déc. 1992-1993 Pise Calcio Drapeau de l'Italie Italie B 18 2 - - -
1993-1994 Ravenne Calcio Drapeau de l'Italie Italie B 32 12 - - -
1994-1995 Venezia Calcio Drapeau de l'Italie Italie B 29 11 - - -
1995-1996 Atalanta Bergame Drapeau de l'Italie Italie A 19 7 - - -
1996-1997 Juventus Drapeau de l'Italie Italie A 23 8 C1 10 6
1997-1998 Atlético de Madrid Drapeau de l'Espagne Espagne 1 24 24 C3 7 5
1998-1999 Lazio Rome Drapeau de l'Italie Italie A 22 12 C2 4 1
1999-2000 Inter Milan Drapeau de l'Italie Italie A 19 13 - - -
2000-2001 Inter Milan Drapeau de l'Italie Italie A 27 18 C3 5 1
2001-2002 Inter Milan Drapeau de l'Italie Italie A 25 22 C3 2 3
2002-2003 Inter Milan Drapeau de l'Italie Italie A 23 24 C1 12 3
2003-2004 Inter Milan Drapeau de l'Italie Italie A 22 13 C1+C3 5+4 2+2
2004-2005 Inter Milan Drapeau de l'Italie Italie A 27 12 C1 6 1
2005-jan. 2006 Milan AC (jan) Drapeau de l'Italie Italie A 8 1 C1 5 0
jan. 2006-2006 AS Monaco Drapeau de la France France 1 7 3 C3 2 1
2006-2007 Atalanta Bergame Drapeau de l'Italie Italie A 7 2 - - -
2007-2008 AC Fiorentina Drapeau de l'Italie Italie A 26 6 C3 12 3
2008-Avr 2009 Atalanta Bergame Drapeau de l'Italie Italie A 9 2
Total 369 191 74 28

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.football-story.com/article-christian-vieri-100267354.html

Liens externes[modifier | modifier le code]