Ezequiel Lavezzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lavezzi.
Ezequiel Iván Lavezzi
Ezequiel Lavezzi.jpg
Ezequiel Lavezzi avec l'Argentine en 2011.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Paris Saint-Germain
Numéro 22
Biographie
Nom Ezequiel Iván Lavezzi
Nationalité Drapeau de l’Argentine Argentine
Drapeau de l'Italie Italie
Nat. sportive Drapeau de l’Argentine Argentine
Naissance 3 mai 1985 (29 ans)
Lieu Villa Gobernador Gálvez
Taille 1,73 m (5 8)
Période pro. Depuis 2003
Poste Attaquant
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1997-2000 Drapeau : Argentine Coronel Aguirre
2000-2001 Drapeau : Argentine CA Boca Juniors
2002-2003 Drapeau : Argentine CA Estudiantes
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2003-2004 Drapeau : Argentine CA Estudiantes 039 (17)
2004-2007 Drapeau : Argentine CA San Lorenzo 100 (26)
2007-2012 Drapeau : Italie SSC Naples 188 (48)
2012- Drapeau : France Paris SG 090 (23)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2004-2005 Drapeau : Argentine Argentine -20 ans 007 0(5)
2007- Drapeau : Argentine Argentine 038 0(4)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 14 juillet 2014

Ezequiel Iván Lavezzi, dit "Pocho", est un footballeur international argentin né le 3 mai 1985 à Villa Gobernador Gálvez. Il évolue actuellement au poste d'attaquant au Paris Saint-Germain.

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Ezequiel Lavezzi effectue ses débuts dans les équipes de jeunes du Coronel Aguirre à Villa Gobernador Gálvez, avant de rejoindre celles de Boca Juniors à Buenos Aires. À 16 ans, il se détourne provisoirement du football pour suivre une formation d'électricien.

En 2002, il retrouve les terrains et signe à l'Estudiantes de Buenos Aires, qui évolue en 3e division[1].

CA San Lorenzo[modifier | modifier le code]

L'année suivante, il est recruté par le club italien du Genoa CFC, mais est immédiatement prêté à San Lorenzo de Almagro. Le club génois est rétrogradé administrativement en Serie C1 durant l'été 2005, et Ezequiel Lavezzi est transféré à San Lorenzo[1]. Il inscrit 25 buts en 84 matches lors de son passage dans le club de Buenos Aires[2].

En juin 2007, celui-ci remporte le tournoi de clôture du championnat d'Argentine[3],[4].

SSC Naples[modifier | modifier le code]

Ezequiel Lavezzi avec le maillot du SSC Naples.

Durant l'été 2007, Lavezzi est recruté par le SSC Naples, promu en Serie A pour 6 millions d'euros.

Il joue son premier match avec Naples lors du 2e tour de la Coupe d'Italie, face à Pise, et inscrit un triplé. Le club réussit son début de saison et l'Argentin est rapidement adopté par le public napolitain[5]. En septembre, il marque de nouveau et donne deux passes décisives lors de la victoire 5-0 de Naples face à l'Udinese[3]. En mars 2008, le joueur accepte une prolongation de contrat, qui court alors jusqu'en 2011, accompagnée d'une revalorisation salariale. Au cours de la saison 2007-2008, Lavezzi inscrit 11 buts en 39 rencontres[2]. Napoli se classe 8e du Calcio et se qualifie ainsi pour le 3e tour de la Coupe Intertoto 2008.

Il marque son premier but en coupe d'Europe le 28 août contre le KS Vllaznia Shkodër lors du 2e tour préliminaire de la Coupe UEFA. Le club quitte la compétition au 3e tour préliminaire après un revers face au Benfica Lisbonne. En championnat, le club finit 12e et Lavezzi marque 7 buts en 30 matchs.

À l'été 2009, le joueur, alors espéré par Liverpool, Chelsea, l'Atletico Madrid, Manchester City et bien d'autres, décline toutes les offres et reste au Napoli.

Ezequiel Lavezzi au SSC Naples.

Aux côtés de Fabio Quagliarella et de Marek Hamšík en attaque, Il termine la saison avec 8 buts inscrits. Le club finit 6e et se qualifie pour les barrages de la 2e édition de la Ligue Europa.

Edinson Cavani rejoint Naples a l'orée de la saison 2010-2011 et remplace Quagliarella, prêté à la Juventus. Dès lors, une forte connexion dans le jeu se créée entre le buteur uruguayen et Ezequiel Lavezzi, qui forment désormais un duo d'attaque redouté en championnat et reconnu en Europe, malgré une élimination en 16e de finale de la Ligue Europa contre Villarreal. Dans cette compétition Lavezzi marque 2 buts, contre les suédois d'Elfsborg le 19 août et contre Liverpool FC le 4 novembre.

Le 12 février 2011, il est suspendu 3 matchs suite à une altercation et à un "concours" de crachats avec le joueur de l'AS Rome Alessandro Rosi, et rate le choc face au futur champion Milan AC du 28 février. À l'issue d'une saison réussie en championnat de la part des deux hommes et du reste du collectif, Naples finit 3e du classement et se qualifie directement pour la Ligue des champions. Lavezzi finit 2e meilleur passeur du championnat avec 12 réalisations à égalité avec Javier Pastore, derrière Andrea Cossu et devant Zlatan Ibrahimović. Il acquiert définitivement un statut de star au sein du club.

Le 21 février 2012, il se distingue sur la scène internationale et marque les deux premiers buts de sa carrière en Ligue des champions, d'un doublé contre Chelsea FC en 8èmes de finale aller. Naples l'emporte 3-1 et obtient un succès médiatisé et prestigieux. Mais une semaine plus tard, Naples s'incline 4-1 en Angleterre et quitte la compétition, éliminé par le futur vainqueur.

Malgré ce revers, il confirme sa bonne forme en championnat et marque le but de la victoire, le 26 février 2012, face à l'Inter Milan. Une semaine plus tard, il offre à nouveau la victoire au Napoli à la 86e minute contre le Parme FC. Il récidive face au Cagliari Calcio d'un penalty, offre une passe décisive et est à l'origine d'un csc. Il est remplacé par Edinson Cavani à la 59e sous les acclamations du public du Stadio San Paolo et est désigné homme du match.

Le 20 mai 2012, Naples remporte la Coupe d'Italie contre la Juventus Turin. Ezequiel Lavezzi joue la finale et gagne son premier et unique trophée sous les couleurs du club napolitain, avant de partir.

Paris Saint-Germain[modifier | modifier le code]

Le 2 juillet 2012, Ezequiel Lavezzi s'engage pour une durée de quatre ans avec le Paris Saint-Germain pour un montant avoisinant les 31 millions d'euros (26 M€ + 4,8 M€ de bonus). Il prend le numéro 11 dans l'équipe de Carlo Ancelotti car son numéro fétiche, le 22, est déjà la propriété de Sylvain Armand[6]. Son surnom El Pocho vient de sa jeunesse. Il l'explique dans une interview accordée au journal Le Parisien : « Quand j’étais enfant, j’avais un chien qui s’appelait Pocho. Et quand il est mort, mon frère m’a appelé Pocho. C’est resté »[7].

Il joue son premier match sous les couleurs parisiennes contre le CSKA Moscou, une rencontre amicale de préparation. Lors du dernier match d'avant-saison, il provoque un pénalty à la 64e minute contre le FC Barcelone, transformé par une autre recrue importante du PSG, Zlatan Ibrahimovic. Mais le 19 août 2012, il écope d'un carton rouge face à l'AC Ajaccio dès la 2e journée de Ligue 1, et est suspendu deux matches[8].

En effet, ses débuts au PSG sont compliqués : fin septembre, il ne compte que 131 minutes passées sur les terrains en championnat. Certains remettent en cause son hygiène de vie et ses virées nocturnes qui poseraient problème[9],[10]. Il se défend à ce sujet : « Sur le terrain, je fais ce que j'ai à faire. Après je sors, je vais dîner. Comme une personne normale »[11]. Le 4 octobre 2012, il se blesse aux adducteurs contre le FC Porto et est déclaré indisponible pendant dix jours.

Alors critiqué pour son inconstance, il inscrit ses deux premiers buts sous les couleurs parisiennes en Ligue des champions face au Dynamo Kiev[12]. Trois jours plus tard, il délivre sa première passe décisive en Ligue 1 à Zlatan Ibrahimović contre l'ES Troyes AC (victoire 4-0)[13]. Le 8 décembre 2012, il marque son 1er but avec le PSG en Ligue 1 contre Evian, le 3000e but du PSG. C'est son seul but en championnat avec sa nouvelle équipe en 2012.

Le début d'année 2013 commence mieux pour Ezequiel Lavezzi. Le 6 janvier, il inscrit un doublé à Calais, en Coupe de France, contre les amateurs d'Arras, match gagné 4-3 par Paris. Le 12 février 2013, il inscrit un but pour les 16e de finale de la Coupe de France contre Toulouse FC puis ses 2e et 3e buts en championnat contre le VAFC et le SC Bastia.

Le 12 février 2013, il marque son 10e but avec Paris toutes compétitions confondues en ouvrant le score contre le FC Valence lors des 8e de finale aller de la Ligue des champions, à Mestalla. Au terme d'une victoire 2-1 et d'une prestation aboutie, l'équipe prend une bonne option en vue d'une qualification pour les 1/4 de finale, et lors du match retour, Lavezzi égalise à 1-1 et inscrit son 5e but de la compétition. Il atteint pour la première fois de sa carrière les 1/4 de finale de la Ligue des champions avec le PSG, qui retrouve le top 8 européen après 15 ans d'absence.

Le 10 avril 2013, Paris est éliminé des 1/4 de finale contre le FC Barcelone. Après avoir fait 2-2 au Parc des Princes lors du match aller, où Lavezzi, titulaire, a été proche d'ouvrir le score d'une frappe sur le poteau, ils obtiennent le nul 1-1 au Camp Nou et sortent de la compétition. L'argentin termine ainsi cette campagne de Ligue des champions 2012-2013 avec 5 buts marqués en 9 matchs joués[14].

Il profite du départ de Sylvain Armand pour récupérer le n°22 qu'il portait en Italie.

Il inscrit son premier but de la saison 2013-2014 face au FC Nantes (victoire 2-1). Le 11 janvier 2014, face à AC Ajaccio, il marque le 70ème but de la saison 2013-2014 du PSG.

Le 2 avril 2014, en quart de finale de la Ligue des champions, il ouvre le score d'une reprise de volée face à Chelsea qui permet à son club de remporter (3-1) le match[15].

En sélection[modifier | modifier le code]

Ezequiel Lavezzi avec l'Argentine.

Le 18 avril 2007, il débute en sélection contre le Chili en match amical ; il n'est pas convoqué pour la Copa América 2007 par l'entraîneur Alfio Basile. Puis il part titulaire contre la Norvège dans un autre match amical joué le 22 août 2007. Il revient en sélection sous la direction du nouveau sélectionneur argentin, Diego Armando Maradona, qui le convoque pour un match amical à Glasgow contre l'Écosse du 19 novembre 2008 dans lequel il commence titulaire sur le terrain.

Sélectionné dans la liste des 30 joueurs pour la Coupe du monde de football 2010 en Afrique du Sud, le 18 mai 2010, il est exclu de la liste définitive des 23 footballeurs convoqués.

L'année suivante, il est convoqué par Sergio Batista, le nouvel entraîneur qui remplace Maradona à la suite de l'échec de la Coupe du monde 2010, pour la Copa América 2011 et il inscrit son premier but le 20 juin 2011 dans un match amical contre une faible équipe d'Albanie battue 4-0 par l'albiceleste, dernière préparation en vue de la compétition continentale sud-américaine. Auteur d'une Copa America décevante ou il perd sa place de titulaire, il renvoie rapidement Agüero sur le banc après la compétition. Il sauve l'Argentine d'une défaite face à la Bolivie lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 en marquant le but de l'égalisation (1-1 à l'issue du match).

Lors de la Coupe du monde de football de 2014, Lavezzi monte en puissance au fil des matchs, prenant même une place de titulaire. Le 13 juillet 2014, il est titulaire pour la finale de la Coupe du Monde, contre l'Allemagne. Auteur de nombreuses accélérations, il croit servir Gonzalo Higuaín, mais le but de l'attaquant est refusé pour hors-jeux. Il sort à la mi-temps, et voit son équipe perdre cette finale sur le banc au terme des prolongations.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Ezequiel Lavezzi est un joueur à forte identité défini comme altruiste, combatif et explosif. On peut le définir comme étant un 9 et demi, position dans laquelle il a brillé à Naples, par sa faculté à marquer mais aussi à servir ses partenaires. Il peut aussi jouer sur un côté et déborder. Son style de jeu lui est propre: avec sa gestuelle tête baissée particulière, davantage efficace qu'élégante, il affectionne les grands espaces grâce à une bonne technique et surtout une excellente pointe de vitesse, sa principale qualité offensive.

Très mobile et souvent disponible, il se déplace constamment sur le front de l'attaque et se met régulièrement au service du collectif, car capable de créer des décalages et de donner des passes décisives. Par ailleurs il n'hésite pas à défendre et presse constamment durant tout le match. Néanmoins, quand il ne joue pas à son meilleur niveau, il peut alors se montrer nerveux, brouillon dans ses transmissions et ses dribbles, et maladroit devant le but, surtout du fait qu'il ne soit pas un pur finisseur.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : Italie SSC Naples :
    • Vainqueur de la Coupe d'Italie en 2012
    • Meilleur Passeur de la Serie A : 2010-2011 avec (12 passes)
    • Meilleur Joueur de la Serie A : 2011-2012

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques d'Ezequiel Lavezzi au 14 juillet 2014[16]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Argentine Argentine Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2003-2004 Drapeau de l’Argentine Estudiantes (Buenos Aires) Division 3 39 17 6 - - - - - - - - - - 0 0 0 0 0 0 39 17 6
Sous-total 39 17 6 - - - - - - - - - - 0 0 0 0 0 0 39 17 6
2004-2005 Drapeau de l’Argentine CA San Lorenzo Primera División 29 9 3 - - - - - - - - - CS+CL 9 0 1 0 0 0 38 9 4
2005-2006 Drapeau de l’Argentine CA San Lorenzo Primera División 22 9 4 - - - - - - - - - - 0 0 0 0 0 0 22 9 4
2006-2007 Drapeau de l’Argentine CA San Lorenzo Primera División 33 7 4 - - - - - - - - - CS 5 1 1 1 0 0 39 8 5
Sous-total 84 25 11 - - - - - - - - - - 14 1 2 1 0 0 99 26 13
2007-2008 Drapeau de l'Italie SSC Naples Serie A 35 8 8 4 3 1 - - - - - - - - - - 1 0 0 40 11 9
2008-2009 Drapeau de l'Italie SSC Naples Serie A 30 7 8 1 0 0 - - - - - - C3 3 1 0 1 0 0 35 8 8
2009-2010 Drapeau de l'Italie SSC Naples Serie A 30 8 6 1 1 0 - - - - - - - - - - 4 0 0 35 9 6
2010-2011 Drapeau de l'Italie SSC Naples Serie A 31 6 12 2 1 1 - - - - - - C3 9 2 3 9 1 1 51 10 17
2011-2012 Drapeau de l'Italie SSC Naples Serie A 30 9 6 4 0 0 - - - - - - C1 8 2 3 3 1 0 45 12 9
Sous-total 156 38 40 12 5 2 - - - - - - - 20 5 6 18 2 1 206 50 49
2012–2013 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 28 3 7 4 3 1 1 0 0 - - - C1 9 5 0 6 0 2 48 11 10
2013–2014 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 32 9 4 1 1 0 4 0 3 1 0 0 C1 10 2 3 13 2 - 61 14 10
Sous-total 60 12 11 5 4 1 5 0 3 1 0 0 - 19 7 3 19 2 2 109 25 20
Total sur la carrière 339 92 68 17 9 3 5 0 3 1 0 0 - 53 13 11 38 4 3 453 118 88

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :