Martín Palermo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palermo.
Martín Palermo
Martin palermo fkm08.jpg
Biographie
Nationalité Drapeau : Argentine Argentin
Naissance 7 novembre 1973 (41 ans)
Lieu La Plata (Argentine)
Taille 1,89 m
Période pro. 1992 – 2011
Poste Entraineur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1992-1997 Drapeau : Argentine Estudiantes 099 0(36)
1997-2001 Drapeau : Argentine Boca Juniors 124 0(91)
2001-2003 Drapeau : Espagne Villarreal 081 0(21)
2003-2004 Drapeau : Espagne Real Betis 012 00(1)
2004 Drapeau : Espagne Deportivo Alavés 014 00(3)
2004-2011 Drapeau : Argentine Boca Juniors 280 (145)
Total 609 (297)[1]
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1999-2010 Drapeau : Argentine Argentine 015 00(9)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2012- Drapeau : Argentine Godoy Cruz
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 28 novembre 2012

Martín Palermo (né le 7 novembre 1973 à La Plata, Argentine) est un ancien footballeur argentin qui a joué au poste d'attaquant, notamment pour le club de Boca Juniors. Il est reconverti en entraineur.

Après des expériences peu concluantes en Europe dans trois clubs espagnols différents, il retourne jouer en Argentine. Il est surtout connu pour être le joueur ayant inscrit le plus de buts sous le maillot de Boca Juniors (236 buts en 404 matchs[2]). Palermo est d'origine italienne[3],[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Palermo en 1997 lorsqu'il évoluait pour les Estudiantes de La Plata

Il dispute son premier match dans le championnat d'Argentine le 5 juillet 1992.

Martín Palermo débute avec le club de Boca Juniors en septembre 1997 à l'occasion d'un match contre Cruzeiro. Il atteint le sommet de sa carrière avec Boca, remportant notamment une victoire en Coupe intercontinentale en 2000 contre le Real Madrid.

Il est cependant longtemps blessé. En novembre 2001, il a la jambe cassée par la chute d’un muret en béton qui cède sous le poids de supporters de Villarreal.

Il est idolâtré par les supporters de Boca Juniors, en raison des nombreux buts qu’il marque (236 buts inscrits), tout particulièrement ceux marqués contre l’équipe rivale de River Plate. Par un de ses nombreux buts, il permet d’éliminer River Plate en Copa Libertadores en 2000, un des buts les plus mémorables de sa carrière.

Le 25 février 2007, il tire à 55 mètres des buts d'Independiente et marque[5].

Le 4 octobre 2009, il bat un nouveau record en inscrivant un but de la tête de 40 mètres face au Vélez Sarsfield[6].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Palermo a une carrière internationale atypique. Il débute sous le maillot de l'Albiceleste en 1999 mais il est très vite mis de côté notamment en raison d'un match de Copa América. En effet, le 4 juillet, lors de la Copa América 1999, il entre dans le Livre Guinness des records en réussissant la piètre performance de manquer trois penalties au cours d'un même match face à la Colombie. Le premier heurte la barre transversale, le deuxième manque le cadre et le troisième est arrêté par le gardien colombien, Miguel Calero.

Une longue traversée du désert débute alors pour Palermo qui n'entend plus parler de la sélection argentine pendant presque dix ans. On pense alors sa carrière internationale terminée. Cependant, en 2008, le sélectionneur argentin Alfio Basile révèle qu'il envisage de donner une nouvelle chance à Palermo en équipe d'Argentine. Mais le joueur est alors indisponible car blessé.

C'est finalement en 2009 que Palermo retrouve l'Argentine. Le sélectionneur Diego Maradona rappelle le joueur en sélection pour participer aux éliminatoires de la Coupe du monde 2010. Il fait son retour en sélection en entrant en jeu contre le Paraguay, dix ans après sa dernière apparition. Quelques semaines plus tard, il est titulaire contre le Ghana et inscrit les deux buts de la victoire de son équipe. Palermo se révèle même essentiel lorsqu'il inscrit le but de la victoire de son équipe face au Pérou à la 93e minute (2-1), but qui relance totalement l'Argentine dans la course à la qualification pour le Mondial. Maradona décrit même ce but comme « un miracle de plus de Saint Palermo ».

En mai 2010, il fait partie de la liste de 23 joueurs retenus par Maradona pour participer à la Coupe du monde 2010, la première que Palermo est amené à disputer. Le 22 juin 2010, il entre en jeu contre la Grèce et inscrit son premier but en Coupe du monde à la 89e minute après un tir de Lionel Messi repoussé par le gardien. Ce but fait de Palermo le joueur le plus âgé ayant inscrit un but sous le maillot de l'Argentine, record détenu auparavant par Diego Maradona après son but contre… la Grèce lors du Mondial 1994 (21 juin 1994).

Le 18 décembre 2010, il annonce qu'il prendrait sa retraite au terme du Torneo Clausura 2011. Il joue son dernier match dans le stade mythique de Boca Juniors, La Bombonera, le dimanche 12 juin 2011 contre Banfield.


Carrière[modifier | modifier le code]

Palermo durant le match du Trophée Joan Gamper 2008

Palmarès[modifier | modifier le code]

Buts Internationaux[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Entraineur[modifier | modifier le code]

En novembre 2012, il est nommé entraineur de Godoy Cruz[7].

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Los números de Palermo », Diario Olé (consulté le 8 août 2011)
  2. (es) Stats de Palermo avec Boca sur historiadeboca.com
  3. (es) « Palermo ni se asusta », Diario Olé,‎ 2001-02-11 (consulté le 2009-10-19)
  4. (en) « Martín Palermo », transfermarkt.co.uk (consulté le 25 August 2010)
  5. Vidéo du but de 55 mètres
  6. monsieurbuzz.net - But de 40 mètres de la tête de Martin Palermo contre Velez
  7. Martin Palermo, coach de Godoy Cruz, lequipe.fr, 28 novembre 2012