Luca Toni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Luca Toni
Luca Toni.jpg
Luca Toni
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie Hellas Vérone
Numéro 9
Biographie
Nom Luca Toni
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance 26 mai 1977 (37 ans)
Lieu Pavullo nel Frignano (Italie)
Taille 1,96 m (6 5)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1990-1994 Drapeau : Italie Modène
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1994-1996 Drapeau : Italie Modène 32 0(7)
1996-1997 Drapeau : Italie Empoli 03 0(1)
1997-1998 Drapeau : Italie Fiorenzuola 26 0(2)
1998-1999 Drapeau : Italie Lodigiani 31 (15)
1999-2000 Drapeau : Italie Trévise 35 (15)
2000-2001 Drapeau : Italie Vicenza 32 0(9)
2001-2003 Drapeau : Italie Brescia 51 (16)
2003-2005 Drapeau : Italie Palerme 82 (51)
2005-2007 Drapeau : Italie Fiorentina 71 (49)
2007-2010 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 90 (58)
2010 Drapeau : Italie AS Rome 17 0(5)
2010 Drapeau : Italie Genoa 18 0(7)
2011-2012 Drapeau : Italie Juventus 15 0(2)
2012 Drapeau : Émirats arabes unis Al Nasr Dubaï 11 0(3)
2012-2013 Drapeau : Italie Fiorentina 28 0(8)
2013- Drapeau : Italie Hellas Vérone 33 (21)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2004-2009 Drapeau : Italie Italie 47 (16)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 27 avril 2013

Luca Toni, né le 26 mai 1977 à Pavullo nel Frignano, est un joueur international de football italien.

Il évolue actuellement au poste d'attaquant à l'Hellas Vérone.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

En Italie[modifier | modifier le code]

Toni à la Fiorentina

Après être passé par les équipes jeunes du club du Modène Football Club entre 1990 et 1994, il est révélé par l'entraîneur des jeunes du club, l'ancienne star brésilienne de la Juventus Chinesinho. Il fait ses grands débuts en professionnel avec son club formateur en 1994, où il reste jusqu'en 1996, totalisant 7 buts en 32 matchs.

Après un début de carrière difficile suite à de nombreuses blessures et changements de clubs, Luca Toni rejoint l'US Palerme en 2003 en Serie B pour tenter de relancer sa carrière.

Lors de sa première saison en Sicile, il marque 30 buts en 43 matchs, ce qui lui permet de finir meilleur buteur de Serie B et par la même occasion de remonter son équipe en Serie A. Toni explose pendant la saison 2004-2005 : en marquant 20 buts pour le club de Palerme, il contribue à le faire hisser à la sixième place de la Serie A.

Cette performance attire la convoitise de clubs plus fortunés. Toni signe avec la Fiorentina pour la saison 2005-2006, où il finit meilleur buteur avant la trêve hivernale, avec une moyenne avoisinant un but par match. Le dimanche 14 mai, dernière journée, Luca Toni termine meilleur buteur avec 31 buts et devient le premier Soulier d'or italien.

En août 2006, son club, la Fiorentina, reçoit une offre de la part de l'Inter Milan. S'engage alors un bras de fer entre le joueur (qui souhaite partir) et son président Diego Della Valle. Celui-ci sera résolu à l'amiable, Toni restant à la Viola malgré les 15 points de pénalité infligés au club dans le cadre du scandale des paris truqués pour la saison 2006-2007. « J'ai discuté avec le président (de la Fiorentina, Diego Della Valle) et cela m'a suffi. À présent j'ai l'envie de jouer et de chercher à marquer des buts avec la Fiorentina. Je suis convaincu de rester, et grâce à mes partenaires j'ai très envie de recommencer ».

Au Bayern Munich[modifier | modifier le code]

Luca Toni sous le maillot du Bayern Munich.

Peu avant l'ouverture du marché des transferts, à la fin du mois de mai 2007, Luca signe un contrat le liant au Bayern de Munich. Le transfert est d'un montant de 11 millions d'euros. Cette arrivée, en plus de celles de Miroslav Klose, Franck Ribéry et de Hamit Altintop, a précipité le départ de Roy Makaay et de Roque Santa Cruz.

Enchainant but sur but, Luca Toni devient un pilier du Bayern et termine meilleur buteur de la Bundesliga (24 buts). La complicité qu'il construit avec Klose leur vaut le surnom de "Kloni". À eux deux, ils marquent 33 buts en 25 matchs, toutes compétitions confondues, ce qui permet au Bayern d'enchaîner les bons résultats et d'être en tête du championnat.

Il signe son premier quadruplé sous les couleurs du Bayern lors de la rencontre qui oppose Munich à l'Aris Salonique pour le compte de la dernière journée de la coupe de l'UEFA, et son premier triplé en championnat face à Hanovre lors de la 20e journée de Bundesliga.

Toni montre vite qu'il est très décisif au sein de l'équipe, à l'image du quart de finale de la Coupe de l'UEFA où, mené 3-1 face à Getafe à la 115e minute de jeu des prolongations, le Bayern doit remonter à 3-3 pour se qualifier en demi-finale et où Toni inscrit deux buts. Le 19 mai, en finale de la Coupe d'Allemagne, Toni marque de nouveaux deux buts décisifs contre le Borussia Dortmund et permet à son club d'envisager un triplé coupe/championnat/UEFA. À l'issue du match, Karl Szczepaniak, responsable du recrutement du club bavarois, déclare même à Kicker : "Ce soir, Toni a montré l'étendue des qualités pour lesquelles nous le recrutâmes. Il pose le jeu, il distribue le jeu, il est le jeu."

Lors de la saison 2009/2010, Luca Toni n'est plus dans le groupe de Louis van Gaal. "Luca Toni n'a plus aucun avenir au Bayern, il faut être clair. Sa relation avec le club est rompue et cela ne peut plus être réparé", a déclaré Rummenigge sur la chaîne allemande Sport1. "C'est à lui et à son agent de trouver une solution en Italie", a ajouté le dirigeant bavarois[1]. Il est prêté à l'AS Rome pendant 6 mois.

Au Genoa[modifier | modifier le code]

A la fin de la saison, Toni signe au Genoa en Serie A. Sous ses nouvelles couleurs, il inscrit 3 buts en 16 matches.

A la Juventus[modifier | modifier le code]

A l'hiver, Toni débarque à la Juventus. Un transfert à titre gratuit car le Genoa a libéré le joueur de son contrat. Il s'agit vraisemblablement du dernier grand défi de sa carrière. Lors de son premier match (contre Naples), il marque un but qui est invalidé, puis est victime d'un problème musculaire. Il jouera quand même son deuxième match (en coupe d'Italie contre Catane) mais Luca est contraint de sortir après seulement 18 minutes de jeu. Les ligaments du genou droit sont touchés, il sera absent un mois. Il marque son centième but en Serie A durant le match Juventus-Cagliari, le 5 février 2011 au stade Sant'Elia de Cagliari. Le 10 Avril 2011, il marque le but de la victoire (3-2) et est l'auteur d'une passe décisive pour Alessandro Matri face au Genoa.

Aux Émirats arabes unis[modifier | modifier le code]

Un an après son arrivée, Luca Toni quitte la Juventus. L'attaquant international italien de 34 ans, qui aura inscrit 2 buts en 15 matches de Serie A et Coupe d'Italie pour la Vieille Dame, est officiellement transféré à Al Nasr Dubaï (EAU)[2]. La durée du contrat n'a pas été précisée.

Retour à la Fiorentina[modifier | modifier le code]

En août 2012, à quelques heures de la fin du mercato d'été, libre de tout contrat depuis son aventure aux Émirats arabes unis, Luca Toni s'offre un dernière challenge à 35 ans en signant dans son ancien club, la Fiorentina[3].

Hellas Vérone[modifier | modifier le code]

Durant le mercato estival, Luca Toni signe à l'Hellas Vérone.

Le 24 août 2013, Pour son premier match sous les couleurs du Hellas Vérone, Luca Toni inscrit un doublé contre le AC Milan et permet à son équipe de l'emporter 2 buts à 1.

Le 6 octobre 2013, Luca Toni inscrit un but contre Bologne, Vérone l'emporte 4 buts à 1. Toni inscrit un total de 4 buts durant ses 3 premières rencontres.

En sélection italienne[modifier | modifier le code]

Toni est de fait également remarqué par le sélectionneur italien Marcello Lippi. Il fait ses débuts dans la Squadra Azzurra contre l'Islande le 18 août 2004, à l'âge de 27 ans (plutôt tardif pour un footballeur).

En tout, Luca Toni dispute en 2004 et 2005, 15 matchs pour la sélection italienne, marquant 6 buts, dont un triplé contre la Biélorussie le 7 septembre 2005, en éliminatoires pour la coupe du monde 2006. Toni fait partie des 23 transalpins convoqués par Marcello Lippi pour disputer le mondial. Malgré un début de mondial difficile, le numéro 9 italien débloque son compteur de but face à l'Ukraine grâce à un doublé, ce qui n'est sans rappeler le mondial du buteur Paolo Rossi en 1982, qui avait débloqué son compteur au cinquième match de la compétition lui-aussi (triplé contre le Brésil). La Squadra Azzurra gagne le tournoi en battant en finale la France aux tirs au but.

Le successeur de Marcello Lippi au poste de sélectionneur, Roberto Donadoni, rappelle Toni pour affronter l'Ukraine et la Géorgie en éliminatoires de l'Euro 2008 les 7 et 11 octobre 2006. Lors de la phase retour des matchs, Toni marquera but sur but, contre l'Écosse notamment qui été un match capital pour la qualification, puis contre les îles Féroé.

A l'Euro 2008, Luca Toni vit le même syndrome qu'au Mondial 2006, avec 0 but marqué en 3 matchs de poule. Pour mettre fin à la malédiction, il décide alors de se laisser pousser la moustache avant le quart de finale face à l'Espagne, annonçant qu'il ne la raserait que s'il marquait. Luca Toni n'a pas été sélectionné pour la Coupe du monde de football de 2010.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Luca Toni au 27 avril 2014[4]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
1994 - 1995 Drapeau de l'Italie Modène Serie C1 7 2 - - - - - 7 2
1995 - 1996 Drapeau de l'Italie Modène Serie C1 25 5 - - - - - 25 5
1996 - 1997 Drapeau de l'Italie Empoli Serie B 3 1 - - - - - 3 1
1997 - 1998 Drapeau de l'Italie Fiorenzuola Serie C1 26 2 - - - - - 26 2
1998 - 1999 Drapeau de l'Italie Lodigiani Serie C1 31 15 - - - - - 31 15
1999 - 2000 Drapeau de l'Italie Trévise Serie B 35 15 4 1 - - - 39 16
2000 - 2001 Drapeau de l'Italie Vicenza Serie A 31 9 1 0 - - - 32 9
2001 - 2002 Drapeau de l'Italie Brescia Serie A 28 13 4 1 CI 2 0 34 14
2002 - 2003 Drapeau de l'Italie Brescia Serie A 16 2 - - - - - 16 2
2003 - 2004 Drapeau de l'Italie Palerme Serie B 45 30 1 0 - - - 46 30
2004 - 2005 Drapeau de l'Italie Palerme Serie A 35 20 1 1 - - - 36 21
2005 - 2006 Drapeau de l'Italie Fiorentina Serie A 38 31 4 2 - - - 42 33
2006 - 2007 Drapeau de l'Italie Fiorentina Serie A 29 16 - - - - - 29 16
2007 - 2008 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 31 24 4 5 C3 11 10 46 39
2008 - 2009 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 25 14 3 1 C1 8 3 36 18
2009 - 2010 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 4 0 2 1 C1 2 0 8 1
2009 - 2010 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 15 5 2 0 - - - 17 5
2010 - 2011 Drapeau de l'Italie Genoa Serie A 16 3 2 4 - - - 18 7
2010 - 2011 Drapeau de l'Italie Juventus Serie A 14 2 1 0 - - - 15 2
2011 - 2012 Drapeau des Émirats arabes unis Al-Nasr Pro League 8 3 5 3 ACL 3 0 16 6
2012 - 2013 Drapeau de l'Italie Fiorentina Serie A 27 8 1 0 - - - 28 8
2013 - 2014 Drapeau de l'Italie Hellas Vérone Serie A 31 20 2 1 - - - 33 21
Total sur la carrière 520 240 37 20 - 26 13 583 273

Buts Internationaux[modifier | modifier le code]

Buts en sélection de Luca Toni Drapeau : Italie
# Date Lieu Adversaire Score Résultats Compétitions
1 4 septembre 2004 Stadio Renzo Barbera, Palerme Drapeau : Norvège Norvège 2-1 2-1 Éliminatoires de la Coupe du monde 2006
2 11 juin 2005 Giants Stadium, New Jersey Drapeau : Équateur Équateur 1-0 1-1 Match amical
3 7 septembre 2005 Stade Dinamo, Minsk Drapeau : Biélorussie Biélorussie 1-1 4-1 Éliminatoires de la Coupe du monde 2006
4 2-1
5 3-1
6 12 novembre 2005 Amsterdam Arena, Amsterdam Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 3-1 3-1 Match amical
7 1 mars 2006 Stadio Artemio Franchi, Florence Drapeau : Allemagne Allemagne 2-0 4-1
8 30 juin 2006 Volksparkstadion, Hambourg Drapeau : Ukraine Ukraine 2-0 3-0 Coupe du monde 2006
9 3-0
10 7 octobre 2006 Stadio Olimpico, Rome 2-0 2-0 Éliminatoires Euro 2008
11 28 mars 2007 Stadio San Nicola, Bari Drapeau : Écosse Écosse 1-0 2-0
12 2-0
13 17 novembre 2007 Hampden Park, Glasgow 1-0 2-1
14 21 novembre 2007 Stadio Alberto Braglia, Modène Drapeau : Îles Féroé Îles Féroé 2-0 3-1
15 6 février 2008 Letzigrund, Zurich Drapeau : Portugal Portugal 1-0 3-1 Match amical
16 19 novembre 2008 Stade Karaïskaki, Le Pirée Drapeau : Grèce Grèce 1-1 1-1

Palmarès[modifier | modifier le code]

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Bayern Munich : Luca Toni ne reviendra pas », sur www.leparisien.fr,‎ 09/05/2010 (consulté le 1er juillet 2010)
  2. Signe à Al Nasr Dubaï L'Équipe.fr du 30 janvier 2012
  3. Signe à Fiorentina Equipe.fr du 31 aout 2012
  4. Statistiques de Luca Toni sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :