Edin Džeko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Edin.
Edin Džeko
Edin Džeko.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Manchester City
Numéro 10
Biographie
Nationalité Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine,Drapeau de la République tchèque République tchèque

,Drapeau du Canada Canada

Naissance 17 mars 1986 (28 ans)
Lieu Sarajevo (RFS Yougoslavie)
Taille 1,93 m (6 4)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1996-2003 Drapeau : Bosnie-Herzégovine FK Željezničar
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2003-2005 Drapeau : Bosnie-Herzégovine FK Željezničar 040 0(5)
2005-2007 Drapeau : République tchèque FK Teplice 043 (16)
2005 Drapeau : République tchèque FK Ústí 015 0(6)
2007-2011 Drapeau : Allemagne VfL Wolfsbourg 142 (85)
2011- Drapeau : Angleterre Manchester City 167 (70)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2005-2007 Drapeau : Bosnie-Herzégovine Bosnie Espoirs 005 0(1)
2007- Drapeau : Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine 063 (36)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 11 octobre 2014

Edin Džeko (né le 17 mars 1986 à Sarajevo en Yougoslavie, aujourd'hui en Bosnie-Herzégovine) est un footballeur international bosnien, qui évolue au poste d'attaquant.

Il joue actuellement à Manchester City en Angleterre. Edin Džeko (prononciation bosniaque : [ɛdin dʒɛkɔ]) est connu comme étant un véritable renard des surfaces ainsi qu'un pur finisseur, capable de marquer des deux pieds et redoutable dans le jeu aérien. Il possède également une lourde frappe de balle qui lui permet de marquer depuis l'extérieur de la surface de réparation.

Il a été élu meilleur footballeur bosnien de 2009 à 2012[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

En Bosnie, il est surnommé Bosanski Dijamant (Le Diamant bosniaque). Il a également joué pour le Željezničar, le FK Teplice, FK Usti nad Labem et le VfL Wolfsburg.

Džeko a joué 49 fois pour son pays et a marqué 26 buts depuis 2007 (ce qui fait de lui le meilleur buteur bosnien de tous les temps). Il a marqué neuf buts lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2010, terminant meilleur buteur du groupe 5.

En club[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Edin Džeko débute sa carrière professionnelle en 2003 au FK Željezničar Sarajevo, dans son pays natal, comme milieu de terrain offensif. Son club préféré est la Juventus et Andriy Chevtchenko son modèle[2].

Malgré son jeune âge, ses performances sont remises en cause[3]. En deux saisons, il dispute 40 matchs et inscrit cinq buts[4], avant que Jiri Plišek, un entraîneur ayant travaillé au Željezničar, ne vienne le chercher pour le faire signer au FK Teplice, en première division tchèque, contre une indemnité de 25 000 €[5]

À son arrivée en République tchèque en 2005, il est prêté six mois à Ústí nad Labem puis revient au FK Teplice, où il joue jusqu'en 2007. Repositionné attaquant, il inscrit 13 buts en 30 matchs lors de la saison 2006-2007, ce qui en fait le meilleur buteur de la Gambrinus liga.

Wolfsbourg (2007-2010)[modifier | modifier le code]

Ses performances lui permettent d'attirer l'œil des recruteurs. Džeko est notamment repéré par Felix Magath qui le fait signer au VfL Wolfsburg, en Allemagne, pour un montant de 4 millions d'euros[4]. Il s'impose rapidement dans l'équipe, marquant cinq buts et réalisant trois passes décisives lors de ses onze premiers matchs. Finalement Wolfsburg termine au cinquième rang, qualificatif pour la Coupe UEFA 2008-2009, grâce aux huit buts et sept passes décisives de Džeko, titularisé 17 fois.

Avec le recrutement de son compatriote Zvjezdan Misimović et la progression de son entente avec le buteur brésilien Grafite, Džeko réalise une saison de très haut niveau, menant le VfL Wolfsburg à la conquête du championnat d'Allemagne. Le duo d'attaque inscrit 54 buts en championnat, un record dans l'histoire de la Bundesliga[6]. Džeko inscrit 26 buts et 10 passes décisives en 32 matchs de championnat, 4 en coupe UEFA, 6 en deux matchs de coupe d'Allemagne, et enfin neuf buts en sélection nationale.

Malgré les approches de différents club européens, il prolonge son contrat à Wolfsburg jusqu'en 2013[7]. Il marque le 30 septembre 2009 son premier but en Ligue des champions, contre Manchester United à Old Trafford. En octobre 2009, il figure pour la première fois dans la liste des trente nommés pour le Ballon d'or France Football, dont il termine à la 13e place. Il est alors, avec Franck Ribéry, le seul représentant de la Bundesliga. Il termine finalement la saison meilleur buteur de la Bundesliga avec 22 buts, grâce notamment à un triplé inscrit le 16 mai 2010 contre Hanovre 96. Le 28 août 2010, Džeko devient le meilleur buteur de l'histoire du club avec 59 buts en 96 matchs, surpassant ainsi l'Argentin Diego Klimowicz, auteur de 57 buts en 149 matchs. Ce total de but s'améliore encore ainsi que celui de Grafite, les deux hommes terminent respectivement meilleur et deuxième meilleur buteur du club allemand.

Manchester City (2011)[modifier | modifier le code]

Edin Dzeko lors du match Manchester City-Cardiff.

Annoncé dans les plus grandes équipes européennes comme l'AC Milan, Chelsea, Juventus et le Real Madrid, il signe finalement à Manchester City le 7 janvier 2011, pendant le mercato hivernal, un contrat de 4 ans et demi, en échange d'une indemnité de 35 millions d'euros, une somme record en championnat d'Allemagne[8]. Titulaire pour son premier match, il adresse une passe décisive à Yaya Touré et pèse dans l'animation offensive au fil du match.

Edin Dzeko inscrit son premier but avec Manchester City en FA Cup contre Notts County (1-1). Le 24 février, il inscrit un doublé contre le Áris Thessaloníki Football Club en moins de 15 minutes en Ligue Europa. Le 25 avril, Džeko inscrit son premier but en Premier League contre Blackburn Rovers. Le 28 août, il inscrit un quadruplé à Tottenham et participe grandement à la nette victoire des Skyblues, sur le score de 5 buts à 1. Il est l'auteur d'un doublé lors du derby mancunien à Old Trafford, lors de la victoire de Manchester City 6 buts à 1, contre Manchester United. Il gagne le championnat 2011-2012 avec Manchester City en inscrivant un magnifique but de la tête dans les arrêts de jeu sur un corner de l'incontournable David Silva.

Malgré ses excellentes performances, il peine à se faire une place dans cet effectif de très haute qualité. Džeko est utilisé comme joker à Manchester City. Il entre souvent en jeu après être resté 70 minute sur le banc. Lorsqu'il entre dans le jeu, le jeu de l'équipe change et est basé uniquement sur l'attaque, tous les joueurs donnent leur maximum. Le bosnien arrive souvent à marquer dès son entrée sur le terrain comme contre Fulham ou il marque 45 secondes après son entrée en jeu. Malgré tout, l’entraîneur préfère le garder dans ses rangs plutôt que de le vendre.

En 2012, tout va beaucoup mieux pour le géant bosnien. Džeko a fini l'ancienne saison très positivement avec un but égalisateur contre Southampton dans une victoire de 3-2. Il a ensuite marqué en Ligue des champions contre le Real Madrid au stade Santiago Bernabéu. Le 29 septembre, il marque un but à la 87e minute contre Fulham et fait gagné son équipe, une minute après être apparu comme remplaçant. Le 20 octobre 2012, il entre à la 79e minute pour marquer une minute plus tard, puis marquer à nouveau dans le temps additionnel pour faire gagner Manchester City contre West Bromwich Albion. Il totalise 6 buts depuis le début de la saison 2012-13.Le 11 novembre 2012 Edin Džeko sauve son équipe en marquant lors du temps additionnel de la 2eme mi-temps contre Tottenham (2-1).Ses nombreux buts qui font à chaque fois échapper au match nul a Manchester City lui valent le nom de Super Sub.

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Edin Džeko a joué avec les sélections de jeunes de Bosnie, notamment avec l'équipe des moins de 19 ans et des moins de 21 ans[4].

Il effectue ses débuts avec l'équipe première de Bosnie-Herzégovine le 2 juin 2007 lors d'un match contre la Turquie et marque un splendide but. Tout ça, grâce à ses excellente performance à Wolfsburg. Il s'impose vite, marquant notamment neuf buts en huit matchs lors de la saison 2007-2009. Il inscrit 9 buts pendant les qualifications de la Coupe du monde 2010 et finit à la deuxième place des meilleurs buteurs à égalité avec Wayne Rooney.

Le 28 mars 2009, le commentateur bosnien Marjan Mijajlović, surnomme Džeko le « Diamant bosniaque » durant un match contre la Belgique où il marque un but remarquable.

Lors des deux premiers matchs des éliminatoires (coupe du monde 2014), il est l'auteur de 4 buts en 2 matchs. Il est actuellement meilleur buteur de la Bosnie-Herzégovine avec 25 réalisations devant le milieu Zvjezdan Misimović avec 24 buts.

Il est très aimé en Bosnie et il est surtout un titulaire indiscutable. Il forme un très bon duo avec la star de Stuttgart, Vedad Ibišević. Il s'est fait une place dans cette équipe qui est très offensive avec des joueurs comme Miralem Pjanić ou encore Senad Lulić.

Il est élu, à trois reprises et de manière consécutive, meilleur joueur Bosnien (2009/2010/2011). Véritable idole dans son pays, il a sauvé son équipe nationale à de multiples reprises, en marquant assez tard dans le match, notamment par des buts de grande classe.

Ambassadeur de l'UNICEF[modifier | modifier le code]

En novembre 2009, Džeko devient le premier ambassadeur bosnien. Il a visité plusieurs écoles en Bosnie-Herzégovine et aidé de nombreux enfants[9].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Džeko est né à Sarajevo à l'époque partie de SFR Yougoslavie, dans une famille bosniaque. Sa famille se compose du père Midhat, la mère Belma et la sœur Merima. Il a déclaré que sa famille a toujours été favorable à son sport tout au long de sa carrière, en particulier son père, qui l'a emmené à des séances de formation alors qu'il était au FK Željezničar. Son père a également joué professionnellement en Bosnie-Herzégovine. Džeko est polyglotte, parlant couramment quatre langues: le bosniaque, le tchèque, l'allemand et l'anglais.

Džeko a déclaré que la Juventus a toujours été son club favori et Andriy Chevtchenko son joueur préféré. Džeko est connu pour avoir eu une relation avec le modèle bosniaque et actrice Amra Silajdžić.

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

# Date Lieu Adversaire Score Résultat Compétition
1 2 juin 2007 Stade Asim Ferhatović Hase, Sarajevo, Bosnie-Herzégovine Drapeau : Turquie Turquie 3 – 2 Symbol support vote.svg Qualifications Euro 2008
2 et 3 10 septembre 2008 Stade Bilino Polje, Zenica, Bosnie-Herzégovine Drapeau : Estonie Estonie 7 – 0 Symbol support vote.svg Qualifications Coupe du monde 2010
4 11 octobre 2008 Stade BJK İnönü, Istanbul, Turquie Drapeau : Turquie Turquie 2 – 1 Symbol oppose vote.svg Qualifications Coupe du monde 2010
5 15 octobre 2008 Stade Bilino Polje, Zenica, Bosnie-Herzégovine Drapeau : Arménie Arménie 4 – 1 Symbol support vote.svg Qualifications Coupe du monde 2010
6 20 novembre 2008 Stadion Ljudski vrt, Maribor, Slovénie Drapeau : Slovénie Slovénie 3 – 4 Symbol support vote.svg Match amical
7 28 mars 2009 Cristal Stadium, Genk, Belgique Drapeau : Belgique Belgique 2 – 4 Symbol support vote.svg Qualifications Coupe du monde 2010
8 et 9 1er avril 2009 Stade Bilino Polje, Zenica, Bosnie-Herzégovine Drapeau : Belgique Belgique 2 – 1 Symbol support vote.svg Qualifications Coupe du monde 2010
10 6 juin 2009 Stade Pierre-de-Coubertin, Cannes, France Drapeau : Oman Oman 2 – 1 Symbol support vote.svg Match amical
11 et 12 12 août 2009 Stade Asim Ferhatović Hase, Sarajevo, Bosnie-Herzégovine Drapeau : Iran Iran 2 – 3 Symbol oppose vote.svg Match amical
13 10 octobre 2009 A. Le Coq Arena, Tallinn, Estonie Drapeau : Estonie Estonie 0 – 2 Symbol support vote.svg Qualifications Coupe du monde 2010
14 14 octobre 2009 Stade Bilino Polje, Zenica, Bosnie-Herzégovine Drapeau : Espagne Espagne 2 – 5 Symbol oppose vote.svg Qualifications Coupe du monde 2010
15 3 juin 2010 Commerzbank-Arena, Francfort Drapeau : Allemagne Allemagne 3 – 1 Symbol oppose vote.svg Match amical
16 3 septembre 2010 Stade Josy-Barthel, Luxembourg Drapeau : Luxembourg Luxembourg 0 – 3 Symbol support vote.svg Qualifications Euro 2012
17 17 novembre 2010 Štadión Pasienky (en), Bratislava, Slovaquie Drapeau : Slovaquie Slovaquie 2 – 3 Symbol support vote.svg Match amical
18 26 mars 2011 Stade Bilino Polje, Zenica, Bosnie-Herzégovine Drapeau : Roumanie Roumanie 2 – 1 Symbol support vote.svg Qualifications Euro 2012
19 7 octobre 2011 Stade Bilino Polje, Zenica, Bosnie-Herzégovine Drapeau : Luxembourg Luxembourg 5 – 0 Symbol support vote.svg Qualifications Euro 2012
20 11 octobre 2011 Stade de France, Paris, France Drapeau : France France 1 – 1 Symbol neutral vote.svg Qualifications Euro 2012
21 1 juin 2012 Soldier Field, Chicago, Illinois Drapeau : Mexique Mexique 2 – 1 Symbol support vote.svg Match amical
22, 23 et 24 7 septembre 2012 Rheinpark Stadion, Vaduz, Liechtenstein Drapeau : Liechtenstein Liechtenstein 1 – 8 Symbol support vote.svg Éliminatoires de la Coupe du monde de football 2014
25 11 septembre 2012 Stade Bilino Polje, Zenica, Bosnie-Herzégovine Drapeau : Lettonie Lettonie 4 – 1 Symbol support vote.svg Éliminatoires de la Coupe du monde de football 2014
26 16 octobre 2012 Stade Bilino Polje, Zenica, Bosnie-Herzégovine Drapeau : Lituanie Lituanie 3 – 0 Symbol support vote.svg Éliminatoires de la Coupe du monde de football 2014
27 et 28 22 mars 2013 Stade Bilino Polje, Zenica, Bosnie-Herzégovine Drapeau : Grèce Grèce 3 – 1 Symbol support vote.svg Éliminatoires de la Coupe du monde de football 2014
29 7 juin 2013 Skonto stadions, Riga, Lettonie Drapeau : Lettonie Lettonie 0 – 5 Symbol support vote.svg Éliminatoires de la Coupe du monde de football 2014
30 et 31 14 août 2013 Stade Asim Ferhatović Hase, Sarajevo, Bosnie-Herzégovine Drapeau : États-Unis États-Unis 3 – 4 Symbol oppose vote.svg Match amical
32 et 33 11 octobre 2013 Stade Bilino Polje, Zenica, Bosnie-Herzégovine Drapeau : Liechtenstein Liechtenstein 4 - 1 Symbol support vote.svg Éliminatoires de la Coupe du monde de football 2014
34 et 35 30 mai 2014 Edward Jones Dome, Saint-Louis, États-Unis Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire 2 - 1 Symbol support vote.svg Match amical
36 25 juin 2014 Stade Octávio-Mangabeira, Salvador, Brésil Drapeau : Iran Iran 3 - 1 Symbol support vote.svg Coupe du monde de football de 2014


Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Statistiques de Edin Džeko au 11 octobre 2014[10]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
2005-2006 Drapeau de la République tchèque FK Teplice Gambrinus Liga 13 3 - - - - - 13 3
2006-2007 Drapeau de la République tchèque FK Teplice Gambrinus Liga 30 13 - - IT 2 0 32 13
Sous-total 43 16 - - - 2 0 45 16
2007-2008 Drapeau de l'Allemagne VfL Wolfsbourg Bundesliga 28 8 5 1 - - - 33 9
2008-2009 Drapeau de l'Allemagne VfL Wolfsbourg Bundesliga 32 26 2 6 C3 8 4 42 36
2009-2010 Drapeau de l'Allemagne VfL Wolfsbourg Bundesliga 34 22 2 2 C1+C3 12 5 48 29
2010-2011 Drapeau de l'Allemagne VfL Wolfsbourg Bundesliga 17 10 2 1 - - - 19 11
Sous-total 111 66 11 10 - 20 9 142 85
2010-2011 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 15 2 2 2 C3 4 2 21 6
2011-2012 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 30 14 5 4 C1+C3 8 1 43 19
2012-2013 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 32 14 7 0 C1 6 1 45 15
2013-2014 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 30 16 10 8 C1 7 2 47 26
2014-2015 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 7 2 2 2 C1 2 0 11 4
Sous-total 114 48 26 16 - 27 6 167 70
Total sur la carrière 268 130 37 26 - 49 15 354 171

Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Allemagne Wolfsbourg
Drapeau de l'Angleterre Manchester City

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Wolfsburg Striker Edin Dzeko Named Bosnian Player Of The Year », Goal.com (consulté le 14 janvier 2011)
  2. (bs) (en) « Džeko: Del Piero dres ima posebno mjesto u mojoj sobi », sportin.ba,‎ 7 janvier 2011 (consulté le 14 janvier 2011)
  3. (bs) « Džeko: 'Mislili su da sam balvan' », nacional.hr (consulté le 14 janvier 2011)
  4. a, b et c (en) « site officiel d'Edin Džeko » (consulté le 14 janvier 2011)
  5. (en) Jonathan Wilson, « Edin Dzeko move to Manchester City pits striker in "my perfect league" », Guardian,‎ 5 janvier 2011 (consulté le 14 janvier 2011)
  6. (en) « Grafite And Dzeko – A Match Made In Heaven », Goal.com,‎ 23 mai 2009 (consulté le 14 janvier 2011)
  7. (en) « Dzeko delight at new deal », Sky Sports,‎ 1er août 2009 (consulté le 14 janvier 2011)
  8. « Dzeko à Manchester City », L'Equipe,‎ 07/01/2011 (consulté le 14 janvier 2011)
  9. « Dhttp://www.unicef.org/bih/media_13293.html », www.unicef.org,‎ 07/01/2011 (consulté le 14 janvier 2011)
  10. Statistiques de Edin Džeko sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :