Daniel Passarella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Daniel Passarella
Pas d'image ? Cliquez ici.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Argentine CA River Plate (Président)
Biographie
Nom Daniel Alberto Passarella
Nationalité Drapeau : Argentine Argentin
Naissance 25 mai 1953 (61 ans)
Lieu Chacabuco
Taille 1,73 m (5 8)
Période pro. 1971-1989
Poste Libéro
Parcours junior
Saisons Club
1968-1971 Drapeau : Argentine Argentinos Juniors
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1971-1974 Drapeau : Argentine Sarmiento 036 00(9)
1974-1982 Drapeau : Argentine River Plate 266 0(90)
1982-1986 Drapeau : Italie AC Fiorentina 109 0(26)
1986-1988 Drapeau : Italie Inter Milan 043 00(9)
1988-1989 Drapeau : Argentine River Plate 032 00(9)
Total 486 (143)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1975-1986 Drapeau : Argentine Argentine 070 0(22)[1]
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1989-1994 Drapeau : Argentine River Plate
1994-1998 Drapeau : Argentine Argentine
2000-2001 Drapeau : Uruguay Uruguay
2001 Drapeau : Italie Parme AC
2002-2004 Drapeau : Mexique CF Monterrey
2005 Drapeau : Brésil SC Corinthians
2006-2007 Drapeau : Argentine River Plate
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Daniel Alberto Passarella, surnommé aussi El Pistolero, né le 25 mai 1953 à Chacabuco, est un ancien footballeur argentin qui a joué en tant que libéro pour entre autres CA River Plate, la Fiorentina et pour l'équipe d'Argentine avec laquelle il a remporté la Coupe du monde de football de 1978 (où il fut le capitaine) et 1986 (sans la jouer). Il s'est ensuite reconverti dans le métier d'entraîneur et s’est occupé notamment de l'équipe d'Argentine entre 1994 et 1998. Il est depuis le 6 décembre 2009 le président du célèbre club argentin Club Atlético River Plate.

Carrière (joueur)[modifier | modifier le code]

Il fait ses premiers pas dans le championnat d'Argentine avec le club de CA Sarmiento en 1971, il restera trois saisons avant de rejoindre l'un des plus grands clubs du pays : CA River Plate avec qui il remporte trois titres de champion d'Argentine, et atteint une finale de Copa Libertadores en 1975. Parallèlement il est retenu dans les sélections nationales de jeunes et remporte le Tournoi de Toulon. En 1976, il fut élu meilleur joueur argentin ce qui l'amène à être appelé par la sélection argentine A avec laquelle il va connaître la consécration en remportant la coupe du monde à domicile en tant que capitaine (ce qui lui permettra de soulever en premier le trophée). Depuis il fut surnommé El Gran Capitan en raison de ses qualités de meneur d'hommes, de sa technique et de son placement (qui, sur les phases offensives, lui permettra de marquer 178 buts en 550 matchs, seul Ronald Koeman a fait mieux parmi les défenseurs).


En 1982, après avoir défendu en vain avec la sélection d'Argentine la coupe du monde (éliminée par l'Italie et le Brésil), Daniel décide de tenter sa chance dans le Calcio à la Fiorentina. Malheureusement il ne remportera rien avec ce club (bien qu'il devînt l'un des défenseur les plus prolifiques d'Italie). De plus, Diego Maradona le dépossède de son brassard de capitaine en équipe nationale où la relation entre les deux hommes est des plus houleuses. Malgré tout il est régulièrement appelé et permet même à la sélection de participer à la coupe du monde 1986 en inscrivant le but de la qualification lors d'un match crucial contre le Pérou. Il sera sélectionné pour la phase finale au Mexique et devient alors le seul joueur argentin à avoir remporté à deux reprises ce trophée (même s'il n'aura disputé aucun match lors de cette dernière).

Après cette coupe du monde, il rejoint l'Inter Milan pour deux saisons en restant un joueur régulier, avant de décider en 1988 de revenir dans son pays et de rejoindre de nouveau River Plate pour une ultime saison, il mettra fin à sa carrière de joueur en 1989.

Palmarès (joueur)[modifier | modifier le code]

Carrière (entraîneur)[modifier | modifier le code]

Après avoir mis fin à sa carrière de joueur, il décide de s'orienter vers le poste d'entraîneur. Quelques mois après son retrait, il est appelé par River Plate à prendre des fonctions, il décide de relever le défi, et avec succès permet au club de remporter le championnat à trois reprises entre 1990 et 1994.

En 1994, l'équipe d'Argentine fait appel à lui après l'échec de la coupe du monde de 1994 (éliminé en huitièmes de finale par la Roumanie). Malgré des éliminations rapides en Copa América (quart de finale contre le Brésil en 1995 et contre le Pérou en 1997), la fédération maintient sa confiance pour l'objectif de remporter la Coupe du monde de 1998, malheureusement l'Argentine est éliminé en quart de finale par les Pays-Bas.

Ensuite, il prend les rênes de l'Uruguay en 2000 mais abandonne son poste pour des raisons financières au cours des qualifications.

Après ses deux échecs en sélections nationales, il fait des piges à Parme AC (quelques semaines), au Mexique (CF Monterrey et Club Toluca) puis au SC Corinthians. Finalement il signe en janvier 2006 à River Plate, club duquel il démissionne le 15 novembre 2007 à la suite de l'élimination en demi-finale de la Copa Sudamericana.

Palmarès d’entraîneur[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Argentina - Record International Players, RSSSF