Avram Hershko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Avram Hershko

Description de l'image  Flickr - Government Press Office (GPO) - Nobel Laureate Avram Hershko.jpg.
Naissance (76 ans)
Karcag (Hongrie)
Nationalité Drapeau d'Israël Israélien
Champs Biochimie
Biologie cellulaire
Institutions Technion
New York University School of Medicine
Diplôme Université hébraïque de Jérusalem (1969)
Renommé pour Étiquetage des protéines par l'ubiquitine pour leur dégradation dans la cellule
Distinctions Prix Nobel de chimie (2004)
Prix Albert-Lasker (2000)

Avram Hershko (né Herskó Ferenc le à Karcag en Hongrie) est un chercheur israélien en biochimie et en biologie cellulaire. Aaron Ciechanover, Irwin Rose et lui sont colauréats du prix Nobel de chimie de 2004 « pour leur découverte de la dégradation contrôlée des protéines par l'ubiquitine[1] ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Son grand-père, Samuel Hershko, était originaire de Tiszaszászfalu (eo) en Ruthénie subcarpathique et s'est installé à Karcag en Hongrie, avec son épouse, Helén Braun, née à Oláhszentmiklós en Transylvanie, et quatre de leurs six enfants. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le père d'Avram Hersko, Mózes Hersko, a d'abord été désigné pour le STO puis a été emprisonné en Russie jusqu'en 1947. Bien qu'âgé de sept ans seulement, Avram Hershko a été déporté pendant la guerre au camp de Strasshof. Il a vécu ensuite deux ans avec sa famille à Budapest, puis a émigré en Israël en 1950.

Carrière scientifique[modifier | modifier le code]

Avram Hershko a reçu son diplôme de médecine en 1965 et sa thèse de science en 1969 de l'université hébraïque de Jérusalem. Il est actuellement professeur émérite au Technion (Institut de technologie israélien) à Haïfa et professeur adjoint à l'Université de New York.

Il a reçu le prestigieux prix Lasker en 2000. Il est le corécipiendaire avec Aaron Ciechanover et Irwin Rose du prix Nobel de chimie en 2004 pour ses travaux en biologie cellulaire sur la dégradation des protéines par le processus d'ubiquitination.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « for the discovery of ubiquitin-mediated protein degradation » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Chemistry 2004 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 11 juin 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]