Cuisine soudanaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La cuisine soudanaise se sert beaucoup des épices et de la cuisson à feu doux[1].

Le pain traditionnel se nomme « krisa ». Il ressemble au pain pita ou au injera, fin et croustillant, fabriquée avec de la farine, de l'eau et du sel[1],[2]. Son diamètre le plus courant est de 25 centimètres, il peut accompagner les soupes de légumes ou les bouillons garnis de viandes[2].

Parmi les plats typiques, le « shayaa » à base de morceaux d'agneau frits à l'huile mélangé avec ail et oignon, le « farakh hala », morceaux de poulet cuit dans une sauce tomate épicée, le bouillon de poulet. Le « foul » est un plat populaire à base de fèves pouvant être consommé au petit-déjeuner et sa variante plus élaborée, le « fasouliya », haricots blancs dans une sauce tomate épicée. La sauce « taghaliya » se compose de gombos séchés et broyés avec de l'ail fumé[1].

Le café soudanais, le « jabana  » (الجبنة), est original tant par sa préparation, les grains sont broyés avec des épices, que par son goût et le cérémonial qui accompagne son service.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Cam McGrath (trad. Courrier international), « Jamais sans mon "kisra" », Cairo Magazine,‎ 20 septembre 2001 (lire en ligne).
  2. a et b « La cuisine du Soudan », sur ambassade-du-soudan.org (consulté le 24 novembre 2013)/