Famille d'Yzarn de Freissinet de Valady

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
d'Yzarn de Freissinet de Valady
Armes de la famille.
Armes de la famille : d'Yzarn de Freissinet de Valady
Devise Sperare contra spem
Période XIVe siècle au XXIe siècle
Pays ou province d’origine Rouergue
Allégeance Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Demeures Freissinet, Versols, Montalègre, Cropières
Charges Député
Conseiller général
Fonction(s) militaire(s) Commandant de la ville de Rodez

La famille d'Yzarn de Freissinet de Valady est une famille française noble du Rouergue, d'extraction chevaleresque, avec preuves remontant à 1313, actuellement subsistante[1]. Elle a été admise en 1785 aux honneurs de la cour.

Elle a tenu un rôle important dans le Rouergue d'Ancien Régime. On relève ainsi parmi ses membres de nombreux officiers, des membres de la Maison militaire des rois de France, deux chevaliers de l'Ordre de Saint-Michel, plusieurs chevaliers de l'ordre de Malte, deux commandants de la ville de Rodez au XVIe siècle dont plusieurs lettres des rois portent témoignage, etc.[2]

La terre de Valady a été érigée en marquisat en 1705 par le roi Louis XIV, en faveur de François-Godefroy d'Izarn de Freyssinet (1663-1737).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines[modifier | modifier le code]

Le premier auteur présumé de cette famille au XIIIe siècle est Pierre Izarn qui participe à la 6e croisade en 1248 avec le roi Saint-Louis. La filiation prouvée débute avec Pierre Izarn, fils présumé du précédent, damoiseau, mentionné en 1313 et 1319 qui habitait la ville et château d'Entraygues qui est le berceau de cette famille, rapporte l'historien du Rouergue Hippolyte de Barrau[2].

Branches[modifier | modifier le code]

Cette famille s'est divisée en trois branches:

  • Branche de Freissinet;
  • Branche de Valady;
  • Branche de Villefort.

Principales personnalités[modifier | modifier le code]

Les principales personnalités de cette famille sont[2] :

  • Antoine Izarn, il est chargé de diverses commissions du roi pendant les guerres civiles du XVIe siècle, entre autres du commandement de la ville de Rodez;
  • Vital Izarn, commande la ville de Rodez (délibération des habitants de 1562), chevalier de l'ordre du roi en 1576;
  • Antoine Izarn, capitaine de 50 chevau-légers en 1595, chevalier de l'ordre du roi dans un hommage de 1608 ;
  • Jean-Jacques Izarn, chevalier de Malte en 1589, mort en combattant les turcs en 1608;
  • Grégoire-Alexandre d'Izarn de Frayssinet de Valady, premier page du roi Louis XVI;
  • Pierre-Antoine d'Yzarn de Frayssinet, fils d'Antoine-Godefroi, seigneur de Frayssinet, de Bar, de Golinhac, du Nayrac et de Gaillac, et de Louise de Resseguier, fut membre en 1779 de l'Assemblée de Haute-Guyenne où il fit partie de la commission de la taille, des vingtièmes et de capitations. Il participa à Rodez à l'assemblée, le 16 mars 1789, pour la rédaction du cahier de doléances de la noblesse du Rouergue. Il présida ensuite la réunion du 24 juillet 1789, tenue pour autoriser les députés de la Noblesse à accepter le vote par tête et non par ordre. En 1790, il fut sollicité pour être commissaire du roi dans le nouveau gouvernement constitutionnel, mais refusa en raison de sa vue qui était devenue trop faible. Marié avec Marie-Anne de Guiscard, fille de François-Gaston, marquis de La Bourlie, et d'Anne-Antoinette de Sénezergues, il n'a pas eu d'héritiers;
  • Jacques d'Izarn de Freissinet de Valady, dernier marquis de Freissinet, (1766, Villefranche-de-Rouergue - 1793, Périgueux), fils de Louis-Joseph et de Marie-Anne de Montjézieu, marié contre le consentement de son père en 1783 à Paris avec Charlotte Rigaud de Vaudreuil, admis aux honneurs de la Cour en 1787, député de l'Aveyron à la Convention nationale en 1792, siège parmi les girondins, condamné à mort et exécuté en 1794 par le tribunal criminel de la Dordogne
  • Henry d'Yzarn de Freissinet de Valady, dit Henry de Valady (1814, Rodez - 1897, Golinhac, Château de La Vernhette), représentant (1871-1876) puis député de l'Aveyron (1871-1877), conseiller général, historien du Rouergue.
  • Louis-Amans d'Izarn de Freissinet de Valady, chevalier de Malte et mousquetaire de la Maison du roi en 1814;
  • Alexandre d'Izarn de Freissinet de Valady, sous-préfet durant la Restauration;
  • Marie-Joseph-Louis d'Yzarn de Freissinet de Valady (1864-1917), propriétaire de Cropières, historien du Rouergue;
  • Christian d'Yzarn de Freissinet de Valady (1868, Rodez - 1935, Bordeaux), historien du Rouergue[réf. nécessaire], a continué les travaux de son oncle dont le recueil a été publié à Rodez dans les trois gros volumes in-4°: Châteaux de l'ancien Rouergue, aux éditions Pierre Carrère.

Possessions[modifier | modifier le code]

  • Le fief de Frayssinet, sur la commune de Le Nayrac (Aveyron), par le mariage au milieu du XIVe siècle d'Arcambal Yzarn, avec Catherine de Poujols, seignoresse de Fraissinet.
  • Le fief de Valady acquis avec le mariage en 1604 d'Antoine d'Izarn de Freyssinet, fils de Vital et de Jeanne de Thézan, avec Anne de Pestels de Caylus, fille de Jean-Claude de Pestels, seigneur de Branzac, et de Jeanne de Lévis-Quélus. Ils ont construit le château.
  • Le château de Cropières acquis avec le marquisat de Roussilhe par le mariage en 1705 de François-Godefroy d'Izarn de Freyssinet avec Marie-Elisabeth de Scorailles, fille héritière de Annet-Joseph de Scorailles, marquis de Roussilhe, et de Charlotte de Tubières de Grimoard de Pestels de Caylus. Il est toujours possédé par la famille.
  • Le fief de Versols, et le fief de La Guépie, acquis avec le mariage en 1716 de Jean-Casimir d'Yzarn de Frayssinet (1671-1749), chevalier de Malte, fils puiné de Bernardin, comte de Valady, et de Marie de Loubeyrat, avec Elisabeth de Roquefeuil (1688-1755), fille de Claude, seigneur de Versols, et de Marie de Pomairols, dame de Laguépie.
  • Le Montalègre.

Les deux châteaux de Frayssinet et de Valady ont été dans les mains de cette famille jusqu'au XVIIIe siècle, les trois hameaux de Valady, de Cropières et de Laguépie se sont réunis en 1784 par le mariage de Marie-Jeanne d'Izarn de Freissinet, héritière de Cropières, avec Claude Alexande Izarn de Frayssinet, baron de Laguépie.

Alliances[modifier | modifier le code]

Les principales alliances de cette famille sont : de Pujols, 1409 de Corbière, 1494 de Seguy, 1506 de Montarnal, 1531 Hérail, 1564 de Thézan, 1586 de Malhac, 1604 de Pesteils, 1608 de Morlhon, 1633 de Corneillan, 1643 de Solages, 1656 de Loubeyrat, de Roquefeuil, 1660 de Gontaut-Biron, 1680 de Brouzès, 1685, de Pelamourgue, 1694 de Mostuejouls, 1700 de Montvallat, 1705 d'Escorailles, 1716 de Roquefeuil-Versols, 1718 de Conquans, 1719 de Resseguier, 1737 de Guilhem de Clermont du Bosc, 1739 de Montvallat, 1752, de Dienne, 1754 de Vichet, 1760 de Fontanges, 1765 de Jurquet de Montjésieu, 1768, Domain de Grandvel, 1773 de Crespon, 1773 de Mirandol, 1783 de Rigaud de Vaudreuil, 1787, d'Icher de Villefort de Puységur, 1828 et 1934 de Bony de Lavergne, 1849 de Pardieu, 1888 de Beaumont de Repaire, 1891 et 1896 de Foucaud et d'Aure, 1911 de Chefdebien-Zagarriga, 1810 de Viguier de Grun, 1815 de La Roquette, 1820 de Solages, 1818 de Blacas-Carros, 1820 de Fonsbelle, etc.

Armes, blasons, devises[modifier | modifier le code]

  • François d'Yzarn, seigneur de Fraissinet (1484) : D'azur, à la fasce d'argent, accompagnée en chef de deux besants, et, en pointe, d'un croissant, le tout d'or[3].
  • d'Yzarn de Freissinet de Valady : Écartélé aux 1 et 3 de sable à trois tours d'argent, dont deux petites maçonnées et crénelées, celle du milieu plus élevée, à la porte de sinople, un cor de chasse attaché et virolé en sautoir, à un des créneaux de la petite tour à dextre qui est Izarn ; aux 2 et 4 de gueules, au chien limier passant et lampassé de sable, au chef d'azur chargé de trois étoiles d'or qui est de Frayssinet

L'écu surmonté d'un casque de chevalier.

Support : deux griffons d'or

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Régis Valette, Catalogue de la Noblesse française, 4e édition, Paris, 1989.
  2. a, b et c Hippolyte de Barrau, Documents historiques sur le Rouergue ..., tome 2, pages 9 à 37
  3. Camille-Philippe Dayre de Mailhol, Dictionnaire historique et héraldique de la noblesse française : rédigé dans l'ordre patronymique d'après les archives des anciens parlements, les manuscrits de d'Hozier et les travaux des auteurs ; contenant un vocabulaire du blason, et la notice des familles nobles existant actuellement en France avec la description et le dessin de leurs armes

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yzarn de Freissinet de Valady (marquis Louis d'), Une famille rouergate. La maison d'Yzarn de Frayssinet de Valady, Rodez, éditions Pierre Carrère, 1935.
  • Hippolyte de Barrau, Documents historiques sur le Rouergue ..., tome 2, pages 9 à 37
  • Louis et Christian d'Yzarn de Freissinet, Renaud de Lévezou de Vesins, Les Châteaux de l'Ancien Rouergue, Rodez, Éditions P. Carrère, 1927-1961, 3 volumes in-4°.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]