Canton de Saint-Affrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Saint-Affrique
Canton de Saint-Affrique
Situation du canton de Saint-Affrique dans le département de Aveyron.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement(s) Millau
Bureau centralisateur Saint-Affrique
Conseillers
départementaux
Sébastien David
Emilie Gral
2015-2021
Code canton 12 19
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 1801[2],[3]
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 12 860 hab. (2015)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Superficie 361,95 km2
Subdivisions
Communes 11

Le canton de Saint-Affrique est une division administrative française située dans le département de l'Aveyron. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, la composition du canton reste inchangée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Saint-Affrique n'a pas été modifié par la réforme territoriale de 2014 ; c'est un des deux seuls cantons du département à garder le même nom et il reste composé des mêmes onze communes[5],[4]

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Saint-Affrique dans l'arrondissement de Millau. Son altitude varie de 234 m (Saint-Izaire) à 862 m (La Bastide-Pradines) pour une altitude moyenne de 375 m.

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Saint-Affrique est composé des onze communes suivantes[5] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Saint-Affrique
(bureau centralisateur)
12208 CC Saint Affricain, Roquefort, Sept Vallons 8 236 (2015)
La Bastide-Pradines 12022 CC Larzac-Templier Causses et Vallées 106 (2015)
Calmels-et-le-Viala 12042 CC Saint Affricain, Roquefort, Sept Vallons 213 (2015)
Roquefort-sur-Soulzon 12203 CC Saint Affricain, Roquefort, Sept Vallons 592 (2015)
Saint-Félix-de-Sorgues 12222 CC Saint Affricain, Roquefort, Sept Vallons 237 (2015)
Saint-Izaire 12228 CC Saint Affricain, Roquefort, Sept Vallons 304 (2015)
Saint-Jean-d'Alcapiès 12229 CC Saint Affricain, Roquefort, Sept Vallons 260 (2015)
Saint-Rome-de-Cernon 12243 CC Saint Affricain, Roquefort, Sept Vallons 866 (2015)
Tournemire 12282 CC Saint Affricain, Roquefort, Sept Vallons 425 (2015)
Vabres-l'Abbaye 12286 CC Saint Affricain, Roquefort, Sept Vallons 1 181 (2015)
Versols-et-Lapeyre 12292 CC Saint Affricain, Roquefort, Sept Vallons 440 (2015)

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, le canton comptait 12 797 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
12 68312 76712 61312 83312 32211 81512 56112 78212 797
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[6] puis population municipale à partir de 2006[7])
Histogramme de l'évolution démographique

Âge de la population[modifier | modifier le code]

La pyramide des âges, à savoir la répartition par sexe et âge de la population, du canton de Saint-Affrique en 2009[8] ainsi que, comparativement, celle du département de l'Aveyron la même année[9] sont représentées avec les graphiques ci-dessous. La population du canton comporte 48,6 % d'hommes et 51,4 % de femmes. Elle présente en 2009 une structure par grands groupes d'âge plus âgée que celle de la France métropolitaine[Note 1]. Il existe en effet 73 jeunes de moins de 20 ans pour cent personnes de plus de 60 ans, alors que pour la France l'indice de jeunesse, qui est égal à la division de la part des moins de 20 ans par la part des plus de 60 ans, est de 1,06. L'indice de jeunesse du canton est par contre supérieur à celui du département (0,67) et inférieur à celui de la région (0,89)[10].

Pyramide des âges du canton de Saint-Affrique en 2009 en pourcentage[8].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90  ans ou +
2,0 
10,4 
75 à 89 ans
13,8 
16,2 
60 à 74 ans
16,8 
20,2 
45 à 59 ans
19,0 
19,9 
30 à 44 ans
18,1 
16,8 
15 à 29 ans
15,4 
15,9 
0 à 14 ans
14,9 
Pyramide des âges du département de l'Aveyron en 2009 en pourcentage[11].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90  ans ou +
1,7 
10,2 
75 à 89 ans
14,2 
16,9 
60 à 74 ans
17,5 
21,6 
45 à 59 ans
20,3 
18,9 
30 à 44 ans
17,8 
15,1 
15 à 29 ans
13,4 
16,7 
0 à 14 ans
15,1 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 12 866 habitants[12].

Représentation[modifier | modifier le code]

À partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Sébastien David   LR Gérant de PME, secrétaire départemental LR-Aveyron, suppléant du député Arnaud Viala
2015 en cours Émilie Gral   DVD Maître nageur, Saint-Affrique

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Sébastien David et Émilie Gral (UMP, 35,09 %) et Patrick Guenot et Marie-José Palies Negre (PS, 33,21 %). Le taux de participation est de 62,1 % (5 908 votants sur 9 513 inscrits)[13] contre 59,71 % au niveau départemental[14] et 50,17 % au niveau national[15]. Au second tour, Sébastien David (UMP) et Émilie Gral (DVD) sont élus avec 51,91 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 64,35 % (2 878 voix pour 6 121 votants et 9 512 inscrits)[16]. Emilie Gral devient la benjamine de l'Assemblée Départementale.

Avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842
(décès)
Alexandre Hippolyte Augustin
Barascud[17]
  Propriétaire à Tiergues, maire de Saint-Affrique (1830-1835)
1842 1848 Jean-Pierre Mathieu Marcel Gaëtan
Guiraud[18]
  Juge d'instruction à Saint-Affrique
1848 1866 Pierre de Courtois Majorité
ministérielle
Militaire - Député (1846-1848)
Propriétaire, maire de Vabres (1857-1869)
1866 1889 Antoine Hippolythe
Barascud
Droite Avocat et agriculteur
Maire de Saint-Affrique (1878-1881 et 1884-1888)
Député (1871-1881 et 1885-1893)
1889 1907 Charles Blancard Rad. Médecin
Maire de Saint-Affrique (1900-1904)
1907 1913 Emmanuel Alauzet Rad. Maire de Saint-Affrique (1919-1925)
1913 1919 Emile Trémolet Rad. Maire de Saint-Affrique (1904-1919)
1919 1931 Alfred Reynès URD Avocat
Maire de Saint-Affrique (1925-1929)
1931 1940 M. Nicolas Rad. Médecin
Adjoint au Maire de Saint-Affrique
1945 1949 Max Briançon SFIO Industriel à Saint-Affrique
1949 1979
(décès)
Lucien Galtier CNIP Docteur-vétérinaire
Maire de Saint-Affrique (1977-1979), décédé dans un accident de chasse
1980 1998 Paul Roques UDF puis DVD Maire de Saint-Affrique (1980-1989)
1998 2001
(démission)
Alain Fauconnier PS Conseiller principal d'éducation
Maire de Saint-Affrique depuis 2001
Sénateur (2008-2014)
2001 2015 Jean-Luc Malet PS Agent EDF
Ancien Adjoint au maire de Saint-Affrique, suite à sa démission dans l'affaire qui l'a condamné au tribunal correctionnel.[19].

Résultats électoraux détaillés[modifier | modifier le code]

  • Élections cantonales de 2004 : Jean-Luc Malet (PS) est élu au second tour avec 63,9 % des suffrages exprimés, devant Josiane Gineste (UMP) (36,1 %). Le taux de participation est de 77,7 % (7 214 votants sur 9 284 inscrits)[20].
  • Élections cantonales de 2011 : Jean-Luc Malet (PS) est élu au second tour avec 62,25 % des suffrages exprimés, devant Sébastien David (Divers droite) (37,75 %). Le taux de participation est de 61,69 % (5 885 votants sur 9 540 inscrits)[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes

  1. L'âge est la durée écoulée depuis la naissance. Il peut, selon l'Insee, être calculé selon deux définitions : l'âge par génération (ou âge atteint dans l'année ou encore âge en différence de millésimes), qui est la différence entre l'annLes résultats du recensement de la population sont désormais présentés en utilisant l'âge en années révolues.

Références

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 304
  2. Notice communale de Saint-Affrique sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 791.
  4. a et b Décret no 2014-205 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Aveyron.
  5. a et b « Liste des communes du canton de Saint-Affrique », sur insee.fr (consulté le 15 février 2014).
  6. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  7. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  8. a et b « Évolution et structure de la population du canton de Saint-Affrique en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr (consulté le 9 mai 2013)
  9. « Recensement de la population du département de l'Aveyron en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr, Insee (consulté le 9 mai 2013)
  10. « Bases de données du recensement 2009 - départements et régions (à télécharger, 265 ko) », sur le site de l'Insee (consulté le 9 mai 2013).
  11. « Résultats du recensement de la population de l'Aveyron en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr (consulté le 9 mai 2013)
  12. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  13. « Résultats du 1er tour pour le canton de Saint-Affrique », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  14. « Résultats du 1er tour pour le département de l'Aveyron », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  15. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  16. « Résultats du second tour pour le canton de Saint-Affrique », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  17. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH009/PG/FRDAFAN83_OL0103065v001.htm
  18. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH085/PG/FRDAFAN83_OL1247026V001.htm
  19. A démissionné de ses fonctions d'élu municipal (en conservant ses fonctions de conseiller général) à la suite d'une mise en cause dans une affaire de travail dissimulé, qui a abouti à une condamnation au Tribunal Correctionnel de Rodez en octobre 2014.
  20. Résultats de l’élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 10 mai 2013.
  21. Résultats de l’élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 10 mai 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]