Servon (Manche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Servon.
Servon
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Avranches
Canton Pontorson
Intercommunalité Mont-Saint-Michel-Normandie
Maire
Mandat
Daniel Furcy
2014-2020
Code postal 50170
Code commune 50574
Démographie
Gentilé Servonnais
Population
municipale
269 hab. (2014)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 02″ nord, 1° 25′ 08″ ouest
Altitude Min. 6 m – Max. 48 m
Superficie 9,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Servon

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Servon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Servon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Servon

Servon est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 269 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est à l'ouest de l'Avranchin. Son bourg est à 9 km au nord-est de Pontorson, à 9,5 km au sud-est du Mont-Saint-Michel, à 13 km au nord-ouest de Saint-James et à 14 km au sud-ouest d'Avranches[1].

Le point culminant (48 m) se situe au sud, entre les lieux-dits la Braise et le Commun. Le point le plus bas (6 m) correspond à la sortie du territoire de l'Anguille, court fleuve côtier, au nord-ouest.

Communes limitrophes de Servon[2]
Huisnes-sur-Mer Courtils Céaux
Tanis Servon[2] Précey
Tanis,
Pontorson (comm. dél. de Macey)
Vergoncey Crollon

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme peut être dérivé d'un anthroponyme roman ou du latin servus, « esclave »[3].

Le gentilé est Servonnais.

Histoire[modifier | modifier le code]

En ce lieu fut établi un prieuré dépendant du Mont-Saint-Michel dès 1150. Geoffroy de Servon fut le 28e abbé du Mont-Saint-Michel et fondateur en 1771 du jardin botanique d'Avranches.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[4]
Période Identité Étiquette Qualité
1942 1964 Jean-Marie Prime    
1964 1989 Claude Rousselle    
1989[5] mars 2014 Jean Gédouin SE Agriculteur
mars 2014[6] en cours Daniel Furcy SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 269 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Servon[7]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Servon a compté jusqu'à 796 habitants en 1831.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
652 769 696 760 796 728 681 726 720
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
729 734 667 622 616 622 575 561 524
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
495 502 505 453 450 451 446 391 398
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
382 371 299 242 202 251 275 255 269
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2905461802), p. 247
  4. René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche, Éditions Eurocibles, (ISBN 978-2354-58-0360), p. 626
  5. « Jean Gédouin candidat à un quatrième mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 27 août 2015)
  6. a et b « Servon (50170) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 mai 2014)
  7. Date du prochain recensement à Servon, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Église et le calvaire », notice no PA00110612, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Œuvres mobilières à Servon », base Palissy, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]