Le Mesnil-Gilbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Mesnil-Gilbert
Le Mesnil-Gilbert
L'église Notre-Dame-de-l'Assomption.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Avranches
Canton Isigny-le-Buat
Intercommunalité Mont-Saint-Michel-Normandie
Maire
Mandat
Joël Lefras
2014-2020
Code postal 50670
Code commune 50312
Démographie
Gentilé Mesnilgilbertois
Population
municipale
141 hab. (2015 en diminution de 6 % par rapport à 2010)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 53″ nord, 1° 03′ 52″ ouest
Altitude Min. 47 m
Max. 205 m
Superficie 7,85 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Le Mesnil-Gilbert

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Le Mesnil-Gilbert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Mesnil-Gilbert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Mesnil-Gilbert

Le Mesnil-Gilbert est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 141 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au nord du Mortainais. Son bourg est à 5 km au sud de Saint-Pois, à 7 km au nord-ouest de Juvigny-le-Tertre et à 8 km à l'est de Brécey[1].

Elle est bordée au sud par la Sée et à l'ouest par le ruisseau Hartellerie.

Le point culminant (205/209 m) est le mont Buon, en limite nord. Le point le plus bas (47 m) correspond à la sortie de la Sée du territoire, à l'ouest. La commune est semi-bocagère.

La Sée en limite sud.

La commune est composée du bourg principal (Le Mesnil-Gilbert) et de plusieurs écarts[2] : la Boussardière, la Saulnerie, le Bois Herbert, la Maugerie, le Fossé, la Rue, le Montier, la Guérinière, la Hallotière, la Haute Rue, les Bissons, les Trois Vergées, les Vergées, la Marcellière, la Herte, la Marcellière de Bas, le Val Borel, le Bois, la Brousse, la Pâture, le Crépon, la Hartellerie, la Bruyère, l'Oiselière, la Corbetière, le Champ Gaillard, la Cosnardière, la Montaiserie, la Givoullière, la Patience, la Houitière, le Courbillon, la Guillardière, la Moinerie, la Guillardière, la Motte, la Bourrière.

Communes limitrophes du Mesnil-Gilbert[3]
Cuves Saint-Pois Lingeard
Cuves du Mesnil-Gilbert Juvigny les Vallées
(comm. dél. de Chérencé-le-Roussel)
Le Mesnil-Adelée Le Mesnil-Adelée Juvigny les Vallées
(comm. dél. de Chérencé-le-Roussel)

Toponymie et microtoponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme in Mesnillo Gillebert en 1184[4].

L'ancien français mesnil, « domaine rural », est à l'origine de nombreux toponymes, notamment en Normandie. Gilbert est, comme pour la plupart des Mesnil-, un anthroponyme[4],[5].

Le gentilé est Mesnilgilbertois[6].

Les hameaux en Y-ère/-erie sont des habitats ultérieurs, datant du développement démographique de la Normandie. Ils désignaient la ferme de la famille Y, qui était fondée sur les nouvelles terres obtenues par les grands défrichements des XIe-XIIIe siècle. Les essarts prennent le nom des défricheurs, suivi de la désinence -erie ou -ière. Les autres hameaux en Hôtel/Maison/Le Y sont des constructions encore plus tardives, ils désignent la ferme de la famille Y.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est mentionné dans les annales civiles et militaires du pays d´Avranches de l´abbé Desroches « une franche vavassorie au Ménilgilbert a Jehan de Crux écuyer tenue par parage de Henri de Crux qui la tient par Hommage du Roi Charles. Jehan de Crux possédait de même une franche vavassorie au Lingehart et a Réfuveille non loin du Ménilgilbert ». Ceci vers 1400-1412.

Sous l'Ancien Régime, la paroisse faisait partie de la généralité de Caen, de l'élection de Mortain et de la sergenterie de Hallé.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[6]
Période Identité Étiquette Qualité
1830 1875 Jacques Le Mardeley[7]    
         
1888 1916 Louis Garnier    
1916 1921 Léon Chapel   a fait fonction de maire de 1916 à 1919
1921 1929 Léon Charles Boutin    
1929 1935 Émile Garnier    
1935 1938 Édouard Ledos    
1938 1970 Léon Charles Boutin    
1970 mars 1989 Henri Gontier    
mars 1989 mars 2001 Henri Delabrousse SE Agriculteur
mars 2001 mars 2008 Marcel Lemarchant SE Agriculteur
mars 2008[8] en cours Joël Lefras[9] SE Technicien
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et un adjoint[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[11].

En 2015, la commune comptait 141 habitants[Note 2], en diminution de 6 % par rapport à 2010 (Manche : +0,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Le Mesnil-Gilbert a compté jusqu'à 660 habitants en 1806.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
600454660620573582525547503
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
499498481458474455456452430
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
404400383340376355378385359
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
331293234206184154153153148
2015 - - - - - - - -
141--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La Vierge à l'Enfant.

Activité culturelle et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Baptiste Le Goupils (1800 au Mesnil-Gilbert - 1851), vicaire général de Cherbourg.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. Le Mesnil-Gilbert sur Géoportail.
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève, (lire en ligne), p. 1666
  5. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 172-176 (pages consacrées au Mesnil)
  6. a et b René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche, Éditions Eurocibles, (ISBN 978-2354-58-0360), p. 331
  7. Annuaire du département de la Manche, 33e année 1861, p 122
  8. « Joël Lefras est le nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 2 octobre 2014)
  9. a et b Réélection 2014 : « Le Mesnil-Gilbert (50670) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 juin 2014)
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  14. « Statue : Vierge à l'Enfant », notice no PM50000641, base Palissy, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :