Saint-Michel-de-Montjoie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Michel et Montjoi.

Saint-Michel-de-Montjoie
Saint-Michel-de-Montjoie
Le bourg.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Avranches
Canton Isigny-le-Buat
Intercommunalité Mont-Saint-Michel-Normandie
Maire
Mandat
Jocelyne Ozenne
2014-2020
Code postal 50670
Code commune 50525
Démographie
Gentilé Montois
Population
municipale
307 hab. (2016 en augmentation de 0,33 % par rapport à 2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 48″ nord, 1° 01′ 39″ ouest
Altitude Min. 185 m
Max. 358 m
Superficie 14,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Michel-de-Montjoie

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Michel-de-Montjoie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Michel-de-Montjoie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Michel-de-Montjoie

Saint-Michel-de-Montjoie est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 307 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au nord du Mortainais, limitrophe du Calvados à 2 km au nord du bourg. Son bourg est à 11 km à l'ouest de Sourdeval, à 11 km au sud de Saint-Sever-Calvados, à 13 km à l'est de Brécey, à 16 km au sud-ouest de Vire, à 19 km au nord-ouest de Mortain et à 20 km au sud-est de Villedieu-les-Poêles[1].

Le point culminant (358 m) se situe au nord, près du lieu-dit les Rochers. Le point le plus bas (185 m) correspond à la sortie du ruisseau de la Pierre Zure du territoire, au sud. La commune est majoritairement bocagère, le nord-ouest est couvert par le bois de Montjoie.

Communes limitrophes de Saint-Michel-de-Montjoie[2]
Le Gast (Calvados),
Coulouvray-Boisbenâtre (sur quelques mètres)
Champ-du-Boult (Calvados) Champ-du-Boult (Calvados),
Gathemo
Saint-Pois Saint-Michel-de-Montjoie[2] Gathemo
Saint-Pois Lingeard Perriers-en-Beauficel

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Sancto Michaele de Monte Gaudii[3].

Ce lieu de passage des pèlerins du mont Saint-Michel a son toponyme entièrement consacré à cette qualité : la paroisse était dédiée à l'archange Michel.

Montjoie est issu du latin mons, « mont », et gaudia, « joie »[4] et désignait au Moyen Âge un lieu servant de repère sur une route[4].
Le mont Saint-Michel est en effet visible par très beau temps des hauteurs de la commune, et ce pour la première fois pour les pèlerins venant de Bayeux ou Caen[5]. Profitant de l'axe de la vallée de la Sée, elle est le pendant de la Montjoie à Mortain qui domine la Sélune, pour les pèlerins venant de l'est.

La commune s'est appelée Montjoie jusqu'en 1921, date à laquelle elle a pris son nom actuel[6].

Le gentilé est Montois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1995 juillet 2010 Jean-Louis Renault SE Agriculteur
[7] En cours Jocelyne Ozenne[8] SE Agricultrice
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2016, la commune comptait 307 habitants[Note 2], en augmentation de 0,33 % par rapport à 2011 (Manche : -0,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Saint-Michel-de-Montjoie a compté jusqu'à 1 049 habitants en 1841.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9709571 0439439501 0331 0491 0121 031
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0081 0111 008980962951940940943
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
959966896724761835828767830
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
788756642504462371354318318
2016 - - - - - - - -
307--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Carrière de granite. Il s'agit d'un granite bleu qui peut être polie pour donner de très belles pièces. Ce granite était utilisé en construction pour les chaînages (pierres d'angles, lintaux...) ou les ornements en raison de son prix plus élevé que le granite ordinaire tirant vers le marron, réservé au remplissage. Il est aussi largement utilisé pour les stèles funéraires. Une industrie du matériel de carrière a ainsi pu être développée, principalement à Vire, où par exemple les établissements Thibaut fabriquent encore du matériel de polissage reconnu à l'étranger, après avoir démarré en 1949 dans un garage automobile l'entretien des machines des granitiers voisins.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Michel, du XVIIIe siècle.
  • Chapelle des Nouettes.
  • Le parc-musée du Granit : retrace l'histoire du dernier centre d'extraction du granite appelé Bleu de Vire.
  • Panneaux indicateurs des hameaux en granite.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Comme son homonyme la Montjoie de Mortain, la ville est situé sur le GR22 Paris-Mont Saint Michel et sur le GRP pays des granitiers.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Ernest Anne (1885 à Saint-Michel-de-Montjoie - 1969 à Saint-Michel-de-Montjoie), « poilu » de la Première Guerre mondiale, chevalier de la Légion d'honneur, granitier.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève, (lire en ligne), p. 1566
  4. a et b René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 180, 234
  5. Vincent Juhel, Itinéraires de pèlerins, Les Chemins des ducs de Normandie, Colombelles, Association Les Chemins du Mont-Saint-Michel, , p. 104
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. « Ouest-france.fr - Saint-Michel-de-Montjoie : le conseil municipal a élu un nouveau maire » (consulté le 2 avril 2011)
  8. a et b Réélection 2014 : « Saint-Michel-de-Montjoie (50670) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 27 avril 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]